Never Utopia
ChatBox
RSS
RSS


La guerre est déclarée, le mal s'étend sur l'Europe, Harry Potter est porté disparu, la résistance réussira-t-elle à rétablir le bien?

 

Remus ? Tu m'as manqué... | ft. Moony
 :: L'Angleterre :: 12 Square Grimmaurd - QG de l'Ordre du Phénix

Sirius O. Black
Ordre du Phénix
Ordre du Phénix
Sirius O. Black

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang Pur
Inventaire:

Remus ? Tu m'as manqué... | ft. Moony Empty
Sam 16 Nov - 0:17



Tu m'as manqué

Moony & Paddy

I miss the friends I had to leave behind. My dad saying “I'm proud of you, son”. It makes me want to go home but could I ever call this place home? • Land of all

Cela faisait à peine quelques heures que j'étais revenu à Londres. Quelques heures que j'étais revenu dans cette maison infâme qui abritaient tellement de mauvais souvenirs. Heureusement, elle a été assainie et il le fallait bien. Juste le vieu tableau horrible de ma mère dans le couloir, entouré des horribles têtes d'elfes. Il serait temps que je trouve un sortilège pour en finir une bonne fois pour toute avec le tableau. Et ma génitrice.

Je pensais que je tomberai sur Remus ou sur un autre membre de l'ordre du phénix mais se fut sur Hermione Granger. Dans un sens, cela me rassura un peu. Elle était intelligente et notre discours irait droit au but. Et se fut le cas. Elle avait réchauffé une assiette pour moi et après un débriefe rapide et concis, et quelques mots échangés sur mon retour, je pus finalement monter prendre une douche et troquer mes habits sales et déchirés contre des vêtements propres et ajustés. Cette maison était juste le signe que tout recommençait comme avant. J'étais prisonnier, toujours, entre quatre murs et tous étaient convaincu de ma culpabilité. Que j'étais un mangemort et le bras droit de Voldemort au côté de ma chère cousine Bellatrix. Tout ça parce que j'étais un Black.

Alors quand finalement je terminais de m'habiller avec une chemise sombre et un veston de costume noir, je me trouvais bien plus élégant et surtout propre. Bien que mes joues soit toujours creusées par la sous alimentation, j'avais déjà bien meilleure mine. Je finis par redescendre les marches du second étage et finalement du premier, j'arrivais dans le salon à vive allure alors que j'avais attrapé ma baguette qui était posée sur le meuble sombre et poussiéreux près de l'entrée... pour tomber nez à nez avec mon meilleur ami d'enfance.

Remus John Lupin. Bien plus grand que moi, j'ai failli mourir de peur en voyant quelqu'un. Je ne m'y attendais pas. Et surpris, je levais mes yeux sur son visage. Un visage qui m'avait manqué tout de même. On est resté en contact pendant ces cinq ans de vide alors même si l'écrit est quelque chose qui permettait de se tenir au courant, le revoir en chair et en os c'est autre chose.

La surprise laissa place à la joie alors qu'un sourire s'étalait sur mon visage. Le sien était toujours couvert de ces cicatrices qui le rendait si unique alors que ses yeux noisettes semblaient indéchiffrables.

-Remus !

Je finis par le serrer dans mes bras alors trop heureux de le revoir. Je le lâchais. C'était bien la rare personne à qui j'avais envie de parler et de véritablement revoir. L'autre était toujours au Etats Unis et semblait ne pas vouloir revenir. Mais je n'en voulais pas à Harry de vouloir une vie normale. Il était heureux là bas et c'est tout ce qui comptait.
(c) DΛNDELION
Voir le profil de l'utilisateur


"Dans le monde il n’y a pas d’un côté le bien et le mal, il y a une part de lumière et d’ombre en chacun de nous. Ce qui compte c’est celle que l’on choisit de montrer dans nos actes, ça c’est ce que l’on est vraiment."
by wiise
Remus J. Lupin
Ordre du Phénix
Ordre du Phénix
Remus J. Lupin

Mon Personnage
Puissance Puissance: 0 XP (Moldu,Cracmol)
, ,: Sang-Mêlé
Inventaire:

Remus ? Tu m'as manqué... | ft. Moony Empty
Sam 16 Nov - 2:06
Cela faisait bien cinq ans. Cinq longues années, ce qui est bien trop long. C'était le nombre d'années qui s'était écoulé depuis le départ de Sirius pour l'Amérique, afin de retrouver son filleul. Il était parti, comme ça, sans lui en parler. Remus lui en avait un peu voulu, mais au moins Sirius a gardé un contact épistolaire avec lui. C'était un peu dur pour Remus qui s'était retrouvé à nouveau seul. Il venait à peine de retrouver Sirius après tant d'années à Azkaban. Il aurait du lui faire confiance, il s'en voulait toujours un peu dans le fond. En attendant Sirius n'était plus là et Remus avait repris ses habitudes de vieux loup solitaire. Il avait l'ordre bien sûr, mais les évènements avaient rendu les choses encore plus compliqué pour tout le monde et Remus était encore plus sur le qui-vive, en plus de ses revenu financier quasiment nul, il avait un statut social guère meilleur qu'un né-moldu, il avait la confiance de l'ordre, mais il savait que certains doute pouvaient planer, autant sur lui que sur Sirius. Sauf que là il était tout seul, même s'il avait le soutient de ses anciens élèves, les temps étaient rudes.

Remus revenait souvent au 12 Square Grimmauld, c'était un de ses pieds à terre, déjà quand Sirius était là. Avoir des nouvelles c'était bien, mais ne pas le voir était aussi très difficile et inquiétant aussi. Il s'inquiétait toujours pour les autres. Bien plus que pour lui-même. Il n'avait aucune idée de quand Sirius allait rentrer. Il avait eu quelques informations dans ses dernières lettres, comme quoi il allait revenir, mais qu'il n'avait pas réussi à convaincre Harry. Tout ce chemin et toutes ses années pour rien en sommes. Remus ne pouvait en vouloir ni à Sirius ni à Harry pour ça. C'était normal que Sirius aille chercher son filleul, la seule personne qui le rattachait encore à James et son seul semblant de famille. Et c'était aussi normal qu'Harry ne veuille pas revenir dans ses circonstances. Mais Sirius, lui, il allait rentrer.

Ce jour là Remus voulait repasser au Square. Il y avait des souvenirs. C'était surtout ce qui le rapprochait de Sirius. Ça lui faisait toujours bizarre de revenir ici. Il rentre donc, sans s'attendre à ce qu'il allait se passer aujourd'hui. Il était donc dans le salon, errant quelque peu, se disant que ça faisait longtemps qu'il n'avait pas eu de nouvelles de Sirius. Il entend alors des bruits de pas venant de l'étage. Il y avait toujours du monde ici depuis que l'ordre y avait établit ses quartiers. Il se tourne vers la source du bruit et se fige littéralement en voyant le visage de Sirius, surpris et pas préparer à le voir. Il ne rêvait pas, c'était bien Sirius Black qui étaient de retour. D'un coup son visage s'illumine, plus que ravi de revoir enfin son vielle ami. Un ami qui lui avait bien manqué.

"Sirius !"

Avant même qu'il n'ait pu vraiment réaliser que Sirius était de retour il s'était retrouvé enlacé dans les bras de Sirius. Il hésite quelques secondes avant de lui rendre son étreinte, pas vraiment sûr de ce qu'il ne devait faire ou penser. Sirius lui avait manqué, il ne s'attendait pas à ça. De plus, il essayait encore de lutter contre ses sentiments, et ce genre d'affection de Sirius, qui au passage est quelqu'un de relativement tactile, avec lui du moins, avait tendance à lui faire autant de mal que de bien. C'était agréable de savoir qu'on comptait pour quelqu'un mais savoir que les sentiments n'étaient pas partagés étaient difficiles. Ce genre de pensées lui semblaient surfaites et stupides dans la situation actuelle, il y avait bien plus grave et bien plus important après tout. Mais pourtant, on ne vit qu'une fois et étant donné qu'en ce moment l'espérance de vie d'un opposant est de plus en plus faible, il est fort probable qu'il meurt bien avant qu'il ne lui dise quoi que ce soit. Bien qu'il n'ait absolument rien envie de lui dire.

Il fait un pas en arrière et regarde Sirius avec un grand sourire, le genre que Remus ne sort qu'à ses amis, à ceux dont il est proche. Ce regard qu'il n'a que quand il est à l'aise et en confiance avec les gens, soit surtout à Sirius.

"C'est bon de te revoir Pad."

Il admettait qu'il était heureux de le voir et surtout de le voir en vie. Il lui avait manqué. Et ce sentiment de vide intérieur était presque comblé. En tous cas le sentiment de solitude et d'abandon avait disparu. C'est incroyable tout ce que la simple présence de quelqu'un pouvait vous faire du bien.
Voir le profil de l'utilisateur


Remus ? Tu m'as manqué... | ft. Moony Original
Sirius O. Black
Ordre du Phénix
Ordre du Phénix
Sirius O. Black

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang Pur
Inventaire:

Remus ? Tu m'as manqué... | ft. Moony Empty
Sam 16 Nov - 23:28



Tu m'as manqué

Moony & Paddy

I miss the friends I had to leave behind. My dad saying “I'm proud of you, son”. It makes me want to go home but could I ever call this place home? • Land of all

Il semblait aussi surpris que moi de le voir. A l'embrasure de la porte, une seconde semblait avoir duré une éternité avant que finalement, je ne le prenne dans mes bras. C'était Remus, et il était bien en face de moi ! Aussi, quand je le relâchais, son regard noisette brillait de la même lueur malicieuse qui m'était réservé. Réservé au maraudeur.

Un sourire traverse mes lèvres alors qu'il me lance que c'était bon de me revoir. Je lui retournais évidemment le compliment. C'était évident qu'il m'avait manqué aussi.

-Par Merlin, Remus, cela fait trop longtemps. Tu veux prendre un thé ou un café dans le salon ?

Après tout, il était encore tôt et même si mes joues creusées semblaient moins fatigués du fait de croiser la route de mon ami d'enfance, je ne pus m'empêcher de me dire que finalement, il m'avait vraiment manqué. Remus était celui qui me comprenait le mieux. De part notre passé commun mais aussi parce qu'il était un loup garou et que j'étais un animagus chien. On se comprenait au delà des mots et c'était une évidence pour moi. Alors j'avais beaucoup de choses à lui dire et l'étincelle des retrouvailles disparu bien vite quand le souvenir de la raison me revenait en mémoire.

J'étais ici parce que j'avais échoué. J'avais échoué à retrouver le fils de James et Lily. La culpabilité se lisait surement dans mon regard gris alors que je tentais de retrouver du réconfort dans les prunelles marrons de mon ami. Je lui attrapais le bras pour ne pas qu'il s'en aille, comme si le simple fait qu'il puisse disparaître me ferait basculer. Il était mon frère et j'avais besoin de lui.

-Remus je... j'ai... J'ai tout tenté pour le retrouver. Retrouver Harry mais... Je ... J'ai échoué Remus ! Il est parti et ...

Je me sentais soudainement tellement coupable. Peut être que j'aurais réussi à lui reparler, il aurait changé d'avis. Non pas combattre le Lord, je ne le forcerai jamais à faire une telle chose mais peut être, vivre avec moi. Après tout, Pettigrew était toujours en vie. Il était le seul détenteur de ma liberté alors peut être qu'ensemble, on aurait put enfin lever le voile sur la vérité et trouver enfin un foyer décent pour le fils des Potter. Tant de rêve illusoire qui avait bercé mon escapade il y a sept ans maintenant. Mais voilà, Harry a préféré partir pour ne pas être retrouvé. Mais ce sentiment de culpabilité ne me quitta pas.

Je finis par revenir à la dure réalité des choses alors que je soufflais un coup. Je devais me calmer. Et l'emprise de ma main sur le bras de mon ami m'aidait. Je finis par dire, sans vraiment le regarder.

-Il faut que je te raconte en détail ce qui s'est passé Remus.

Je le lâchais pour me diriger vers la cuisine et tirer du frigo deux bières plutôt que du café ou du thé. La conversation allait être longue. Aussi, je glissais deux verres sur la table et m'installa sur une chaise, invitant Remus à rejoindre celle en face de moi pour que nous parlions. Il y avait beaucoup à dire.
(c) DΛNDELION

n.2 | 559 mots
Voir le profil de l'utilisateur


"Dans le monde il n’y a pas d’un côté le bien et le mal, il y a une part de lumière et d’ombre en chacun de nous. Ce qui compte c’est celle que l’on choisit de montrer dans nos actes, ça c’est ce que l’on est vraiment."
by wiise
Remus J. Lupin
Ordre du Phénix
Ordre du Phénix
Remus J. Lupin

Mon Personnage
Puissance Puissance: 0 XP (Moldu,Cracmol)
, ,: Sang-Mêlé
Inventaire:

Remus ? Tu m'as manqué... | ft. Moony Empty
Dim 17 Nov - 1:08
Le temps de l'embrassade était à la fois trop court et trop long. Mais à peine était-il de nouveau face à lui, qu'il voit dans le regard de Sirius que quelque chose n'allait pas. Il le voyait tout de suite, Sirius ne pouvait rien lui cacher, malgré toutes ses années, malgré la distance, malgré Azkaban, il arrivait encore à le lire, comme s’ils s’étaient séparés hier, comme s'ils avaient toujours été tous les deux. Sirius n'avait aucun secret pour lui. Remus avait sourit à la proposition du café, Sirius lui avait bien sûr aussi proposé un thé, après tout il savait qu'il préférait le thé au café.

Mais vu l'état de Sirius, ça ne durerais pas et Remus l'écoute alors avec attention, ayant pris un regard concerné et à l'écoute. Remus était bien évidement inquiet pour son ami, il ne savait pas exactement ce qui s'était passé, il ne savait pas qu'il allait en parler ou non. Après tout, Sirius n'a jamais parlé en détail d'Azkaban, mais Remus ne lui en voulait pas, il ne l'aurais jamais forcé à en parler et ne lui avait jamais demandé. Sirius était vivant et innocent et à ce moment là c'était tout ce qui comptait.

Sirius fini par lui attraper le bras, ce qui inquiéta Remus. Il posa sa main sur son bras pour le soutenir et l'encourager, attendant que Sirius ne lui parle. Il pouvait tout lui dire. Il voyait se regard de culpabilité, celui semblable à celui qu'il avait parfois quand il reparlait de James et de se traitre de Peter. Sirius lui explique alors son échec et Remus a envie de le prendre dans ses bras mais se retient. Il prend un air attristé et compatissant, et il compatissait réellement, il n'aimait pas voir Sirius dans cette état.

"Oh Sirius... Allons... Ce n'est pas de ta faute ! Tu as essayé, tu as passé cinq ans là bas, si tu avais pu le ramener tu l'aurais fais. Des fois on ne peut rien faire Sirius, et crois moi j'en sais quelque chose..."

La fatalité, Remus la connaissait bien. Il la côtoyait souvent, toutes les pleines lunes. La mort de James et Lily étaient aussi une fatalité. On n'y pouvait rien. Pas plus qu'il pouvait se débarrasser de ses sentiments pour Sirius. Il ressert son emprise sur le bras de Sirius, essayant de le rassurer et de lui offrir une stabilité et du soutien.

Sirius fini par lui offrir une explication plus détaillé de son voyage. Malgré leurs lettres ils ne s'étaient pas tout dit. Comme Remus n'avait pas compté chacune de ses journées à Sirius pendant son absence. Mais Remus acquisse, prêt à entendre toute son histoire. Il s'assoit avec Sirius, acceptant volontiers la bière, après tout, ils allaient en avoir besoin que dire de Sirius.

"Je t'écoute Sirius. Tu sais que tu peux tout me dire."

Et surtout qu'il ne doit jamais hésiter à lui parler. Si ça lui fait du bien, Remus est toujours là pour lui offrir une oreille attentive et plus encore. Il donnerait sa vie pour Sirius après tout. Il ne l'a pas vu depuis très longtemps, et tout cela semble important pour Sirius, suffisamment pour qu’il veuille en parler à Remus rapidement. Comme si Sirius avait besoin de parler. Remus ne savais pas si Sirius en avait parlé à quelqu'un d'autre, mais il savait qu'il était là pour l'écouter. Mais comme Sirius venait de rentrer il n'avait sans doute pas raconté son histoire cinquante fois.

"Mais s'il te plait... Ne te crois pas coupable. Tu n'y peut rien Sirius. Tu as fais ce que tu as pu..."

Remus lui lance un regard doux et presque suppliant, il voulait que Sirius sache qu'il était exceptionnel et qu'il faisait toujours de son mieux, que ni lui ni personne d'autres ne devrait lui en vouloir. Sirius était et est toujours, la personne la plus admirable qu'il connaisse. Et voir son plus proche ami, et dernier proche restant se mettre dans tous ses états ne lui plaisait pas. Il venait de rentrer et il devait être fatigué. La pression, la fatigue et les évènements, plus le sentiment d'échec devait l'avoir momentanément fragilisé, lui qui était toujours fort, c'était toujours lui qui positivait avec son sourire et son énergie, même dans les pires moments il avait le sourire. Pas comme lui. Il aimait tellement voir Sirius sourire, ça lui faisait toujours quelque chose de voir Sirius se montrer comme ça. Il ne montrait jamais ses moments de faiblesses, même à lui c'était rare, même s'il pouvait se vanter d'être un des seuls avec qui Sirius était vraiment honnête à ce sujet. En tout cas c’est ce que Remus aimait penser.
Voir le profil de l'utilisateur


Remus ? Tu m'as manqué... | ft. Moony Original
Sirius O. Black
Ordre du Phénix
Ordre du Phénix
Sirius O. Black

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang Pur
Inventaire:

Remus ? Tu m'as manqué... | ft. Moony Empty
Dim 17 Nov - 1:44



Tu m'as manqué

Moony & Paddy

I miss the friends I had to leave behind. My dad saying “I'm proud of you, son”. It makes me want to go home but could I ever call this place home? • Land of all

Au moment où j'attrapais son bras, Remus fit de même. Je pouvais lire l'inquiétude régner dans son regard alors que le mien respirait la culpabilité. Alors quand je lui expliquai dans un souffle paniqué mon échec auprès de mon filleul, le loup semblait si compatissant. Et je me sentais encore plus coupable, mon cœur se serrant.

C'était affreux, autant de culpabilité. J'avais fait souffrir tout le monde autour de moi. A cause de moi, Rogue avait découvert le secret de Remus, Peter avait vendu James et Lily et voilà que j'étais incapable de traverser un foutu océan pour retrouver la seule personne encore vivante de ma famille. J'étais rongé tant de fois et tant d'années par la culpabilité que je ne savais plus à quel moment je ne me sentais pas coupable. J'avais eu tant de fois la nausée, dégoûté de moi même, incapable de me regarder dans un miroir sans vouloir le détruire...

Alors quand Remus resserra sa prise sur mon bras pour m'obliger à l'écouter, j'avais presque eu l'image d'un chien abattu alors qu'il m'expliquai que ce n'était pas de ma faute. Si Remus, tout est de ma faute. Et quand il affirma qu'il en savait quelque chose, je me mordis la joue. Égoïste. J'avais oublié à quel point Remus avait du souffrir aussi. Je lui lançais un regard plein d'excuse. J'étais stupide. Le plus sage, cela a toujours été le loup. Et malgré tout ce que j'ai pu lui faire, il était là, après des années à me soutenir. Je m'aurais tellement abandonné depuis des années...

Alors que je tentais de reprendre une allure plus neutre, je le lâchais partant dans la cuisine pour discuter. Et après m'être assis à une chaise et l'inviter à en faire de même, j'observais mon ami s'installer en face de moi et de la bière que je lui offrais. Il semblait avoir attrapé quelques rides mais ne semblait pas avoir de cicatrices en plus. Je n'aimais pas le voir avec d'autres cicatrices.

Quand nous étions à Poudlard, j'évitais qu'il se morde, quitte à prendre les coups à sa place. Combien de fois James m'avait dit que j'étais inconscient et combien de fois je lui avais dit qu'il était hors de question que Remus n'attrape de nouvelle cicatrice. James me répondais souvent que j'étais trop têtu et borné et que j'aurais du me transformer en âne plutôt qu'en chien. Oui, certes, mais j'étais avant tout fidèle à mes amis et mes croyances plus que je n'étais borné.

La voix de Remus me sortis de mon souvenir alors qu'il me disait que je pouvais tout lui dire. Un sourire traversa mes lèvres alors que je laissais tomber mon regard sur le goulot de ma bouteille. Je la fis tourner par réflexe dans ma main, le raclement du verre contre le bois pour seul coupure dans le silence. Je relevais mon regard vers lui, ne sachant par où commencer alors que j'observais les vêtements vieillissant que portais Remus. A cause de sa condition il n'as jamais pu s'offrir ce qu'il souhaitait alors qu'il était le plus brillant de la bande. Cela me révoltais. Aussi, je portais ma bouteille à la bouche et bus une gorgée avant de voir le regard de Remus. La culpabilité m'envahit de nouveau quand je pus lire son regard plein d'admiration à mon égard.

J'étais loin d'être admirable ! Comment pouvait il croire que c'était le cas ? Je n'avais rien fait dans ma vie qui méritais un tellement traitement au sein de son regard alors il semblait décider à m'achever quand il me supplia presque de ne plus me sentir coupable. Une pointe douloureuse transperça mon cœur.

Je soufflais, baissant mon regard de nouveau sur la table en bois entre nous deux, incapable de soutenir son regard si avisé.

-Remus arrête... Je me sentirais toujours coupable pour tout ce qui s'est passé et pour tout ce que j'ai pu te faire. Cela ne changera rien à ce sentiment. J'ai une dette envers toi.

Je soupirais de nouveau et finis par porter ma main gauche sur mon front,me massant les sourcils un instant pour trouver mes mots alors que je finis par dire soudainement ce que je pensais. Cela servait à rien de chercher. Autant le dire même si c'est sans tact.

-Je suis pas allé au Etats Unis. Je n'ai pas pu franchir le barrage. J'ai retrouvé sa trace en France et dans d'autre pays en Europe. J'ai mis du temps pour suivre sa piste. Je voulais m'assurer que je n'étais pas suivi en retour. Plusieurs fois je l'ai cru. Aussi, quand j'ai découvert qu'il était parti pour les Etats Unis, j'ai tenté par tous les moyens de traverser mais impossible. Apparemment, le fait que je sois un animagus a du faire le tour des Mangemorts.... J'inspirais un coup, dédaigneux, avant de reprendre.Alors j'ai cherché via la France, l'Angleterre, l'Espagne... Voldemort a étendu sa toile en Europe bien plus que je ne le pensais... Aussi, j'ai préféré revenir ici pour tout simplement empêcher qu'elle ne s'étende encore plus. Il est temps que l'Ordre renaisse définitivement.

A cela, j'étais déterminé plus que jamais. Un regard déterminé que je plantais dans le regard de Remus.

-Il est hors de question que nous vieillissons cachés comme des rats.

Autant de symbole que de parler de rat, sachant que tout ceci c'était à cause de Peter. Ma colère se reporta immédiatement sur le traître de l'histoire. Si je l'avais en face de moi, je m’assurerai qu'il meurt avec une lenteur telle qu'il me supplierai de l'achever sur le champ...
(c) DΛNDELION

n.3 | 1008 mots
Voir le profil de l'utilisateur


"Dans le monde il n’y a pas d’un côté le bien et le mal, il y a une part de lumière et d’ombre en chacun de nous. Ce qui compte c’est celle que l’on choisit de montrer dans nos actes, ça c’est ce que l’on est vraiment."
by wiise
Remus J. Lupin
Ordre du Phénix
Ordre du Phénix
Remus J. Lupin

Mon Personnage
Puissance Puissance: 0 XP (Moldu,Cracmol)
, ,: Sang-Mêlé
Inventaire:

Remus ? Tu m'as manqué... | ft. Moony Empty
Dim 17 Nov - 2:41
Remus n'aimait pas voir cet air coupable sur le visage de Sirius. Mais il n'y pouvait rien. Sirius était têtu, autant pour les bonnes que les mauvaises choses. Quand il avait une idée en tête, même si elle était fausse, il avait du mal à s'en défaire. Après tout, Sirius avait ses défauts, mais c'était quelqu'un de particulièrement bon et altruiste. Il avait beau être un Black il a toujours tenu tête à sa famille et a toujours fait ce qui était juste. Il n'était pas à Gryffindor par hasard. C'était réellement quelqu'un de bien. Si Sirius pouvait se voir comme Remus le voyait, il changerait d'avis sur lui-même. Mais Remus n'y pouvait rien. Finalement il n'avait jamais vraiment réussi à aider Sirius. Ni avant, ni à sa sortie d'Azkaban, ni maintenant. Il ne pouvait pas faire grand chose. Sa condition de loup-garou l'handicapait réellement. La seule chose qu'il avait réussi à faire c'est à les mettre en danger lui et James. Il avait de ma chance d'avoir des amis comme eux et il n'en retrouverait jamais d'autres. Alors Remus ne supporte pas quand Sirius parle de lui-même comme ça. Et encore moins quand il le mets en cause.

"Sirius ne dit pas ça. Tu sais très bien que c'est faux."

Après tout si Snape n'avait jamais su qu'il était un loup-garou il n'aurait jamais pu lui fournir de potion tue-loup. Et si Sirius n'avait pas été là, sa vie aurait été bien différente. Remus soupire et regarde Sirius avec insistant, essayant de le convaincre.

"Sirius. C'est du passé tout ça. Et heureusement que je ne t'en veux plus pour ce qui a pu se passer, parce que je ne serais pas ce que je ferais sans toi."

Il avait dit ça sans arrière pensées, après tout c'était son meilleur ami. Son seul ami. Le seul qui restait qui prenait encore le risque d'être ami avec un loup-garou, malgré le danger d'être proche de lui, malgré tout ce que cela impliquait. Malgré beaucoup de choses, Sirius avait toujours était là pour lui. Mais oui, au delà de ça, depuis qu'il savait Sirius innocent, il ne sait pas ce qu'il ferait sans lui. Il ne lui reste que lui. Il ne se sont certes pas beaucoup vu depuis sa sortie d'Azkaban, mais il espère que cela va changer. Son ami avait beau être de retour, il lui manquait. Beaucoup de chose lui manquait. Le passé lui manquait. Rien ne pourrait plus être comme avant, mais sa relation avec Sirius existait encore, comme des amis qui ne s'étaient jamais quittés. Il aimerait plus mais il sait que c'est impossible. Il ne l'espère même pas. Garder leur amitié était déjà inespéré.

"C'est moi qui suis désolé Sirius. Je ne te l'ai jamais dit avant. Mais je suis désolé. Désolé de ne pas avoir cru en toi. Désolé de t'avoir abandonné..."

Remus s'en voulait vraiment. Il ne l'avait jamais admis, il ne lui avait jamais vraiment dit. Mais ce n'est pas parce que tout le monde le pensait coupable, pas parce que tout portait à croire qu'il l'était, ce n'était pas parce que le monde était contre lui qu'il devait croire tout ça alors que Sirius, le meilleur ami de James, celui qui avait renié son nom et abandonné sa famille pour ses conviction, ce n'est pas parce que c'était un Black qu'il devait être coupable, ce n'est pas pour ça que Remus devait abandonner l'homme qu'il avait aimé tant d'année. Mais il l'avait fait. Il avait été effondré quand il l'avait appris coupable. Mais il y avait cru. Des deux, s'il y en a un qui avait des tords, c'était lui. Pas Sirius.

Remus écoute donc les révélations de Sirius. Il avait plus de peine pour lui qu'autre chose. Il réalise à quel point tout était dur pour lui. Il avait été enfermé à tord et maintenant, c'est son identité d'animagus qui était découverte par les mangemorts. Sans doute Servillus. Parce qu'il savait. Remus se redresse et allonge son bras sur la table pour venir le poser sur celui de Sirius.

"Sirius encore une fois tu n'es en rien coupable. Comment veux-tu traverser l'océan dans ses conditions ? Tu ne peux pas faire plus que ce qui est possible Sirius. Tu n'es pas un surhomme et tu n'as pas à en être un. C'est déjà une bonne chose que tu ais pu rentrer vivant. Et tu n'as pas à faire tout ça seul..."

Si Sirius lui avait demandé il l'aurait aidé. Quand ils étaient tous les quatre ils étaient plus fort. Ils l'avaient toujours été. Au moins tous les trois. Enfin surtout Sirius et James, mais James n'était plus là et il ne restait plus que lui alors... Mais ils seraient quand même plus fort à deux. Ce n'est pas un fardeau que Sirius devait porter seul. Sirius avait tendance à oublié qu'il n'était pas seul. Mais Remus aussi alors... Il ne pouvait lui en vouloir. Ils avaient tous deux passé de longues années seuls et livrés à eux-mêmes. Remus se redresse et se rassoit sur sa chaise. Il aimerait que Sirius sache qu'il serait là pour lui s'il le désirait. Il serait toujours là pour Sirius. Et il savait que Sirius serait là pour lui. Il aimait le croire. Mais il le savait, il le savait parce que Sirius était son ami, qu'il le connaissait et que quoi qu'il en soit, quoi qu'il puisse penser, il ne pourrait jamais nier que cette amitié était réelle. C'était des Maraudeurs. Les deux derniers. Parce que Peter n'en était plus un. Pas pour lui.

Mais Sirius reprend du poil de la bête, une détermination. Nous ils ne resteraient pas cacher. Pas comme des rats. Remus sourit, content de commencer à retrouver son Sirius.

"J'aime bien mieux te voir comme ça Pad ! On a besoin de toi ici. Et Par toi j'entends toi."

Il le désigne d'un geste de la main. C'est de ce Sirius là qu'ils avaient besoin. Ils en avaient besoin, mais il espérait que Sirius ne se mettent pas le pression et ne porte pas tout sur ses épaules et qu'il viendrait se confier à lui s'il en avait besoin. Dans le regard de Remus, on pouvait voir toute l'admiration qu'il avait pour l'homme remarquable et plein de courage qu'était Sirius, mais également toute l'affection qu'il avait pour lui.
Voir le profil de l'utilisateur


Remus ? Tu m'as manqué... | ft. Moony Original
Sirius O. Black
Ordre du Phénix
Ordre du Phénix
Sirius O. Black

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang Pur
Inventaire:

Remus ? Tu m'as manqué... | ft. Moony Empty
Lun 18 Nov - 0:38



Tu m'as manqué

Moony & Paddy

I miss the friends I had to leave behind. My dad saying “I'm proud of you, son”. It makes me want to go home but could I ever call this place home? • Land of all

A peine ai je émis des regrets sur ce qui s'était passé, que déjà Remus m'affirmai que je n'avais pas à me sentir coupable. Je ne dis rien alors qu'il continua. Un sourire ne pus s'empêcher de naître quand il m'affirma qu'il ne sait pas ce qu'il ferait sans moi. D'une voix douce, presque caverneuse prise par l'émotion, je finis par lui dire instinctivement.

-Je sais pas ce que j'aurais fais sans toi aussi, Remus.

Et contre toute attente, c'est lui qui s'excusa. Je tiquais fortement alors que je sentais poindre un agacement. Comment peut il s'excuser de quoi que se soit ? Il n'as jamais mis en danger la vie de quelqu'un lui ! Aussi, je compris de quoi il parlait et je soufflais pour dire d'une voix presque agacé.

-Remus. C'est de ma faute tout ça. Pas de la tienne. C'est moi qui ai suggéré à James et Lily de prendre Peter. Dumbledore nous avait dit qu'il y avait un traître parmi nous. Tout le monde se méfiait de moi parce que j'étais un Black et les autres se méfiait de toi parce que tu es loup garou. Qui aurait soupçonné le rat ? Je n'arrivais même plus à dire son prénom tellement son existence m'insupportais. Je finis par terminer sur le ton de la conclusion. Donc non, c'est normal que tu te sois méfié et que tu ai cru que c'était moi. Tout allait contre moi tant que cette chose restait terré dans les égouts.

Et je pinçais l'arrête de mon nez avant de me masser les sourcils dans un geste de fatigue. Et je finis par tout lâcher. Ce que j'avais fait pendant mes cinq ans. Et finalement, après un silence, je finis par attraper la bouteille et bus quelques gorgées du liquide houblonné. Et lorsque je posais la bouteille sur la table, c'était pour voir Remus se redresser un peu pour venir poser ma main sur mon bras. Ce contact rassurant me rappela à quel point c'était moi le plus tactile des deux. Et presque machinalement, j'en fis de même. Je posais ma main sur son bras comme pour lui dire que j'avais son attention. Mon regard acier passa dans les yeux bruns du loup. Je l'écoutais attentivement et les quelques mots prononcés sur un ton ferme et doux, presque réconfortant, levais un poids sur ma poitrine. Remus avait raison, comme toujours. Et alors je finis par prendre un air penaud. J'aurais du lui demander de venir avec moi. Mais je n'avais pas voulu qu'il risque sa vie.

-Je me répète mais je suis désolé d'être parti comme ça et sans te prévenir. Je ne voulais pas que tu risques ta vie. Au moins ici, tu étais en sécurité.

Et c'était la pure vérité. Il avait déjà trop risqué sa vie avec moi. Pas question qu'il se fasse tuer par ma faute et encore moins parce qu'il avait décidé de me suivre. Et finalement il me lâcha et j'en fis de même. Ma main se mis à pianoter sur la table en bois et c'est le regard déterminé que je lui affirmais qu'il état hors de questions qu'on continue à vivre comme des rats. Un sourire passa sur les lèvres de Remus et une lueur que je connaissais si bien venait de naître dans son regard. La même avait naquit dans les miennes. Ce même regard malicieux de celui qui venait de trouver la meilleure blague à faire. Il m'affirma qu'il préférait me voir ainsi. Alors il me préfère en colère plutôt qu'abattu ? Je m'esclaffais quand il finit sa phrase en me pointant entièrement. Je finis par répondre, amusé.

-Tu sais que c'est moi tout entier que tu pointes du doigt ?

Je finis ma bière et posa la bouteille un peu plus loin. Je me penchais vers la table et finalement, avec le même amusement presque enfantin je finis par terminer.

-Ca tombe bien que tu sois là, parce que Sirius a besoin de Remus... Je te l'ai pas dit mais c'est bon de te revoir aussi !


Pendant un instant je crus m'être retrouvé en sixième année en train de préparer une farce à cette sale face de Snivellus. C'était peut être un bon signe. Ou pas. A côté de Remus, je redevenais ce gamin insouciant qu'on était à Poudlard. Peut être voir même imprudent.
(c) DΛNDELION

n.4 | 770 mots
Voir le profil de l'utilisateur


"Dans le monde il n’y a pas d’un côté le bien et le mal, il y a une part de lumière et d’ombre en chacun de nous. Ce qui compte c’est celle que l’on choisit de montrer dans nos actes, ça c’est ce que l’on est vraiment."
by wiise
Remus J. Lupin
Ordre du Phénix
Ordre du Phénix
Remus J. Lupin

Mon Personnage
Puissance Puissance: 0 XP (Moldu,Cracmol)
, ,: Sang-Mêlé
Inventaire:

Remus ? Tu m'as manqué... | ft. Moony Empty
Lun 18 Nov - 1:57
Les paroles de Sirius faisaient plaisir à Remus, même s'il ne le croyait pas. Mais quelque part, ils étaient un peu tout seul. Tous les deux. Déjà à l'époque, Sirius n'avait plus que les Potter et eux, alors là, il ne lui reste que lui et Harry. Le dernier Potter et lui. Mais Remus ne pouvait s'empêcher de ressentir cette chaleur dans son cœur à ces mots.

Remus s'excuse, mais il sent l'agacement chez Sirius. Mais Remus restait convaincu qu'il avait raison, il ne voulait pas énerver Sirius, donc il ne s'attarde pas trop sur ce sujet, précisant juste une dernière choses.

"Ce n'était pas de ta faute pour autant. Comment pouvais-tu deviner ?"

Il savait que ce souvenir était encore douloureux, plus encore pour Sirius que pour lui. Il détestait Peter plus que tout et la mort de James lui avait pesé sur la conscience et sur le moral, sans parler du fait qu'il a été envoyé à Azkaban pour ça. C'était du coup compliqué pour Remus aussi, mais il savait que pour Sirius ça l'était encore plus, parce qu'il l'avait vécu. Remus, lui, a sans doute préféré vivre dans le déni et la haine plutôt que la peine.

Tout comme Sirius, Remus prend une gorgée de bière, un liquide pas vraiment assez fort pour la situation. Un Whisky serait presque plus utile, mais au moins ça allait les occuper et l'alcool léger les aidait un peu quand même, surtout vu la conversation. Mais heureusement, avec eux ça ne durait jamais. Ils avaient une relation telle que leur présence leur remontait le moral à l'un comme à l'autre. Comment être déprimer quand Sirius est vivant en face de vous et vous dit que vous êtes important pour lui, si vous vous appeler Remus John Lupin, vous ne pouvez qu'en être heureux.

"T'avais besoin d'y aller seul je suppose. T'excuses pas pour ça."

Pourtant il était d'accord avec Sirius cette fois. Il aurait du lui en parler. Et puis Remus étaient loin d'être en sucre et se débrouillait relativement bien seul. Il avait certes pas mal d'ennuis, mais ici ou ailleurs, est-ce que cela faisait une grosse différence. Mais une chose est sûre, Sirius avait eu raison de ne pas l'emmener. Il l'aurait considérablement ralenti.

"J'aurais été un poids si j'étais venu."

La conversation prend finalement un ton plus léger et Sirius reprend enfin son air malicieux et plaisantin que Remus aime temps. Pad lui fait remarquer qu'il le désigne tout entier. Remus sourit et détourne légèrement le regard, prenant une gorgée de bière pour masquer le far rose qui lui monte aux joues. Oui effectivement il aime tout Sirius.

"Ne te penses pas si exceptionnel Sirius !" Il rigole doucement. "Mais oui c'est vrai que je préfère le vrai Sirius."

Et par là il voulait dire tout Sirius. Remus ne peux s'empêcher de sourire, ne regardant pas Sirius non plus de peur de trahir sentiments. Ses paroles le touchaient, mais il ne pensait pas lui être indispensable. Il aimait Sirius mais il savait que cela ne serait jamais réciproque.

"Tu n'as jamais eu besoin de personne, pas comme moi."

Remus a toujours eu besoin de Sirius et des Mauraudeurs et être seul lui a forgé le caractère et l'a rendu plus confiant, mais ce n'était pas suffisant pour qu'il ne se sente vraiment en sécurité ou calme sans eux. Le retour de Sirius l’apaisait, mais il craignait toujours chaque prochaine pleine-lune, il ne voulait pas risque la vie de quelqu’un, surtout de Sirius, surtout dans les conditions actuelles où chaque vie est importante. Il sait aussi que ses sorties nocturnes risquent d’être de plus en plus dangereuses pour eux.

"Mais maintenant je suis là, et toi aussi tu es là. Ce ne sera jamais comme avant, mais, c'est un bon début non ?"

Jamais ça ne serait comme avant. James était mort. Peter un Traitre. Mais au moins il y avait encore Sirius et lui. Il n'était pas James, mais au moins il était là et il serait là pour Sirius jusqu'à sa mort.
Voir le profil de l'utilisateur


Remus ? Tu m'as manqué... | ft. Moony Original
Sirius O. Black
Ordre du Phénix
Ordre du Phénix
Sirius O. Black

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang Pur
Inventaire:

Remus ? Tu m'as manqué... | ft. Moony Empty
Dim 24 Nov - 21:01



Tu m'as manqué

Moony & Paddy

I miss the friends I had to leave behind. My dad saying “I'm proud of you, son”. It makes me want to go home but could I ever call this place home? • Land of all

Ce n'était pas ma faute. J'aurais aimé le croire pour alléger le poids qui pesait sur mes épaules. La culpabilité que je portais depuis tellement longtemps maintenant. J'aurais tellement aimé croire Remus à ce moment là. Me sentir soulagé ne serais ce qu'un moment. Oublier la maison en ruine des Potter et le pauvre Harry, seul survivant parmi les décombres. Les douze ans passés à Azkaban n'avait pas arrangé ce sentiment. Comme si, pendant toute ces années, quelqu'un me martelait le crâne au fer rouge. C'est de ta faute. C'est entièrement ta faute si ils sont mort.

Même si je sais que c'est le rat qui l'as vend et que Voldemort est directement respoinsable, je ne peux taire cette petite voix dans la pénombre qui semble vouloir me faire plonger dans des ténèbres sans espoir de retour. Aussi, ma colère disparut aussi vite qu'elle était venue alors que finalement, j'affirmais pour clôturer cette parenthèse.

-Je ne sais pas ...

J'avais fini ma bière alors que j'avais annoncé à Remus que j'étais désolé de ne pas l'avoir prévenu. C'est vrai qu'il était quelqu'un de spécial pour moi. Dernier des maraudeurs avec moi, il était aussi celui qui me comprenait le mieux. Alors, c'était une évidence pour moi de le protéger. Je sais qu'il n'est pas fragile, certaine nuit de pleine lune m'ont montré le contraire. Combien de bleu j'ai reçu parce qu'il m'avait fait courir trop vite ou m'avais projeté contre un arbre ? Sans compter les morsures ou les coups de pattes. Mais elles n'étaient rien pour moi, tout simplement parce que Remus était trop important. Alors c'était évident pour moi mais Remus me prouva que ce n'était pas encore le cas dans son esprit. Car à peine le silence revenu que déjà il m'expliqua qu'il m'aurais ralenti. Surpris d'une telle remarque, je finis par renifler en me posant dans le fond de ma chaise, un rictus sur le bord des lèvres.

-Non c'est vrai... Ton flair n'aurais pas du tout aidé, ton intelligence aussi, sans compter le fait que tu es malin et particulièrement à l'aise avec les déplacements et le monde moldu. Mais non, tu m'aurais ralenti c'est sur. Si je ne t'ai pas prévenu c'est parce que je ne voulais pas que tu sois blessé ou pire encore. Je ne savais pas sur quoi ou qui j'allais tomber.

Je soufflais alors que je finis par croiser mes bras, alors que finalement le ton de la conversation prend un air plus détendu. Le voir sourire me rendis plus léger alors que je me voyais à Poudlard. Je ris quand il m'affirme de ne pas me sentir si exceptionnel mais complète toujours comme si il avait eu peur de me blesser qu'il préférait le vrai Sirius. Un sourire entendu étire mes lèvres alors que je fixe enfin le regard noisette de Remus. Et je lui affirmais que j'avais besoin de lui. Mais il ne semblait toujours pas me croire. Je finis par prendre un air désolé.

-Remus, j'ai toujours eu besoin de toi et tu le sais. Combien de fois tu as couvert mes conneries à Poudlard ? Combien de fois tu as été là alors que je n'étais pas bien ? Tu m'as tellement aidé lorsque je suis revenu d'Azkaban. Sans toi, je sais pas ce que je serai devenu.

Et Remus reprit la parole encore une fois alors qu'il m'expliqua que cela ne sera jamais comme avant. J'approuvais en hochant la tête. Remus avait raison comme toujours. Maintenant on était là, tous les deux. Un sourire doux revient alors que je tendis mon bras pour presser le sien dans un geste fraternel. Remus avait toujours eu raison.

-Et je ne compte pas partir de si tôt. On va travailler comme des elfes de maisons pendant les prochaines semaines ! On doit prendre contact avec la Resistance et mettre nos connaissances à profit !

Et pour ça, j'avais besoin de Remus. Son sens des mots et de tact qu'il a pourra nous être très utile. Il a toujours été plus doué pour ça que moi.
(c) DΛNDELION

n.5 | 725 mots
Voir le profil de l'utilisateur


"Dans le monde il n’y a pas d’un côté le bien et le mal, il y a une part de lumière et d’ombre en chacun de nous. Ce qui compte c’est celle que l’on choisit de montrer dans nos actes, ça c’est ce que l’on est vraiment."
by wiise
Remus J. Lupin
Ordre du Phénix
Ordre du Phénix
Remus J. Lupin

Mon Personnage
Puissance Puissance: 0 XP (Moldu,Cracmol)
, ,: Sang-Mêlé
Inventaire:

Remus ? Tu m'as manqué... | ft. Moony Empty
Dim 24 Nov - 23:37
Bien sûr qu'il ne savait pas. Il n'a jamais eu aucun moyen de savoir et n'en aurait jamais eu. Il fallait que Sirius se sorte cette idée de la tête. Mais pas ce soir. Ce n'était pas facile de perdre ce genre de remords et on ne peut pas changer des années en une soirée. Remus le savait bien et ne pouvait pas lui en vouloir, il s'en voulait assez à lui-même de ne pas avoir su pour Sirius, mais comment aurait-il pu savoir ? Ils avaient des tords partagés. Si tout le monde pensait Remus comme un traitre, tout le monde à blâmer Sirius pour qu'au final, ce ne soit aucun d'entre eux. Ils auraient du se faire confiance tous les deux. Mais ça ne s'est pas passé ainsi et c'est trop tard pour ressasser le passé.

Sirius plaisante sur le fait qu'il aurait pu l'aider mais qu'il ne l'a pas prévenu pour le protéger. C'était tout Sirius. A foncer dans le tas sans réfléchir, tout faire sur un coup de tête et toujours vouloir protéger les autres. Après tout c'est pour ça qu'il est devenu Animagus non ?

"Si tu le dis... Mais tu n'aurais pas dû essayer de me protéger, ce n'est pas vraiment le moment de prendre des risques inconsidérés. Tu ne peux pas tout faire seul et en temps de guerre tu ne peux pas épargner tes amis. Tu le sais bien..."

Sirius devait le savoir, mais prendre de la distance l'aidait peut-être ? De tout manière il n'était pas moins en danger ici, ni moins utile. Sirius avait juste été seul. Remus en était désolé, mais il le connaissait bien. C'était dans sa nature. Mais Remus restait convaincu qu'il n'avait pas besoin de lui. Il avait besoin de quelqu'un parce qu'il n'avait pas à être seul et il était le seul maraudeur restant, mais il avait moins besoin de lui que lui avait besoin de Sirius, et ce malgré toutes ses années seul. Remus regarde un peu ailleurs, et lui répond avec un peu d'émotion, mais toujours avec sa contenance naturelle, quelque chose qu'il avait appris à garder.

"Et tu n'imagines même pas à quel point moi j'ai besoin de toi Sirius..."

Et ce n'était rien de le dire. Il savait qu'il pouvait le dire à Sirius, parce que malgré tout ce temps, c'était toujours Sirius, son ami. Il avait confiance en lui, même si se trahir pouvait mettre en péril tout ce qu'il leur restait, leur amitié, leur proximité, tout ce dont il a besoin en ces temps compliqués. Mais il pouvait au moins lui dire ça. Parce que c'était la vérité pour pleins de raisons et sur pleins de points. Alors heureusement qu'il ne comptait pas partir de si tôt. Cette remarque fait sourire Remus. Il se sent plus confiant et sait que Sirius compte rester autant qu'il pourra. Il le sait, et il espère qu'il y parviendra et qu'il aura l'occasion de le voir et de l'avoir à ses côtés encore longtemps.

"Tu sais que tu peux compter sur moi Pad !"

Il aimait ça, voir Sirius comme ça. Dynamique, partant, qui prend les devants. Un Sirius qui sait ce qu’il veut et qui met tout en œuvre pour y parvenir. Le Sirius qu’il a connu.

"Et par quoi on commence ? Je suppose que tu as un plan ou tu comptes encore sur moi pour trouver une idée ?"

Parce que la partie intellectuelle relevait généralement de lui, même s’il lui disait ça sur un ton ironique, ce n’était pas faux non plus. Après tout, il a toujours été le cerveau du groupe même s’il ne voulait pas l’admettre. Il ne se trouvait pas brillant ni génial. Pourtant il excellait dans bien des domaines : en défense contre les forces du mal entre autre, mais aussi en magie noire, sinon comment voulez-vous qu’ils aient réalisés la carte des Maraudeurs après tout ? Alors si Sirius et surtout James était souvent à l’initiative de leurs plans plus ou moins foireux, la mise en place passait souvent par l’expertise de Remus. Et pour le convaincre définitivement, il semblerait qu’ils aient vite bien compris qu’il n’y avait pas mieux qu’un Sirius… Et parfois, c’était assez déconcertant pour Remus qui n’avait peur que d’une chose : que ses amis se rendent compte de son secret, presque aussi secret que sa lycanthropie. Voir plus puisqu’il l’était surtout pour eux, ses meilleurs amis de toujours.
Voir le profil de l'utilisateur


Remus ? Tu m'as manqué... | ft. Moony Original
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:
Le contexte, l’apparence, les idées sont la propriété du staff de EMB. Toute reproduction partielle ou totale est interdite.Design par Pantalaimony R.Mills ; Codage adapté des LS de Halloween et Alice de N-U.Spécial Remerciements à Panta mais également à toute l'équipe codage de PRD (Dune,Heaven & Odyssea)