ChatBox
RSS
RSS



 
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Un bol d’air frais, mieux que les dragées mentholées.
 :: L'Angleterre :: Chemin de Traverse
Ginny Weasley
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance

Un bol d’air frais, mieux que les dragées mentholées. Empty
MessageSujet: Un bol d’air frais, mieux que les dragées mentholées. Un bol d’air frais, mieux que les dragées mentholées. Icon_minitimeMer 22 Jan - 16:39

Un bol d’air frais, mieux que les dragées mentholéesGinny ft. Harry
A l’embouchure de l’Allée-des-Embrumes, une silhouette encapuchonnée vêtue de sombres couleurs déboule sur le Chemin de Travers. Il se fait tard, la journée touche à sa fin. En cette période hivernale, la nuit ne tardera pas à tomber rapidement, et la silhouette sombre profite du déclin du jour pour se faufiler discrètement dans une impasse.

Là, cachée derrière un magasin, Ginny Weasley vérifie qu’il n’y a personne aux fenêtres donnant sur cette rue adjacente. Une longue chevelure noire ondule sur son épaule, et son regard est différent qu’à l’accoutumé. Si terne, si foncé… Extirpant sa baguette de sa poche intérieure, elle tapote dans un ordre précis la barrette qui retient ses cheveux puis son crâne, ses boutons de manchettes puis ses yeux, son bracelet puis sa cape. Quand elle eut terminé de répéter sa formule, le rouge de sa barrette rendit à sa chevelure sa couleur d’origine pour se teindre en noire. Ses yeux retrouvent leur bleus et les boutons de manchettes deviennent bruns. Son bracelet se pare de noir tandis que sa cape s’éclaircie en mauve.
Très utile ce sort d’inversement de couleur. Une collègue des Harpies de Holyhead l’a partagé pour, disait-elle, « se fondre dans la masse lorsqu’elles seront devenues trop célèbre »…

Malgré les temps obscurs, l’activité sportive du Quidditch ne décline pas. Peut-être que les employés du Ministère corrompus ou les partisans en place du Lord Voldemort pensent-ils détendre l’atmosphère en accordant aux sorciers le bénéfice d’assister à leur sport favori. Une trêve dans la guerre pour mieux frapper. Endormir la foule pour mieux la dominer.

Toute l’équipe des Harpies de Holyhead a voyagé ces derniers mois depuis Londres jusqu’aux Etat-Unis en passant par la France pour entretenir les bonnes « relations amicales » entre pays à travers le sport, même si, en Angleterre, le Quidditch reste le cadet des soucis des Sorciers, préoccupés à sauver leur peau plutôt que de célébrer les exploits d’un compatriote sportif. A l’évidence, la célébrité est à des années lumières.

Revenue sur le Chemin de Travers, Ginny vérifie que ses dernières emplettes sont bien logées dans sa poche et remonte la rue pavée. En court de route, elle s’arrête devant la devanture d’un fabricant de balai où le nouveau Nimbus 2001 trône flambant neuf d’innovation sur un piédestal parfaitement lustré dans sa vitrine impeccable de netteté. Cette commercialisation illustre encore un décalage grandiloquent avec la réalité : pendant que les nés-moldus sont capturés et envoyés dans des camps de tortures, des parents achètent un balai volant dernier cri à leurs enfants.

Ginny inspire profondément avant de soupirer longuement, comme pour évacuer le stress, le scandale et le non-sens de cette situation. Ne lâchant pas le balai du regard, ses sourcils roux s’élèvent haut de surprise lorsque quelqu’un l’interpelle.
:copyright:️ DABEILLE
Harry Potter
Voir le profil de l'utilisateur
Harry Potter
Ennemi Public

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang-Mêlé
Inventaire:

Un bol d’air frais, mieux que les dragées mentholées. Empty
MessageSujet: Re: Un bol d’air frais, mieux que les dragées mentholées. Un bol d’air frais, mieux que les dragées mentholées. Icon_minitimeMer 22 Jan - 20:55

“Un bol d’air frais, mieux que les dragées mentholées”

Ginny Weasley & Harry Potter  




Ce matin, je devais aller rencontrer quelqu'un qui avait des infos concernant certains membres de la brigades inquisitrice qui pourrait nous être utile. C'est avec toutes les protections possible que je suis sortie. Avec une apparence changé pour être certain que personne ne puissent me reconnaître.

Ma rencontre ce fait voisinant le chemin de traverse, dans un petit pub peu connus. Les infos récoltés sont bonnes et je crois bien que Hermione sera ravis d'apprendre certaines choses et aussi que je m'implique un peu avec elle. Ces derniers temps je me concentrait surtout sur comment détruire Voldemort et trouver ce don j'ai besoin pour y arrivé. Sauf que, y'a pas que ça et pour y arriver faut aussi s'intéresser a ce qui il y a autour dont les gens qui le protège et le suivent.

Une fois, ça fait je me rend sur le chemin de travers pour aller chercher quelques petit truc pour rapporter au QG de l'Ordre. Des friandises pour le moral de tout le monde et un petit machin pour mon parrain et professeur Lupins aussi.

Je quitte la boutique et je tourne dans une ruelle pour rester caché le plus possible, lorsque je reconnait une silhouette. Mais que la silhouette parce que ...les cheveux son foncés. Je fronce les sourcils avant de rester surpris en reconnaissant finalement Ginny Weasley. Elle venait ici aujourd'hui? Je l'ignorais. Je m'approche alors avec prudence, mais c'est bien elle pas de doute même sa façon de bouger c'est totalement elle. Je prend ma baguette et glisse la pointe sur moi pour reprendre mon physique normal. Avant de venir près d'elle.

- Ginny? Qu'est-ce que tu fais ici?...Tu ne m'avais pas dit que tu venait dans le coin aujourd'hui? Que je dis alors en rangeant mes truc dans mon sac.




© Wen C.C


Un bol d’air frais, mieux que les dragées mentholées. 3111721q1gz1a1sv8
''We've all got both
Light and Dark
Inside of us
What matters is the part
We choose to act on,
That's who we really are ''
Ginny Weasley
Voir le profil de l'utilisateur
Résistance

Un bol d’air frais, mieux que les dragées mentholées. Empty
MessageSujet: Re: Un bol d’air frais, mieux que les dragées mentholées. Un bol d’air frais, mieux que les dragées mentholées. Icon_minitimeVen 24 Jan - 22:35

Un bol d’air frais, mieux que les dragées mentholéesGinny ft. Harry
Un large sourire étire la géométrie de sa mâchoire. Harry venait de faire son apparition. Pour sûr, personne ne s’y attendait.

Salut Harry !

Elle sert le poing avant de le porter à sa bouche pour toussoter.

Les bonnes habitudes de la vie en collectivité se perdent. On ne prévient d’une sortie au cas où on ne reviendrait plus jamais.

Humour noir. Quelque part, le sens de cette phrase coule de vérité. Ginny enfouie les mains dans les poches de sa cape, et reprends sa route, invitant Harry à la suivre.

Ne restons pas planté ici. Deux inconnus encapuchonnés qui se parlent sans bouger, ça fait louche par les temps qui courent.

Deux enfants jouant au loup-garous glacés leur coupent la route, riant à gorge déployée. Les derniers passants accélèrent le pas pour rentrer chez eux, les bras chargés de paquets. Le regard de Ginny tombe sur la vitrine brisée d’une boutique, ses ouvertures recouvertes de planches clouées et son enseigne noircie de moitié, probablement brûlée. La jeune femme frissonne. Le charme du Chemin de Travers appartient au souvenir. Là, un commerçant n’a pas pris la peine de restaurer sa terrasse dévastée.

Il y a eu pas mal de grabuge par ici. Ces derniers mois. Hermione nous a raconté...

Elle se racle la gorge, consciente qu’il devait s’agir d’un souvenir douloureux pour Harry.

… vite fait.

Elle marque une pause avant de reprendre, de sa voix paisible :

Depuis ton retour des Etats-Unis, nous n’avons pas eu l’occasion de discuter en tête à tête, tous les deux.

Ginny fixe les semelles brunes de ses chaussures. Un sujet de conversation qui peut s’avérer anodin ou épineux. Mais Harry fait inexorablement parti de la famille. Depuis que Ronald l’a invité pour la première fois à passer quelques jours au Terrier durant les vacances d’été, Harry est devenu un membre à part entière des Weasley, maman le couvant comme une poule ignorant -ou faisant mine d’ignorer- que l’œuf est solide.

Je me demandais comment tu allais, Harry ?

Relevant le regard à hauteur de celui du jeune homme, son visage arborait une expression qui se voulait bienveillante.
:copyright:️ DABEILLE

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum