Never Utopia
ChatBox
RSS
RSS


La guerre est déclarée, le mal s'étend sur l'Europe, Harry Potter est porté disparu, la résistance réussira-t-elle à rétablir le bien?

 

Il est l'heure ft Cora
 :: Poudlard :: Exterieur du Château :: La Fôret Interdite


Mon Personnage
Puissance Puissance: 5 XP (Voldemort)
, ,: Sang-Mêlé
Inventaire:

Il est l'heure ft Cora  Empty
Ven 1 Nov - 22:45
Il est l'heure
Lord Voldemort & Cora Miller
La réunion qu'il avait eut avec ses mangemorts avait laissé à Voldemort un goût amer dans la bouche. Il aurait voulu que tous agisse comme il le souhaiterait, mais ce n'était pas si simple. Ses marionnettes n'étaient pas sages, et même la plus sage d'entre elle agissait de manière parfois... Surprenante, oui, surprenante était le mot approprié, sa petite marionnette préféré, celle qui était la plus docile, et qui pourtant ne manquait pas de piquant. Pour être honnête, il avait un petit faible pour cette femme. Bon pas au sens que l'on pourrait admettre pour le commun des mortels, non plutôt parce qu'elle piquait sa curiosité. Il lui avait promit, ils régleraient cette affront ensemble, en tête à tête. Lord Voldemort n'était pas du genre à accepter qu'on lui manque de respect devant tout le monde sans réagir. Mais le plus important dans tout ça avait été cette manière qu'elle avait eu de réagir, que tout le monde avait pu voir. N'allez pas croire qu'il n'aurait pas aimé la punir telle qu'elle le méritait, la voir se torture de douleur au sol, mais il ne voulait pas l'abimer plus que nécessaire, il avait des plans pour cette femme, et ça impliquait quelques sacrifices.

Il avait laissé que trop longtemps cette interlude entre eux attendre. Il avait vérifier que son nouveau bras droit était à la hauteur de son poste avant de régler ces affaires personnelles. Finalement Voldemort fut prit d'une mélancolie particulière, c'était assez rare, mais il avait prit la décision de régler ces deux problèmes en une seule fois. Transplanant, il prit la direction de la forêt interdite. Beaucoup de souvenirs dans cet endroit. Il se souvint de la torture de partager son corps avec Quirrell, de ce statut de sous être, mais également de ses années à Poudlard où il avait travaillé pour que son pouvoir grandisse, sa monté au pouvoir, en faite cette école représentait beaucoup pour ce grand sorcier, et au final c'était d'une banalité ennuyante, et tellement commun. Cette idée le rendait malade, comme pouvait il d'être banal? Lui? Ce n'était pas imaginable, il était le plus grand sorcier de ce monde, comment pouvait il être banal?

Il avait donné rendez vous à la jeune femme en lisière de la forêt interdite, il avait prit le temps de profiter de cet endroit, de sentir la peur chez les créatures magiques, tout le monde le craignait, tout le monde était raisonnable, sauf ces petites merdes de la résistance et de l'ordre du Phénix... Lorsqu'il approcha de la lisière, il la vit dans la lueur de la pleine lune. La demoiselle était belle, même lui pouvait s'en rendre compte, mais ça n'avait pas réellement d'importance, se qui était le plus important c'était sa dévotion. Elle était la plus fidèle de ses mangemorts, mais elle était aussi celle qui semblait le moins le craindre, et c'était frustrant. Lorsqu'il sortit de l'ombre, il fit une entrée théâtrale, comme toujours, de toute évidence.

"Cora, je suppose que tu sais déjà pourquoi je t'ai demandé de venir ici?"

Il s'approchait d'elle sans respecter cette distance de courtoisie qui formait l'espace personnel d'une personne. Il appréciait le parfum de la demoiselle, et prit sur lui pour ne pas attraper sa mèche de cheveux pour jouer avec comme il aurait eu envie de le faire. A cet instant il voulait qu'elle le craigne, qu'elle s'inquiète de se qu'il pourrait le faire, il voulait se nourrir de sa peur, du pouvoir qu'il avait sur elle.

Voir le profil de l'utilisateur
Cora Miller
Mangemort
Mangemort
Cora Miller

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang Pur
Inventaire:

Il est l'heure ft Cora  Empty
Sam 2 Nov - 16:33
I don't care at all!


Après cette réunion j'étais rentré dans une certaine dépression. Cette petite festivité m'avait affaiblie autant moralement que physiquement, et si même les crachats et les mécontentements de Nagini m'avaient quelque peu motivée (et forcée) à me lever le matin, j'avais perdu cette énergie qui m'était dû. Johnes, bras droit, le rejeton, meilleur qu'elle, Bellatrix et ce geste qu'il avait eu pour elle... Un stupide geste qui m'avait détruite. Ma jalousie n'avait pas de place pour la concurrence. Ma petite caverne aux tortures regorgeait de sang souillé, les matériaux étaient de plus en plus rouillés, ma colère de plus en plus grande. J'avais même temporairement refusé de continuer mon poste de professeur de  Poudlard. Je refusais que qui que ce soit me voit dans pareil état.

«Le temps panse les blessures les plus douloureuses».
Je m'effondrais chaque fois que je pensais à cette fichue réunion. Et si Nagini avait le pouvoir de me rendre visite quant elle le souhaitait, elle n'avait pas le pouvoir de me rendre le sourire. Bien au contraire, m'occuper d'elle ne m'aidait pas à oublier la déception que j'avais lu dans le regard de mon maître. En vérité, j'avais délaissé mes rêves de mages noirs pour me consacrer à la recherche de mon géniteur, celui que je devais éliminer durant ma quête existentielle qu'était ma vie.

J'avais extrêmement peur de retourner à Poudlard et d'affronter Severus, ma colère contre lui était beaucoup trop intense pour réussir à me canaliser, j'étais capable de l'attaquer, je l'avais considéré comme un ami et il ne m'était pas venu en aide. Personne ne m'avait aidé. Mise à part Nagini. Je me rendais compte de plus en plus de l'importance de ma solitude dans mon avenir et j'avais peur de ce qu'elle m'offrait. Le lord ne m'avait pas appelé, et Nagini devenait de plus en plus colérique avec mon attitude. En soit je ne me reconnaissais pas non plus et je n'aimais pas ce que je devenais. Ma folie commençait-elle déjà à me tuer petit à petit?

C'est pourquoi je devais avouer être très surprise par la demande de rendez-vous qui se fit non sans appel de la brûlure de mon bras... Avait-il décidé de me détruire complètement en m'éjectant du groupe ? Je n'étais pas prête à subir un assaut de plus, mais je n'avais pas le choix. Il était loin le temps où mes rêves de devenir sa femme grandissait en moi, j'imaginais déjà que Bellatrix avait sauté sur l'occasion pour m'humilier et me devancer.... Je la détestais tellement de tout mon être. Elle était un cauchemar indescriptible.

Aussi, avais-je fait des efforts pour ma présentation, pas de maquillage, j'étais une femme naturelle et la dépression n'aidait clairement pas à vouloir être jolie. Juste une robe simple noire, ainsi qu'une cape réchauffante. Nagini était non loin de nous, j'avais peur de ce'il allait se produire, le Maître était pour moi il y a peu encore l'exception des hommes, mais ma rancune face à son geste était sans faille, je n'arrivais pas à pardonner, il aurait pu m'endoloriser, m'humilier me tabasser mais toucher Bellatrix devant moi était au dessus de mes capacités à encaisser ! J'étais comme Elliot Jensen je voulais être le centre du monde de mon Maître, finalement, cette demoiselle et moi avions plus de points communs que je ne l'aurais cru.

"Cora, je suppose que tu sais déjà pourquoi je t'ai demandé de venir ici?"

Oh que oui je savais, je baissais ma tête, mes cheveux tombant en cascade sur mes joues afin d'éviter qu'il ne puisse y lire cette colère cinglante dans mes iris, j'avais envie de lui sauter au cou, mais aussi de lui hurler dessus comme une enragée chose que je ne pouvais pas faire sous peine de mourir, alors j'intériorisais difficilement. Quant il avance, réflexe stupide : Je recule. Pas par peur, non pas cette fois, mais par haine, par une colère que ma jalousie à fabriqué depuis des semaines de son absence, et si j'en étais arrivée à cet état d'esprit ci c'est parce que c'est lui qui avait créé ce que j'étais. Ma voix était rauque  puisque asséchée, je pris quelques secondes avant de ne pas éveiller l'idée d'un meurtre ici.

-Bellatrix n'est pas ici ?

Trop tard. Ma jalousie me perdra, aussitôt je regrette ses paroles bourrée d'animosité et je me m'agenouille devant mon maître afin de le supplier de me pardonner. J'étais impulsive et insolente. Les termes d'une raffleuse.
:copyright:️ 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur




Che Bel Fior!E questo è il fiore del partigianoEt c'est la fleur du partisan Morto per la libertà!

Mon Personnage
Puissance Puissance: 5 XP (Voldemort)
, ,: Sang-Mêlé
Inventaire:

Il est l'heure ft Cora  Empty
Sam 2 Nov - 21:50
Il est l'heure
Lord Voldemort & Cora Miller
Voldemort subit l'affront de la réaction de Cora sans avoir la moindre réaction, il faut dire que le plus grand sorcier du monde n'avait pas pour habitude les relations humaines, et encore moins avec les femmes. D'ailleurs il ne comprenait pas totalement pourquoi il avait le droit à une telle crise de jalousie, après tout il n'avait pas de compte à lui rendre. Il observait la réaction de la jeune femme qui se mit à genou. A cet instant, il était en colère, et pourtant rien ne se lisait sur son visage lisse. Il n'avait presque aucune expression au visage, il observait à peine la jeune femme, gardant le silence trop longtemps face à cette réaction. Le silence était pesant, malaisant, mais c'était le genre de pression qu'appréciait le seigneur noir.

"Et pourrais-je savoir en quoi le rôle de Bellatrix dans notre quête devrait te préoccuper?"

Il restait de marbre, snobant Cora, avant de se rapprocher de la jeune femme, ses yeux rouges sangs la pénétrait jusqu'au plus profond de son âme, il était en train de sonder son esprit, sans la moindre gêne il fouillait dans ses sentiments, ses états d'âmes, il ne lui laissait aucun espace personnel, elle n'avait plus aucun secret pour lui. Il afficha un sourire satisfait, aucun de ses mangemorts ne l'aimait comme elle le faisait, même Bellatrix n'avait pas cette dévotion qui lui rongeait l'âme. Il attrapa son cou de ses doigts squelettique sans serrer, non il se contentait de sentir sa respiration et les pulsations de son coeur contre sa peau.

"Ne t'ai je pas donné de nombreuses raisons d'être satisfaite de sa position au sein de notre organisation? Ne t'ai je pas fait de belles propositions si tu le méritais? Et tu trouve nécessaire de m'humilier devant mes hommes?"

Voldemort n'avait pas apprécié, il n'avait pas non plus apprécier que Nagini agisse sans son accord, qu'elle prenne cette décision et qu'elle poursuive malgré son interdiction mentale. La relation entre les deux femmes l'agaçait au plus au point, comme un mari qui verrait sa femme et sa maitresse faire du shopping. Tom détachait ses mains froides de la peau bouillante de la jeune femme, il ne comprenait pas ses réactions trop humaine pour lui, il avait perdu ce qui faisait de lui un humain depuis longtemps, il ne ressentait les sentiments de la même façon, même si pour être honnête aussi loin qu'il se souvienne il n'avait pas ressentit d'amour, il ne ressentait que haine et envie. Il n'avait pas été un enfant heureux, ni un jeune homme pleins de vie. Non il voulait juste marquer sa génération, il voulait être immortel, là était sa quête ultime.

"Tu veux te tenir à mes côtés, avoir le privilège d'être ma femme, mais te montre tu as la hauteur? Devrais je faire attention au moindre de mes gestes sous peine d'avoir des crises de ce genre? Tu m'appartiens, mais ce n'est pas réciproque, je suis le maitre, ne l'oublie jamais, sinon je partirais à la recherche d'une autre candidate pour ce rôle. Cesse ce comportement envers Bellatrix, le grands n'envient pas les sous-fifres."

Voir le profil de l'utilisateur
Cora Miller
Mangemort
Mangemort
Cora Miller

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang Pur
Inventaire:

Il est l'heure ft Cora  Empty
Mer 6 Nov - 15:51
I don't care at all!

Que ma folie m'abrite n'était pas nouveau, qu'elle m'abandonne face au Seigneur noir en revanche... C'était une autre histoire. J'étais honteuse de ne pas avoir su me canaliser surtout qu'il ne fallait que très peu pour déclencher une colère, je le savais et la colère des ténèbres n'était absolument rien contre la mienne. Le nom de Bellatrix devient malgré moi obsessionnel il faut à tout prix que je l'élimine, du poison est ma première pensée, meurtre simple mais discret. Je dois songer à la manière la plus simple de l'éliminer. Mais là encore il n'en ait rien. Je dois trouver un complice ou une alliée. Pour mon bien-être et ma santé mentale elle doit mourir.

-Aucune mon Maître.

Soufflais-je d'une voix tremblante et terrifiée. J'eus un haut le cœur et je reste figée tout le temps où il entre dans mes songes les plus secrets. Je sais ce qu'il y trouve et je suis persuadé qu'il va me tuer ne serait-ce que pour avoir des pensées envers lui autre que professionnel, je n'ai jamais eu aussi honte de ma vie, même la réunion n'est absolument rien à côté de ça. Je sais aussi qu'il ne me pardonnera pas un autre faux pas. Certains Mages noirs lui donnaient de leurs temps, moi... Je lui donnait de ma vie toute entière lui était dédié.

Amoureuse ? Personne ne pouvait le dire ni moi. Même pas du faite de comprendre ce que je ressentais pour lui. J'étais juste à lui et pour le moment ça me convenait parce que j'avais cette impression stupide d'exister à le servir. J'aimais me persuader que c'était réciproqe même si c'était totalement infondé. Ainsi, lorsque le Lord m'attrappa le cou je lutte afin de ne pas afficher mes émotions pour ne plus le décevoir. Merlin, que j'ai honte.

-Pardon, Maître, je ne voulais pas... Pardon...

Que pouvais-je dire d'autres dans pareille situation ? Je n'étais plus que l'ombre de mon être. Il me dominait, la moindre erreur était signe de la mort.

-Non, maître, je ne voulais pas vous humilier, je suis... J'aime bien les Johnes ils vous sont autant dévoués que moi !

Et le pire c'est que j'en étais persuadé. J'en aurais mis ma main au feu. Je ne voyais pas encore l'angoisse et le mal être dans l'esprit du mage noir ni du jeune garçon, ainsi je les défendais corps et âmes.

-Maître, pardonnez moi, j'accepte n'importe qu'elle sanction. Puissez vous simplement me permettre d'abandonner mon poste à Poudlard sous peine de tuer le Directeur, Maître, je suis terriblement en colère contre Severus.

Terriblement... Il me décevait à un point... J'avais compris que je n'avais aucun ami en ce jour, ni même le grand Severus Rogue et ma colère cachait une certaine tristesse que je souhaitais dissimuler. Si je ne comptais pas tuer Severus je préférais ramener le sujet plutôt que de continuer sur le terrain glissant de celle qui sera bientôt ma future proie.

:copyright:️ 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur




Che Bel Fior!E questo è il fiore del partigianoEt c'est la fleur du partisan Morto per la libertà!

Mon Personnage
Puissance Puissance: 5 XP (Voldemort)
, ,: Sang-Mêlé
Inventaire:

Il est l'heure ft Cora  Empty
Jeu 7 Nov - 13:25
Il est l'heure
Lord Voldemort & Cora Miller
Le Lord était satisfait de se qu'il pouvait lire en Cora. Ses mangemorts étaient fidèles mais par crainte, Cora lui appartenait de tout son être, ce n'était pas quelque chose que l'on pouvait choisir, c'était une chose innée. Peut être que l'on pouvait appeler ça de l'amour, mais pour être honnête ce n'était pas un sentiment qu'il connaissait, c'était pas quelque chose qu'il avait vu dans sa vie, personne n'avait jamais aimé le pauvre petit orphelin, plus tard il y avait bien ses conquêtes, mais il ne les aimait pas, il ne se servait d'elle pour satisfaire des pulsions qui étaient nées en lui lors de l'adolescence, jusqu'à se que la soif de pouvoir prenne le dessus pour les éteindre totalement. Il n'était pas totalement insensible aux charmes des femmes, c'était juste que tout ceci était simple dérisoire face à sa soif de pouvoir.

Il observait cette petite chose face à lui, qui se donnait l'impression d'être forte mais qui était au final si fragile. Il ne voulait pas perdre la demoiselle, parce qu'il ne voulait pas perdre ce sentiment d'adoration dont elle le couvrait. Comme toujours avec Tom Jedusor, tout se rapportait à lui. Il observait la jeune femme, ses gestes, ses faiblesses, la façon dont ses cordes vocales vibraient lorsqu'elle s'exprimait. Elle était la seule capable de lui tenir tête, de demander une autre mission que celle qui lui avait été choisit. Elle tremblait mais elle osait. Le lord plissa ses yeux rouges, observant la jeune femme par ses fentes froides et sans émotion.

"Je ne crois pas que les sanctions fonctionnent avec toi, tu finis toujours par les tourner à ton avantage, ne serait ce que pour cette relation que tu as établis avec Nagini. Elle m'a demandée d'être clément avec toi. Soit, tu ne souhaite pas retourner à Poudlard, alors que rôle aimerait tu dans notre organisation. Profite, je t'écoute."

Ces derniers mots sonnaient presque comme une menace, je t'écoute mais attention à tes choix, n'oublie pas que cette organisation n'a pour but que de me servir moi. Elle le connaissait suffisamment pour comprendre le risque de pouvoir s'adresser au Lord directement encore plus pour demander une faveur. Concernant Severus, Tom le sentait préoccupé, ils devraient avoir une discussion, mais pour être honnête ce genre de préoccupation humaine n'était pas sa tasse de thé, c'était d'ailleurs la pire chose à subir lorsque l'on voulait devenir maitre du monde.

"Je veux être clair, je ne pardonnerais pas une nouvelle fois ce genre de comportement, je veux pouvoir compter sur la personne qui se trouve à ma droite. En espérant que Johnes se montrera à la hauteur, mais si toi tu ne l'es pas je serais trouver une autre femme capable de porter ma descendance et digne de me représenter lorsque je ne suis pas là. C'est une lourde responsabilité, c'est mon image que tu pourrais salir avec ce genre de comportement enfantin. Peut être que dans ton monde tu pouvais te permettre ces esclandres mais dans le mien il est hors de question de s'abaisser à ces comportements. Tu as de l'ambition, j'aime ça, et tu me seras fidèle, je l'ai vu, mais ça ne sera pas suffisant pour faire oublier ce caractère trop prononcer."

Il passait sa main sous son menton, la forçant à le regarder dans les yeux, lui offrant une vision de se que pourrait être sa vie si il choisissait de faire d'elle sa femme, sa seconde, la deuxième puissance du pays. Le choix lui paraissait judicieux, avoir à ses côtés quelqu'un prêt à sacrifier sa vie pour la votre pouvait toujours servir.
Voir le profil de l'utilisateur
Cora Miller
Mangemort
Mangemort
Cora Miller

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang Pur
Inventaire:

Il est l'heure ft Cora  Empty
Lun 11 Nov - 9:47
I don't care at all!

-Nagini vous a demandé d'être clémente  avec moi ?!

Répétais-je un brin excitée mon visage reconnaissant tourné vers l'animal un sourire grandissant sur ma peau ainsi qu'une légère révérence afin de la remercier. Je savais simplement qu'il fallait la considérer comme ma supérieure. J'étais ravie de ce que j'avais accomplie car personne à ma connaissance n'avait établie une relation aussi forte avec le reptile, peut-être aussi étais-je la première à lui accorder autant de crédit en dehors de mon maître. Les autres souvent, l'ignorais. Je réfléchissais à ce qui pourrait m'intéresser tout en restant au service de mon maître lorsque une chose fit irruption dans mon esprit. J'étais presque sûr que ça allait faire mouche.

-Je veux être la responsable du département de la justice magique.

Je l'avais prononcé avec audace et assez fortement pour que je puisse avoir une certaine contenance dans ma voix. Je n'avais pas choisis ce département là par hasard, je voulais être aussi crainte que la Lestrange, je souhaitais voir en moi une réussite sans faille, profiter de ma proximité avec mon maître pour m'attirer mes faveurs je l'avouais. Mais qui n'en profiterais pas à ma place?

J'entendais à la suite l'ordre de mon maître et je hochais la tête en me mordillant doucement la lèvre. C'était la première fois qu'il me touchais et je frissonnais sans réussir à me contrôler. Le souvenir inexistant d'être sa femme dont il m'offrait la vision paraissait bien trop énorme à tel point que je n'étais pas capable de baisser les yeux ou de le quitter du regard. Aussi fou que cela pouvait paraître à ce moment précis je le trouvais beau. Et j'étais persuadé que c'était le seul qu'il me fallait, sa puissance et son mépris était grand mais il me rendait forte alors que d'autres me rendait faible.

-L'erreur ne se répétera pas, Maître. Jamais.

Soufflais-je dans un ton bien plus humain que je ne l'avais été jusque là. J'adorais prouver que j'étais importante et différente des autres. Pas seulement à ses yeux mais pour moi également, pour les autres, j'avais besoin d'exister c'est bien ce qui m'avait pousser à défendre les Johnes, peut-être le regretterais-je un jour où l'autre mais pour le moment ça m'avait aider à ne pas me sentir aussi seule que j'aimais à l'être. J'étais prêt à quitter Poudlard qui de toute façon ne m'offrait rien je l'avais en soit déjà quitté. J'étais surement trop cinglante pour supporter une bande de babouins braillards et empotés. (Coucou Minerva.)


:copyright:️ 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur




Che Bel Fior!E questo è il fiore del partigianoEt c'est la fleur du partisan Morto per la libertà!

Mon Personnage
Puissance Puissance: 5 XP (Voldemort)
, ,: Sang-Mêlé
Inventaire:

Il est l'heure ft Cora  Empty
Mer 13 Nov - 17:43
Il est l'heure
Lord Voldemort & Cora Miller
Voldemort était dans une situation qu'il n'appréciait pas, il n'aimait pas donner du pouvoir à Cora, mais il savait qu'il avait besoin d'elle, il avait besoin d'une personne dévouée corps et âme et qui accepterait de lui laisser utiliser le fruit de ses entrailles pour devenir un horcruxe, il était persuadé que ce serait la clé de son immortalité et pour ça il était capable d'offrir du pouvoir à une femme, et même enfant à garder si elle le souhaitait. Ainsi les personnes voulant le détruire devront faire le sacrifice ultime pour y arriver, tuer un autre être humain, et d'ailleurs tant qu'il prenne suffisamment de puissance, se serait même un bébé, il savait que Potter n'était pas capable d'une telle atrocité, et c'était une manière de plus de conserver le pouvoir, ni l'ordre, ni le survivant, ni la résistance ne seront prêt à sacrifier un nouveau né pour le détruire. Cette idée attira un sourire sur son visage qui fut retiré par la question de Cora. La relation des deux femmes étaient gênantes, comme une femme et une maitresse qui devenaient soudainement amie et qui souhaiteraient boire le thé ensemble. Il eut un rictus.

"Quelque chose comme ça."

Inutile de lui donner raison, il voyait bien la relation que les deux femmes entretenait, il en était jaloux, c'était idiot, il devrait être ravi, mais au contraire, il voulait que Cora soit à lui, et uniquement à lui. Cependant il n'était pas au bout de ses surprises, la demande de Cora lui tira une nouvelle grimace, donner un peu de pouvoir à quelqu'un il s'empressera d'en vouloir plus encore. Rapidement la colère monta en lui, il lui avait confié une mission qui devait servir sa grandeur, et elle préférait travailler sur son ambition personnelle. Nagini eut un mouvement de recul, sentant la colère de son maitre, elle choisit de s'installer dans un coin sombre, en attendant que l'orage passe.

"Donc tu souhaite que je te donne à la hauteur de ta grandeur?"

Le ton était sifflant, plus que d'habitude, et la froideur dans sa voix donnait cette impression que plusieurs degrés étaient tombés.

"Pour qui je passerais si je mettais ma future femme dans un poste clé du ministère. Comment pourrais je faire croire à ces idiots que ce n'est pas moi qui dirige ce pays, que dis je, ce continent? J'ai du mal à comprendre, tu souhaites travailler pour ma grandeur ou pour la tienne? Je n'accepterais pas que tu travailles pour ta gloire personnelle."

Tom c'était détaché de la femme, il se caressait le menton du bout de ses grands doigts, réfléchissait à la situation qui ne lui plaisait pas du tout. Comment ses mangemorts pouvaient vouloir servir leurs propres intérêts, il avait pourtant fait en sorte qu'ils comprennent qu'ils n'étaient rien.

"Quitte Poudlard si tu le souhaite."

Finalement il se dit que tout ceci ne serait peut être pas une si mauvaise idée, mais tout ceci repoussait ses plans. Aux yeux du monde il s'amouracherait de la ministre de la justice, se serait toujours plus glorifiant que d'être en couple avec une prof' ratée.

"Tu prendras ton poste au ministère la semaine prochaine, mais en échange tu dois renoncer à celui que tu occupe auprès de Nagini, et il ne sera plus question de me côtoyer durant quelques mois, nous entretiendrons l'illusion que notre idylle n'a commencé que lorsque nous nous serons rencontré au ministère."

Il n'avait pas spécialement l'air amoureux, enfin c'était évident il ne l'était pas, tout était calculé.

"Mais si tu deviens ma femme, tu devras tout quitter, il est hors de question que ma femme travaille, elle se contentera de me servir, se qui l'occupera à pleins temps. Mais si tu préfère conserver ta place au ministère je trouverais une personne plus dévouée."
Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:
Le contexte, l’apparence, les idées sont la propriété du staff de EMB. Toute reproduction partielle ou totale est interdite.Design par Pantalaimony R.Mills ; Codage adapté des LS de Halloween et Alice de N-U.Spécial Remerciements à Panta mais également à toute l'équipe codage de PRD (Dune,Heaven & Odyssea)