Never Utopia
ChatBox
RSS
RSS


La guerre est déclarée, le mal s'étend sur l'Europe, Harry Potter est porté disparu, la résistance réussira-t-elle à rétablir le bien?

 

Acte 1 Groupe 2 Event
 :: Ailleurs dans le monde :: Le reste du monde


Acte 1 Groupe 2 Event Empty
Mer 30 Oct - 19:59
HAPPY HALLOWEEN. Tinnie et son armée.

Les joueurs sont :

Hermione Granger
Charles Bauvard
 Deadalus Speer
Henry Johnes


Vous l'aurez compris ? Vous avez quitté le ministère. Vous avez atterris dans un autre monde : Le désert. La chaleur y est si intense qu'elle est une véritable torture. Votre corps transpire tellement que vous avez tendance à suffoquer. Vous avez soudainement très soif, vous regrettez de ne pas avoir touché à cet apéritif qui paraissait pourtant tellement appétissant. Heureusement pour vous, non loin, se trouve un puits c'est Charles qui commencera la réponse, il trouvera donc le puits avant tout le monde. Lorsque vous vous y précipitez, une odeur particulièrement atroces si dégages. Des centaines de cadavres y sont nichés à la place de l'eau. Pourtant, il vous faudra y plonger afin de récupérer la clé qui se noie au milieu des corps puants, il faudra également l'aider à remonter à la surface, car le puits n'est que le première étape, afin d'accéder à une superbe villa qui vous fait face une fois que la clé magique est dans l'une de vos mains. Vous pouvez y rentrer ne faites pas attentions aux têtes coupées ni, aux os saucés de sang qui décorent la magnifique villa, songez juste à l'abris du sable et surtout à un moyen de vous rafraîchir.  

(L'ordre de jeu est libre ! Chaque joueurs peut répondre quant il le veut, autant de fois qu'il le désire toutefois, Charles sera le premier à répondre, ensuite quand vous pensez avoir finit l'acte 1 Venez prévenir la joueuse de Cora Miller en MP )

1 Explorez le vaste monde ( du sable, du sable et du sable ).
2 Se questionner sur le puits aux cadavres
3 Rappelez-vous : Vous n'avez plus de baguette Magique.
4 La villa vous paraît glauque, mais à l'intérieur du séjour vous y trouvez de quoi vous détendre le temps d'un instant.

-Début deuxième acte afin de conclure votre premier rp :

Ps : Oh, j'ai oublié, vous êtes poursuivis. Monstre qui vous poursuit juste avant d'entrer dans la villa: Une chauve-souris peut banale. Peut-être croit-elle en la réapparition de son père en voyant le costume d'Henry ? Tel père tel fils ? La chauve-souris se transforme en une charmante petite vampire qui ne cherche qu'à goûter le sang si pur du petit Johnes. Pour rentrer dans la villa, il faudra trouver un moyen de vous en débarasser.

Chaque joueur a reçu en MP un objet magique arrivant dans sa poche afin de l'aider à avancer.

:copyright:️ DABEILLE
Voir le profil de l'utilisateur

Mon Personnage
Puissance Puissance: 0 XP (Moldu,Cracmol)
, ,: Moldu
Inventaire:

Acte 1 Groupe 2 Event Empty
Mer 30 Oct - 22:42
Alors que la soirée battait son plein et que la chef de l'Ordre du Phénix et moi-même dansions et discutions, la musique s'arrêta tout à coup. Regardant autour de moi, j'eus un... pressentiment ? Ou peut être cela venait-il simplement du fait que j'étais nerveux vu que nous étions en territoire ennemi ? Après tout, les orchestres pouvaient toujours avoir des problèmes techniques.
Quoiqu'il en soit, je tins Hermione par le bras au cas où. Je remarquai alors qu'il n'y avait plus de porte... enfin elle s'était transformée en mur. Oh... Nous étions peut être dans la panade.

Une femme fit alors son apparition dans l'assemblée, une femme ailée aux longs cheveux blancs et au visage couvert de cicatrices, elle avait l'air amusée, je n'aimais pas trop ça...
Le lapin la rejoignit et parla d'une voix qui me tapait sur les nerfs.
Lacrynia était le nom de cette chose ailée, et après la tirade du lapin, celle-ci se mit à hurler, je me couvris les oreilles, mais ironiquement, je n'entendais probablement déjà plus rien tant mes tympans avaient souffert. Un peu plus et elle aurait sûrement pu nous assommer juste avec sa voix...

Je relevai les yeux vers elle après m'être courbé sous la douleur et la vis claquer des mains. Moi, j'avais les oreilles qui sifflaient et la tête en vrac, donc j'avais à peine entendu le claquement, bien qu'il avait semblé très puissant, je vis ensuite de la lumière, puis l'obscurité...

J'entendis alors un murmure, dans cette obscurité, cela fit traverser mon échine d'un frisson, surtout après ce qu'il venait de se passer... J'entendis un nom... « Speer », et des choses qui n'avaient aucun sens... la clé ?! Quelle clé ?!
J'avais la tête qui tournait et je me sentis tomber sur le derrière... Je me tins le front, mais finis par m'évanouir.

En rouvrant les yeux, je sentis... que j'avais chaud, et une lumière éblouissante m'aveugla, celle du soleil. Je sentis ma main droite me brûler, elles reposaient sur du sable. Autour de moi, rien... le désert !

« Qu'est ce qu'il s'est passé ?! »

Je me rendis alors compte que ma main gauche était dans la poche de mon pantalon, et qu'elle touchait une chose en papier apparemment... Je sortis alors un genre... d'indication...

La chaleur était étouffante, j'enlevai aussitôt mon manteau, mais gardai mon chapeau. Je savais que dans le désert, l'insolation était le plus grand danger à part la soif. J'avais appris ça lors d'une visite guidée en chameau lors de vacances au Maroc. Je retirai également mon masque qui m'empêchait de respirer.
J'étais avec trois autres personnes, dont Hermione !
Sans attendre, je me dirigeai vers elle et lui tendis mon manteau :

« Placez ça sur votre tête vite ! Je sais pas ce qu'il s'est passé, mais nous sommes ua milieu du désert, vous devez protéger votre tête ! »

Mon regard se tournait alors vers les deux autres... J'hésitais un peu, mais visiblement on aurait besoin les uns des autres :

« Écoutez... j'ai... un mot qui me dit que pour finir cette épreuve, il faut qu'on accède à la salle des coffres... »

Je regardai autour de moi... Super, trouver une salle des coffres au milieu d'une mer de dunes.

« Et il faut... qu'on y soit tous ensemble en même temps... »

Ma respiration était difficile, l'air était chaud et j'avais l'impression de suffoquer. Je soupirai en posant mes mains sur mes hanches :

« Quelle bande de tarés... »

Qui étaient ces tarés d'ailleurs ?! L'ennemi ? Ou quelqu'un d'autre ? Cette harpie et ce lapin me semblaient assez uniques après tout... Mais ça m'avait l'air très dangereux comme... épreuve.

« Bon... on gagnera rien à rester là... »

Mais où aller ? Il n'y avait que des dunes à perte de vue et aucun moyen de connaître les points cardinaux vu qu'on ne savait même pas qu'elle heure il était... et de toute manière le soleil était très haut.
Il fallait prendre une décision cependant... Je remarquai alors un détail que je n'avais pas vu en me réveillant, trop occupé à regarder l'horizon : il y avait un puits non loin de nous. Je m'y dirigeai, je sentais mon corps transpirer, mince alors, on ne tiendrait pas longtemps à ce rythme, je commençai déjà à avoir soif, ce puits allait peut être nous sauver la vie !

« Faites que ce soit pas un mirage ! Faites que ce soit pas un mirage ! Faites que ce soit pas un mirage ! » répétais-je en murmurant en me dirigeant vers le puits

Une fois arrivé, je me penchai pour regarder au fond et mis ma main à bouche en me retenant de vomir. J'aurais aimé que ce soit un mirage finalement... A la place de l'eau, il y avait des cadavres en décomposition, l'odeur m'avait attaqué les naseaux. Je m'éloignai et jetai un œil au papier comme pour m'assurer que j'avais bien lu, et je vis que les lettre avaient changé... c'était un objet magique ?! Il indiquait que...

« La clé est là dedans... »

Je me tournai de nouveau vers le puits, un air de dégoût sur le visage... Une clé ?! Là-dedans ?! Je me retins à nouveau de vomir et déclara après un rire nerveux :

« Des volontaires ? »
Voir le profil de l'utilisateur
Hermione Granger
Ordre du Phénix
Ordre du Phénix
Hermione Granger

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Né-Moldu
Inventaire:

Acte 1 Groupe 2 Event Empty
Jeu 31 Oct - 22:03
This is Halloween
Hermione Granger & les autres
La soirée se déroulait bien, et même si ils n'arrivaient pas réellement à glaner d'information, Hermione passait un bon moment avec Charles qui était d'excellente compagnie. Se ne fut que lorsque l'orchestra cessa de jouer que les deux danseurs s'arrêtaient à leur tour, observant la pièce qui avait perdu sa porte, et cette étrange créature qui venait d'apparaitre. Hermione reculait, restant proche de son cavalier qui lui tenait le bras, laisser leur baguette était une très mauvaise idée, mais se qui la surprenait le plus c'était de voir que le ministère avait laissé une telle chose avoir lieu, à croire qu'ils ne maitrisaient pas tant de choses qu'ils aimeraient faire croire. Madame je sais tout essayait de chercher dans ses connaissances pour savoir quel créature était cette chose qui venait d'apparaitre dans la pièce, mais elle n'arrivait pas à trouver à quoi pouvait correspondre cette chose. Hermione sursauta lorsque la créature se mit à crier, avant de se mettre à se cacher les oreilles comme presque tout le monde présent dans cette pièce. Elle claquait ensuite des mains tellement fort qu'elle aurait du se casser les os de la main. La dernière chose que vit Hermione fut son cavalier qui tombait dans les pommes. Elle se précipitait vers lui mais la lumière s'éteint, elle était un peu perdue, elle n'avait même pas vu où se trouvait Harry avant que les lumières s'éteigne.

Difficile de comprendre de quelle façon, mais ils n'étaient plus au ministère, et à en voir le paysage ils n'étaient même plus en Angleterre. Hermione ressent cette terrible sensation de chaleur, il fait tellement chaud, elle a du mal à supporter sa lourde robe qui lui donne cette impression d'être dans un sauna. Elle cherche du regard les autres et le pose sur Charles qui s'était déjà redressé. Il avait l'air tellement sûr de lui, il était horriblement sexy malgré la panique qui semblait émaner de lui. Hermione se mordit la lèvre inférieur en se dirigeant vers elle. Par Merlin se qu'il faisait chaud ! Hermione aurait sans doute du retiré son masque, mais se fut sa robe qu'elle retira, se retrouvant dans un body couleur chair qui ne laissait que très peu de place à l'imagination, heureusement qu'un léger jupon cachait une partie de ses jambes. Abandonnant ainsi sa jolie robe elle attrapait le manteau tendu par Charles, et trouva dans ses plis un petit flacon de parfum, avec une petite étiquette "essaye moi", se fut sans hésitez et malgré le danger que la demoiselle appuya sur le flacon et libéra un liquide avec une odeur terriblement apaisante.

Alors que Charles lisait son petit mot, Hermione se collait à lui, serrant son bras avec douceur, respirant son doux parfum dans son coup, et jouant avec sa barbe de quelques jours du bout des doigts. Mais il se décida à repartir, laissant la belle sans prince. Une petite moue boudeuse sur le visage, Hermione envoya un baiser en direction de Speer, avant de tenter de faire un peu de vent avec sa main.

"Quelle chaleur !"

Sur ces mots Hermione abandonna son jupon, cette fois il n'y avait même plus besoin d'imagination pour décrire le splendide corps de la brunette. C'était assez comique de voir la brunette en talon dans le sable, ne portant que son body, et son masque sur le visage. La demoiselle galérait à marcher dans le sable, et décidait d'abandonner ses chaussures, envoyant le talon en direction de Dae avec un clin d'oeil à faire rougir n'importe quel homme. Puis courant dans le sable malgré la chaleur elle rattrapait une nouvelle fois Charles qui se penchait vers un puits de papillons.

"Oh comme c'est joli ! Mais je suis sûre que tu préfère ça."

Elle attrapait les mains de Charles et les plaquait sur ses fesses avant de l'attraper par la cravate.

"Je sais que tu vas nous sortir de là beau brun."

Voir le profil de l'utilisateur



   
BE WITH ME ★  On peut trouver le bonheur même dans les moments les plus sombres... Il suffit de se souvenir d'allumer la lumière   (c) P!A
Daedalus Speer
Résistance
Résistance
Daedalus Speer

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang-Mêlé
Inventaire:

Acte 1 Groupe 2 Event Empty
Ven 1 Nov - 7:44
Acte 1 Groupe 2 Event Ucgo

This is Halloween.


On va tous mourir.



La fête bat son plein, les danseurs tourbillonnent sur la piste de danse. Daedalus les observe en se goinfrant de tartelettes. L’idée qu’elles puissent être empoisonnée ne lui a même pas effleuré l’esprit.

Je préfère celle aux légumes juste là...Celle au foie de veaux j'aime pas, lui dit un homme au masque de cerf. Daedalus se sentit diminué avec son pauvre masque de félin. Le cerf, c’est quand même beaucoup plus classe.

Sans présenter la moindre gêne, l’idée du foie de veau lui soulevant l’estomac, il se retourne pour recracher le dernier morceau de tarte dans un coin. Il s’apprêtait à cacher son crachat sous la table quand une nouvelle animation démarra. Il ne vit pas la toile d’araignée se durcissant en un mur pour bloquer l’unique sortie possible. Il ne vit pas la fontaine se transformer en une Harpie. D’ailleurs, il ne sait même pas ce qu’est cette créature mystérieusement apparue, comme par magie. En tout cas son maquillage d’Halloween est réussi. Cependant, Daedalus la juge beaucoup moins sympathique au hurlement qu’elle pousse. Un cri à vous crever les tympans. A moitié assommé, il sursaute lorsqu’elle frappe dans ses mains. Une lumière l’aveugle avant qu’il ne soit plongé dans la plus totale obscurité.

Tout s’est déroulé si vite.
Un coup de chaleur s’abat sur lui. Daedalus plaque sa main sur son front pour mieux voir dans ce désert de luminosité. Ce désert… un désert ? Décidément avec tous ses changements de lieux comme par mirage, il va finir par devenir dingue ! Daedalus se trouvait dans un océan de sable. Son costume rose réfléchi les rayons du soleil, ses propre chaussures blanches lui font mal aux yeux. Fort heureusement, son haut-de forme (rose) le protège un temps soit peu du soleil cuisant. La quasi-totalité des convives ont disparu. Il ne reste plus qu’eux : eux quatre, masqués.

Daedalus eut l’idée de retirer son masque qui lui brûlait le visage mais se ravisa. Tandis qu’il desserrait sa cravate, il sent la panique grandir en lui. Un océan de sable, un soleil féroce. Combien de temps survivrait-il dans ces conditions ?

Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Demande un homme avant d’annoncer qu’il faut accéder à la salle des coffres.

Daedalus était complètement perdu. Pouvait-il leur faire confiance ? Etaient-ils tous tombé dans un piège absurde, à l’image du piège tendu par la mangemorte psychopathe ? La demoiselle à la robe jaune était là, elle aussi, et son cavalier offre de lui couvrir la tête pour la protéger du soleil. Il ne vit pas qu’elle dégaina un flacon. Il remarqua simplement le baiser qu’elle envoi dans sa direction. Daedalus rougit sous son masque et suit le mouvement du groupe vers le puit.

Effroi. Tandis que la soif grandissait, aux côtés de ses partenaires de fortunes Daedalus découvre avec horreur le puit des morts dans lequel il ne saurait s’abreuver. Le désespoir s’empare de lui. Il se sentait désemparé. La dernière fois qu’il avait esssayé d’aider, il avait fait exploser toutes les terrasses du Chemin de Travers. Devaient-ils boire cette eau pour être sauvés ? Face à la fillette au couteau, dans la scène cauchemardesque dans laquelle la psychopathe l’avait baigné, il n’avait pas été capable de prendre son courage à deux mains pour tuer la fillette et assurer sa survie.
Daedalus tombe à genou sur le sable brûlant. Hermione envoi valdinguer ses chaussures dans sa direction. Mais qu’est-ce qui lui prends ? Marcher pieds nus sur ce sol en feu ? La situation est pire qu’il ne l’imaginait.

Je suis incapable d’envoyer mes mains là-dedans. Laissez-moi là, je vais mourir de toute façon. Elle sera morte pour rien, tous le seront ! Je ne mérite que ça !

Il aurait aimé pleurer mais la chaleur torride sèche instantanément ses larmes. Dans un élan, il attrape Henry par le col et le secoue, au désespoir :

Toi fais-le. Faites le tous ! Récupérez cette clé et partez ! Partez sans moi, je le mérite.

Il ne vit pas le dernier geste d’Hermione. Il constate simplement que les mains de Charles sont posées sur son fessier.

Vous n’avez que ça à faire ? Vous voulez mourir là ? Une jeune femme se dessape et vous en profitez pour la tripoter ?

Il relâche Henry, complètement paniqué.

Moi qui pensait que vous seriez l'homme de la situation, vous n'êtes qu'un goujat !

Il ajoute à l'adresse de Henry :

Peut-être que vous devriez prendre la relève. Il nous faut l'homme de la situation. Car la femme est occupée ! Par Merlin ! J’ai une tumeur à la hanche !

Avec la sueur, son pantalon lui colle à la peau. Il sentait une boule sur sa hanche.

Est-ce qu’il y a un médicomage parmi vous ? De toute façon je vais mourir.

Halloween
Voir le profil de l'utilisateur
Henry Johnes
Mangemort
Mangemort
Henry Johnes

Mon Personnage
Puissance Puissance: 1 XP (Sorcier/Elève)
, ,: Sang Pur
Inventaire:

Acte 1 Groupe 2 Event Empty
Sam 2 Nov - 0:08

This is halloweenLes autres & HenrySon père n'eut pas le temps de lui répondre que soudainement la musique s'arrête. Intrigué et un poil parano sur le coup, Henry regarde autour de lui et tente de comprendre ce qui se passe. Ils sont tous enfermés, tous sans exception les issus ont subitement disparu pour laisser apparaître un mur de toile d'araignées. Instinctivement, Henry s'accroche au bras de son père nerveux attendant qu'il lui dise quoi faire lorsque l'étrange femme apparaît. Quand on prend la peine de bien la regarder, elle faisait penser à une Harpies. Mais quelle importance ? Avec tout ce qui leur tombe dessus à lui et son père, il ne voulait clairement pas qu'un autre problème leur tombe dessus. Lorsque la fameuse Harpies crie, Henry grimace et lâche Marcus pour vite se boucher les oreilles. Même en tentant de se protéger le crie était insupportable, inquiet, il regarde son père se doutant de son incapacité à protéger ses oreilles sans enlever le masque. Puis le noir complet...

« Papa ? »

Il voulait rester près de son père, mais celui-ci à soudainement disparu. Des paroles de celui qui semble être le lapin... Une chaleur étouffante... Du sable, Henry ne se trouve plus du tout à l'endroit où il est supposé être. À cru entendre comme des voix lorsqu'il faisait noir, des instructions étrange qu'il n'était pas certain de comprendre. Des conditions pour qu'il puisse voir son père... Et la possession d'une fiole. Curieux avec qu'il ne se concentre pas encore sur les personnes qui l'entoure, il fouille ses poches et se fige quand il sent le fameux flacon. Suffocant par la chaleur, il tente tout de même de réfléchir, il regarde les trois autres personne avec lui. Ah non, quatre. Une chauve-souris se tenait près de lui pour des raisons qu'il ignore. Il regarde l'animal pendant un moment se concentrant à être le plus conscient possible. Il regarde tout ce qui se passe en face de lui impuissante et garde tout ses vêtements pour éviter que le soleil le brûle malgré sa suffocation. Alors que tous se dirigeaient au puits, il regarde la seule femme du groupe. Il repense à sa ''mission'' et hausse les sourcils ce sentant même mal à l'aise de la voir ce comporté ainsi. On lui avait parlé d'une personne agaçante pas.... Comment dire... Aussi stupide et sans gêne ? 

Tant de choses à penser et à réfléchir, tout le dépasse complètement. Pouvait-il faire confiance à cet étrange lapin et utiliser ce flacon pour soulager son mal ? Ne serait-ce pas un piège ? Une potion délirante dont la jeune femme qui se nomme apparemment Hermione en est victime ? Celui qui semble être le plus agé du groupe prend les devants, il enlève son masque met le chapeau sur la tête d'Hermione maintenant en sous-vêtement et la seconde personne en rose commence une sorte de crise d'hystérie. Il en vient même à saisir le jeune garçon par le col pour le secouer comme un prunier. Affaiblie sans doute par la chaleur Henry tombe au sol quand il le relâche enfin. Toute cette situation n'avait aucun sens, aucune logique. Il ne pense pas pouvoir être l'homme de la situation, mais si tout le monde pourrait se calmer ça serai déjà pas mal.

« On se calme tous... »

Il se relève doucement et s'approche du puits pour constater les cadavres. Il grimace par l'odeur manquant même de vomir. L'homme qui est d'ailleurs le seul à avoir enlevé son masque est le seul à avoir l'air de savoir ce qui se passe... Ou du moins ce qu'il faut faire d'après un papier. Assommé par la chaleur, il s'appuie contre le puits et tien le flacon dans sa poche et se met à réfléchir. 

« Tout ce qui se passe n'a aucun sens... »

Il regarde tout le monde respirant plutôt fort à cause de la chaleur. Il repense à sa mission et décide de jouer le jeu. Après tout, il n'avait pas vraiment d'autre choix que de jouer le jeu. Oui, c'est un jeu malsain et s'ils ne font pas ce qui a été dit, ils resteront enfermé à ce lieu étrange. Il se dirige vers elle qu'il suppose être, Hermione.

« Il faut que vous vous couvrez, je sais que c'est difficile à supporter avec la chaleur, mais vous risquez de vous brûler si vous ne vous protégez pas du soleil. »

Puis il se tourne vers l'homme en rose. 

« Personne ne va mourir. Respire un bon coup et garde ton énergie, avec une chaleur pareille, c'est primordial... J'examinerai ta hanche, mais à premier vu ça n'a pas l'air grave. Tu as l'air en forme. »

Surtout pour crier autant s'en est irritant... Ça l'agace légèrement au point de songer à tester la fiole qu'il a dans sa poche sur lui. Son flacon est supposé empêcher de ce desséché. Se remémorant ses cours de potion Henry n'a pas connaissance d'une potion avec un tel pouvoir. Cependant avec les capacités des potions qu'il connaît reste impressionnant, comme une potion qui régénère le sang par exemple, fréquemment utilisé par les médicomages lors d'une blessure grave. Donc pourquoi pas cette potion ? Mais pouvait-il vraiment faire confiance. 

« Avez-vous tous possédé soudainement un objet que vous n'aviez pas eu avant d'arriver ici ? »

Plus qu'à espérer qu'ils coopéreront... Et qu'Hermione ainsi que l'homme en rose se calmeront... Mais son instinct lui dit que ce ne sera pas gagné. En personne censé il y a l'air d'avoir que lui et l'adulte qui se fait ouvertement draguer par la jeune femme.

 
:copyright:️️ DABEILLE
Voir le profil de l'utilisateur


Plus rien n'est aussi simple...

Pardonne mes erreurs et battons nous pour notre survie, ensemble. Car t'abandonner est pour moi une chose pas envisageable.

Mon Personnage
Puissance Puissance: 0 XP (Moldu,Cracmol)
, ,: Moldu
Inventaire:

Acte 1 Groupe 2 Event Empty
Mer 6 Nov - 20:29
Ok... c'était moi ou Hermione avait un comportement étrange ? Elle avait carrément enlevé sa robe et se montrait extrêmement tactile avec moi. Nous serions toujours à la soirée je n'aurais pas spécialement trouvé ça anormal, c'était une soirée. Mais là ce n'était pas vraiment le lieu ou le moment de faire cela. L'on m'avait dit qu'elle était intelligente, ce n'était donc pas normal qu'elle soit si... étrange à un moment pareil.

Elle se mit alors à attraper ma main et à la mettre sur son fessier. Là je ne pus m'empêcher d'écarquiller les yeux de surprise en rougissant.
Pendant ce temps, l'homme à chemise rose se mit à péter un câble, racontant du non sens comme le laisser ici et continuer sans lui, et finit par m'engueuler car j'avais la main sur les fesses d'Hermione :

« Mais c'est pas... »

Une minute, j'avais toujours la main posé ?! Oulah ! Je la retirai vite, en me raclant la gorge. La quatrième personne nous demanda si nous avions tous un objet magique... oui ce gars là semblait le seul autre être censé du groupe... Hermione avait du avoir un coup de soleil sur le crâne, quant à l'autre... il devait probablement déjà être dépressif.

« Oui j'ai eu ce papier magique pour ma part... »

Bon... ce papier avait raison, il n'y avait que moi pour prendre les choses en mains. Je me tournai vers Hermione qui avait toujours l'air perturbée, me regardant avec un sourire ravageur, je souriais à mon tour :

« Deux secondes. » lui dis-je en me séparant d'elle

J'avais fait exprès de rentrer dans son jeu pour qu'elle écoute mes instructions et me dirigeai dans un premier temps vers la chauve-souris et lui parlai en murmurant :

« Hey Batman, ne me choppes pas une insolation hein, j'ai pas envie de me retrouver tout seul avec cette femme visiblement perturbée et ce dépressif ok ? »

Je me dirigeai ensuite vers l'homme à la chemise rose, le « dépressif ». Je le saisis par le col :

« Quant à toi tu vas me faire le plaisir de te reprendre compris ?! Oui nous sommes dans une situations pourries, oui ça m'a tout l'air d'être un jeu malsain, mais j'ai les instructions pour nous sortir de là, mais on pourra pas s'en sortir seuls ! On doit être tous ensembles ! Ça veut dire qu'on a besoin l'un de l'autre, et donc qu'on a besoin de toi ! Capice ?! »

Je le lâchai alors et lui tapotai l'épaule avant de me diriger vers le puits, la main au visage et l'air dégoûté :

« Ok... y'a pas le choix, il nous fait cette clé... »

Je retroussai mes manches me tournai vers le trio :

« Je vais y aller... »

Je pris la corde et l'enroulai autour de ma taille en essayant de faire un bon nœud. Je n'y connaissais rien en escalade mais j'avais en contrepartie fait un double nœud solide et m'accrochai bien à la corde :

« Descendez moi. »

Et voilà que j'allais fouiller des cadavres... génial, si on m'avait dit que je ferais ça un jour dans ma vie je vous aurais ris au nez en vous traitant de malade, mais... me voilà.
Voir le profil de l'utilisateur
Hermione Granger
Ordre du Phénix
Ordre du Phénix
Hermione Granger

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Né-Moldu
Inventaire:

Acte 1 Groupe 2 Event Empty
Jeu 7 Nov - 21:43
This is Halloween
Hermione Granger & les autres
Hermione poussa un soupire, elle passait un petit moment sympa avec Charles et le relou en rose venait tout mettre par terre. D'ailleurs la voix de ce relou lui disait quelque chose mais pour l'instant elle en avait clairement rien à faire. Elle remit quelques pulvérisations de son flacon magique, se qui couvrit cette mauvaise odeur qui commençait à pointer le bout de son nez.

"Holala vous savez pas vous amuser ! Il y a tout ces beaux papillons partout, et le sable n'est pas si chaud que ça, de toute façon j'ai un chapeau pour me protéger du soleil."

Elle remit le chapeau droit sur sa tête, avant de se rapprocher de l'homme en rose, tapant légèrement du pied, comme si elle allait se mettre en colère.

"Et puis tu devrais te lever, j'ai besoin d'avoir des hommes fort à côté de moi, aller vient, je suis sûre que tu es l'homme de la situation."

On aurait presque dit une pompom girl tellement elle mettait de la motivation à encourager Daedalus. Puis finalement elle poussa un soupire et s'approchait de Charles qui semblait décidé à l'idée de plonger dans la mare aux papillons.

"Je ne suis pas perturbée, j'aime voir la vie du bon côté mes amis et profiter des plaisirs de la vie."

Elle passait sa langue sur ses lèvres d'une façon suffisamment explicite pour que tout le monde comprenne de quel plaisir elle parlait, et ce n'était clairement pas de manger du chocolat devant la télé. Elle l'observait un instant se mettre une corde autour de la taille, elle ne comprenait pas réellement pourquoi il faisait ça, mais bon... Elle s'approchait de lui et posa un baiser sur sa joue.

"Mon héro !"

Bon elle ne comprenait pas réellement en quoi c'était du courage d'aller se baigner avec les papillons, mais il fallait valoriser les hommes pour obtenir leurs faveurs. Elle posait sa main sur son front comme si elle était sur le point de s'évanouir.

"C'est trop d'émotion, j'aurais besoin de quelqu'un pour me soutenir dans cette épreuve."

Voir le profil de l'utilisateur



   
BE WITH ME ★  On peut trouver le bonheur même dans les moments les plus sombres... Il suffit de se souvenir d'allumer la lumière   (c) P!A
Daedalus Speer
Résistance
Résistance
Daedalus Speer

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang-Mêlé
Inventaire:

Acte 1 Groupe 2 Event Empty
Ven 8 Nov - 8:05
Acte 1 Groupe 2 Event Ucgo

This is Halloween.


On va tous mourir.



D’abord, le deuxième gars l’encourage à se reprendre. Rester positif dans un dessert sans fin sous un soleil meurtrier sans eau ni baguette ? Qui parmi nous est vraiment insensé ?
Le cavalier de la dame en jaune le saisie par le col, la gratifiant d’un sermon puis d’une tape sur l’épaule. Daedalus n’avait pas bronché, personne ne pouvait deviner la grimace enfantine qu’il portait sur son visage caché par son masque de chat vénitien. Il ne répondra rien.

Décidemment, tout le monde l’infantilisait. Daedalus n’a qu’une seule envie : bouder. L’homme-papa-au-sermon attache une corde autour de sa taille, prêt à descendre dans ce puit infesté de cadavre pendant que la dame en jaune continue son numéro de jeune fille en fleur.

"Et puis tu devrais te lever, j'ai besoin d'avoir des hommes fort à côté de moi, aller vient, je suis sûre que tu es l'homme de la situation."

Un homme fort ? Il n’est pas l’homme de la situation. Et puis Daedalus prône pour la parité, il préférerait que toutes les femmes courageuses descendent dans ce puit plutôt que de risquer d’y mettre ne serait-ce qu’un orteil.

"C'est trop d'émotion, j'aurais besoin de quelqu'un pour me soutenir dans cette épreuve."

En réaction, Deadalus sort un mouchoir de sa poche (propre) et le lui tend :

Tiens, un doudou.

Il se gratte au niveau de la hanche, cette tumeur est vraiment gênante. Malgré sa mine boudeuse, il s’approche du puit :

« Descendez-moi », demande Charles.

Avada Kedavra, dit joyeusement Daedalus en éclatant de rire.

Il se tourne vers les deux autres.

Vous avez compris ? Descendez-moi ! Avada ked…

Il s'interrompte, conscient de sa blague de mauvais goût, les gens n'ont vraiment aucun sens de l'humour. Nonobstant, il attrape l’extrémité de la corde, et dit un dernier mot à Charles :

Ok, on vous fait descendre, mais avant : qu’est-ce que ça veut dire, capice ?




Halloween
Voir le profil de l'utilisateur

Acte 1 Groupe 2 Event Empty
Dim 10 Nov - 18:37
HAPPY HALLOWEEN. Peeves et les autres.
L'annonce de Peeves s'étend soudainement dans les airs, brisant la chaleur sauvagement. La chaleur cessa. L'étouffement s'arrêta. Rien n'aurait pu croire qu'ils étaient surchauffés auparavent. Après le petit discours de Peeves (Cf le sujet principal) vous êtes dans un vide total. Le décors disparaît. Vous êtes dans le noir total. Il n'y a plus que vous.


Il n'y a rien, le décors est néant, vous avancez dans un monde obscur où seuls les prières peuvent vous sauver les miches. Lorsque, soudain.


Des détraqueurs se forment en cercles pour s'amuser à aspirer vos âmes. Déballez vous penser, livrez-vous, plus il y a d'inspiration plus vous pourrez y sortir vainqueur. Speer détient l'objet pouvant vous sortir de là, il devra réussir son jeu par un lancé de Dé. 4 et + pour y être favorable.


Une fois que vous êtes en sécurités (HAHAHAHAHA) dans la villa, vous n'avez plus le choix que vous rassembler dans le hall, une grande fontaine y est, buvez l'intégralités de l'eau pour y découvrir l'emplacement de la serrure. (Une affiche « Buvez-moi » y est placardé)

Sauf que, sauf que !

L'eau est de l'alcool par la chaleur auparavant, malaise est possible pour réussir chacun votre tour lancé les dés. 3 et + pour vous en sortir victorieux.

Enfin, lorsque vous aurez terminés ce périple, n'aillez pas peur de revenir à la réalité.

(Pas d'ordre dans l'acte II!)


:copyright:️ DABEILLE
Voir le profil de l'utilisateur
Henry Johnes
Mangemort
Mangemort
Henry Johnes

Mon Personnage
Puissance Puissance: 1 XP (Sorcier/Elève)
, ,: Sang Pur
Inventaire:

Acte 1 Groupe 2 Event Empty
Lun 11 Nov - 17:57

This is halloweenLes autres & HenryHenry le comprend très vite, la seule personne censée dans ce groupe avec lui et cet homme qui dirige les opérations. Il ne connaît pas son nom et ne souhaite pas tellement le connaître. Il commençait à être irrité par la situation. Il a été le seul à répondre à sa question. La personne qu'il est censé calmé le snobe complètement, pareil pour l'homme en rose. Seul l'homme habillé en gangster le prend en compte et lui demande même de rester avec lui, car il a l'air d'être la seule personne censée du groupe avec lui. Cependant, son surnom le fait froncer les sourcils.

« Batman ? »

Il n'y reste pas plus longtemps, comprenant rapidement qu'il doit sans doute s'agir de quelque chose en dehors du monde des sorciers. Ce qui lui indique que cet homme est un né-moldu. La possibilité qu'il ne soit pas un sorcier lui échappe complètement, car il ne voit pas l'intérêt qu'un moldu puisse avoir à venir dans le monde des sorciers... Henry le laisse alors complètement faire quand le né-moldu tente à son tour de calmer le reste du groupe. Sans grande réussite bien entendue sinon ça ne serai pas drôle. Et quand miss casse-pieds prend la parole, son irritation s'intensifie, quand la voie a d'écrit cette personne comme étant casse-pieds, il a parfaitement bien pesé ses mots. Pour tenter de garder son calme, il se murmure alors.

« Oh la ferme.... Par pitié la ferme et brûle en silence... »

Il inspire un grand coup et sort la fiole de sa poche et regarde le celui qu'il suppose être un né-moldu se décider à descendre lui dans ce puit nauséabond et lorsque la jeune femme demande à être soutenue et lui dit alors se doutant que de toute façon elle n'en tiendra même pas compte.

« S'occuper de ton insupportable petite personne est bien loin d'être la priorité, donc soit tu te tais soit tu aides à tenir cette corde pour faire descendre notre volontaire. »

Le ton était froid et agacé par la situation. Lui faire essayer la fiole pour s'assurer de son fonctionnement le trotte dans sa tête, la perdre ne serait pas une grande perte après tout... Il secoue vivement la tête à cette pensée. Non, aussi agaçant que peu être cette personne, lui vouloir du mal le rabaisse à ce qu'il ne veut pas être. Il répond donc à la blague de l'homme en rose avec un petit rictus et va pour saisir la corde remarquant à peine la chauve-souris à côté de lui. C'est seulement quand celle-ci prend forme humaine qu'il sursaute de sa présence... Et c'est qu'en plus de ça elle se met à avoir l'audace de la serrer contre elle.

« Mais qu'est-ce que... »

Il tire son regard vers elle perturbé et tente de ce dégagé d'elle. 

« Non, lâche moi. »

Rien à faire elle reste accroché à lui, et le jeune garçon s'énerve encore plus quand elle essaye de le mordre.

« OH ! STOP ! »

Il la détache de lui et saisie la corde quand soudainement de nouveau, il faisait noir. La chaleur n'est plus, le paysage n'était plus... Perturbé Henry regarde autour de lui et remarque très rapidement que la petite fille s'est de nouveau accroché à lui. Il entend l'annonce de Peeves qu'il reconnaît bien et se frappe le front. La blague ! Il a bien fait de ne pas avoir utilisé ce flacon d'hydratation ! Ça n'allais pas les aider, il en a la certitude maintenant. Il avance dans le noir avec la petite vampire accroché à lui. Il la regarde et lui donne le premier flacon qu'il a reçu de Peeves.

« Tient bois ça, tu n'auras plus soif après. Une goutte te suffira. »

Elle était de toute façon une création de l'esprit frappeurs, donc pas vraiment réel. Du moins, il l'espère, il ne veut pas avoir de mort sur sa conscience. Puis il vérifie le second flacon offert par cette esprit farceur, cette fois, il reconnaît le contenue. Une potion apaise déjà étudiée à Poudlard... Il regarde autour de lui tout en surveillant la vampire d'un coin de l'œil.

« Il y a quelqu'un ? »

Il ne connaît pas le nom de ceux qui l'accompagnaient. Il était pour ainsi dire seul, un vent froid lui parcours tout le dos. Soudainement tout possible de bonheur dans le monde, s'évapore. Pas rassurer, il se met à appeler son père.

« Papa ! »

Il a après tout essayé de raisonner cette Hermione, pourquoi n'aurait-il pas cette récompense de pouvoir rejoindre une des seuls personne en qui il a réellement confiance ? Soudainement un détraqueur lui fait face. Il n'a pas de baguette, et ne voit personne avec lui pour le moment. Il regarde alors la petite vampire qui a comme disparu, est-ce que c'était ce flacon qui l'a fait disparaitre? Paniqué et voyant que tout lui échappe, il recule sans quitter des yeux le nouveau venu, même en aillant une baguette, il n'aurait pas su s'en débarrasser n'étant pour le moment pas capable d'invoquer un patonus. Continuant à reculer et sans quitter son masque ni son regard du détraqueur s'approchant dangereusement, il retente un appel en panique.

« Il y a quelqu'un ?! »

Il s'apprête alors à courir. Mais son âme commence à être aspiré, la voix de sa mère en colère raisonne. Elle était comme devenue folle, c'était sa première année à Poudlard et elle ne supportait pas de savoir qu'il était à Serpentard au lieu de Poufssouffle. Elle était tremblante, elle avait peur de quelque chose, peur de lui, elle lui criait dessus encore et encore. Elle le frappait à plusieurs reprise pour s'excuser puis pleurer et crier encore qu'il ne doit absolument pas être à la maison de Serpentard comme lui. À l'époque, Henry ne savait pas qui était se lui qu'elle citait. Mais il revivait en ce moment même un des pires moments de sa vie. Sa rentrée de sa première journée à Poudlard....

 
:copyright:️️ DABEILLE
Voir le profil de l'utilisateur


Plus rien n'est aussi simple...

Pardonne mes erreurs et battons nous pour notre survie, ensemble. Car t'abandonner est pour moi une chose pas envisageable.
Daedalus Speer
Résistance
Résistance
Daedalus Speer

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang-Mêlé
Inventaire:

Acte 1 Groupe 2 Event Empty
Lun 11 Nov - 21:07
Acte 1 Groupe 2 Event Ucgo

This is Halloween.


On va tous mourir.



L’homme-papa commençait tout juste sa descente dans le puit lorsqu’une voix familière venue de nulle part résonne… dans sa tête ? Peeves ! Sacré Peeves ! Son héro après les frères Weasley. Au temps de ses études à Poudlard, à plusieurs reprises, Daedalus avait tenté de s’en faire un copain, mais ce frivole d’esprit frappeur n’écoutait pas une once de sa tentative de sociabilisation.

En un claquement de langue, l’étouffant désert se transforme en néant, l’immensité de chaleur laissant place à un océan d’obscurité. Dans ses mains, la corde à disparu. L’étouffante chaleur aussi. Daedalus tire à plusieurs reprises sur sa chemise pour y brasser de l’air frais. Relativement frais.

Le jeune homme lutte pour ne pas s’emporter dans un nouvel instant de panique. Il porte sa main contre sa hanche malade, mais qu’est-ce que c’est ? Dans sa poche, la tumeur n’était autre que…

Une fiole ! S’écrie-t-il seul dans le noir, tout fier.

Sur laquelle est inscrit : buvez-moi. Et puis quoi encore ! Son attention est détournée par la voix de Henry, qui appelle, quelque part par là.

Je suis là, répond-il aussi fort que possible. JE SUIS TOUT SEUL !!!!

Pour la petite histoire, Daedalus a dormi avec une veilleuse jusqu’à l’âge de dix ans, âge auquel maman l’a prié gentiment de bien vouloir donner sa veilleuse, sa tétine et son doudou au Père Noël car l’an prochain il irait à Poudlard, et qu’à Poudlard, seul les baguettes magiques sont autorisées.

Les mains en avant, Daedalus tente de se rapprocher de la voix d’Henry.

Hey ! Je suis là. Je suis lààààààà ! Il fait vraiment très froid, on va chopper mal avec tous ses changements de températures. J’ai vraiment la dalle.

Quelque chose semble bouger par là. Ce doit être le garçon qui a appelé. Daedalus, tâtonnant dans le noir, presse le pas.

Papa

Papa ? L’homme-papa est vraiment le papa du garçon ? Daedalus ne comprends plus rien. De la buée commence à se former au gré de sa respiration. Quelque chose gigote, Daedalus se dirige (à contre cœur) vers cette forme informe ou difforme ou tout à la fois, et ce n’est qu’arriver à quelque mètres (à supposer) qu’il reconnaît le garçon au masque de chauve-souris aux prises avec….

UN DETRAQUEUR ! Chut il va m'entendre.

La respiration de Daedalus se saccade, il n’en avait jamais vu d’aussi prêt. C’était terrifiant. A quoi Peeves pensait-il en les balançant dans ce jeu malsain ? C’est de la folie ! Pris de panique, Daedalus plaque ses mains sur sa tête.

Qu’est-ce qu’on peut faire ? Qu’est-ce qu’on peut faire ? Marmonne-t-il panniqué.

L’âme du pauvre garçon commence à se faire aspirer. Daedalus plaque ses mains sur son torse.

Qu’est-ce que…

Dans sa poche intérieure, se trouve…

Une baguette ! S’écrie-t-il fou de joie.  J’ai une baguette.

Il rit nerveusement, mais la venue d’un nouveau détraqueur lui fait perdre totalement son sourire.

Et je n’ai jamais réussi à lancer correctement un patronus.

Le nouvel et monstrueux arrivant commence à happer sa joie, sa bonne humeur et le peu de dignité qui lui reste.

Je ne sais pas comment, murmure-t-il comme transit dans un autre monde, l’image de sa meilleure amie aux prises avec les mangemorts lui crie de s’enfuir. Tout apparaît clairement dans son esprit. Je ne sais pas le faire, gémit-il.

Le spectre de sa mère lui tend une main, s’éloignant en s’envolant, loin, loin. Le rire de son père est quelque part dans les airs. Tous ceux qu’il aimait l’ont abandonné. Tout ce qui était joyeux est parti. Tout ce qui était bon a disparu. Dans les tréfonds de son esprit, le souvenir de Harper lui apprenant à former un patronus dans la grange des fermiers moldus. L’encourageant. Le sommant de continuer. Ne pas baisser les bras. Harper. Il était revenu à Londres pour redorer sa mémoire. Rendre hommage à tous ceux qui ont disparu.

D’un geste fébrile, Daedalus extirpe la baguette de sa veste.

Expecto patronus.

Une faible lueur apparaît. Ne pas abandonner. Redorer la mémoire. Rendre hommage. Survivre.

Expecto patronus !

Spoiler:
 


Halloween
Voir le profil de l'utilisateur
Choixpeau
Choixpeau
Choixpeau
Choixpeau

Acte 1 Groupe 2 Event Empty
Lun 11 Nov - 21:07
Le membre 'Daedalus Speer' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé Mangemorts/OP/Rés' :
Acte 1 Groupe 2 Event Jk5t
Voir le profil de l'utilisateur
Hermione Granger
Ordre du Phénix
Ordre du Phénix
Hermione Granger

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Né-Moldu
Inventaire:

Acte 1 Groupe 2 Event Empty
Lun 11 Nov - 22:07
This is Halloween
Hermione Granger & les autres
Le soleil tapait, mais ce n'était pas si désagréable, il faisait chaud, mais Hermione avait toujours apprécié la chaleur, ça lui rappelait les vacances qu'elle passait parfois avec ses parents dans des pays chauds avec des plages paradisiaques. Elle était agacée de voir que les hommes présents autour d'elle ne lui prêtait pas l'attention qu'elle méritait, mais au moins Charles se montrait courageux, en tout cas c'était se qu'ils semblaient aux autres alors que sincèrement une piscine aux papillons ce n'était pas effrayant. Et lui au moins n'était pas désagréable avec elle. Ce batman qui lui fit la moral reçu en retour un tirage de langue dans les règles de l'art, puis leva les yeux au ciel, dieu qu'il était agaçant... Quant à Daedalus, elle attrapa le mouchoir, l'observant avec dédain, mais ce ne fut rien face à cette blague stupide qui la laissait bouche bée, observant tour à tour l'homme en rose et le mouchoir avant de reporter son attention sur les hommes présents autour d'elle faire descendre son cavalier lorsqu'une voix se mit à raisonner autour d'eux. C'était affreux, elle la reconnu immédiatement et l'on ne pouvait pas dire que c'était des bons souvenirs que cette voix ravivait. Elle avait aussi arrêté cette chaleur qui était si étouffante mais aussi rassurante et apaisante, maintenant sans sa robe Hermione sentit un frisson lui parcourir le corps, il faisait presque frisquait.

La tête levée, la jeune femme cherchait du regard l'esprit frappeur qui hantait les couloirs de Poudlard durant ses études, mais elle ne vit rien. D'ailleurs le décors de sable chaud s'était évanouie elle aussi, pieds nus, en sous vêtement, et perdue dans le noir. Elle endentais bien les paroles des autres mais ne voyait personne. Elle sentit soudain un courant d'air, et même si elle irait bien se blottir dans les bras de Charles pour se réchauffer elle savait se que signifiait ce sentiment. Les détraqueurs, elle se sentait extrèmement mal, elle sentait ces affreux souvenirs venir l'agresser, et des mauvais souvenirs, elle en avait des tonnes. Le troll dans les toilettes, la rencontre avec Voldemort, le départ d'Harry, l'oubliette sur ses parents, et encore ce n'était que des détails par rapport à tout se qui lui passait par la tête à cet instant. Naturellement elle fouilla dans ses poches à la recherche de sa baguette mais elle n'en sortit qu'un petit bout de miroir, et en s'observant dedans elle se rendit compte à quel point son comportement avait été déplacé durant cette soirée, comment avait elle pu agir ainsi? La honte l'envahissait, encore plus dans la tenue dans laquelle elle se trouvait.Elle savait qu'il fallait se concentrer sur ce qu'il y avait de plus positif dans sa vie, il y avait bien longtemps qu'elle n'avait pas pu faire aparaitre de patronus, de toute façon elle n'en avait pas besoin, étant donné que la plus part du temps elle était enfermé chez elle.

Mais dans l'instant il ne fut pas difficile de retrouver une douce pensée, se fut les retrouvailles avec Harry, sans doute son meilleur souvenir depuis bien longtemps. Mais faire de la magie sans baguette c'était compliqué, d'autant plus lorsque l'on venait de passer une soirée comme celle ci. Elle entendait les paroles Daedalus, elle sentait son stress et il venait d'obtenir quelque chose qui pourrait leur sauver la mise, une baguette.

"Dae, tu dois avoir confiance en toi, concentre toi sur tes plus beaux souvenirs."

Le jeune homme savait se montrer à la hauteur, il fallait juste qu'il ai confiance en lui, et Hermione fit le maximum pour l'encourager, et se fut une réussite. Le patronus n'avait pas de forme, mais il chassait les détraqueurs avec efficacité. Hermione s'approcha du jeune homme, le serrant dans ses bras avant de rougir à cause de sa tenue.

"Je savais que tu y arriverais."

Rassemblant les autres avec qui elle avait affronté le désert, elle cherchait une solution.

"Nous devons rester ensemble, connaissant Peeves nous ne sommes pas au bout de nos surprises..."

Elle s'approcha un peu plus proche de Charles.

"Je vous prie d'excuser mon comportement, je n'étais plus moi même. Nous devrions chercher une solution pour sortir d'ici."
Voir le profil de l'utilisateur



   
BE WITH ME ★  On peut trouver le bonheur même dans les moments les plus sombres... Il suffit de se souvenir d'allumer la lumière   (c) P!A
Daedalus Speer
Résistance
Résistance
Daedalus Speer

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang-Mêlé
Inventaire:

Acte 1 Groupe 2 Event Empty
Hier à 7:37
Acte 1 Groupe 2 Event Ucgo

This is Halloween.


On va tous mourir.



Cette réussite, aussi modeste et infime soit-elle, le traverse telle une bouffée d’air frais. Les paroles d’Hermione ont largement contribué à la création de ce patronus informe, une vague d’émotion indescriptible l’envahie, Daedalus sourit bêtement avant qu’Hermione ne le félicite en le serrant dans ses bras.

Je n’arrive pas à y croire ! Dit-il fou de joie. J’ai réussi, Heeer hé hé, hey hey !

Il se racle la gorge. Leur identité est toujours cachée derrière leur masque, et jusqu’à nouvel ordre, il ne connaît pas celle du jeune homme à terre. Si son nom n’évoquerait rien à personne, celui d’Hermione, par contre, risquait d’éveiller les esprits. Gêné d’avoir manqué de révéler son identité, Daedalus passe du coq à l’âne en s’avançant vers le garçon à la chauve-souris.

Hey, mon pote, ça va ? On l’a échappé bel !

Maintenant que les détraqueurs ont disparu, l’obscurité s’éclaircie. Ils changent de monde, comme projeté dans un jeu vidéo. Une lumière nouvelle le fait cligner des yeux. Au-dessus de leur tête, trônant sur un majestueux lustre, des chandelles par centaine illuminent un vaste hall précieusement décoré de dorure, de courbes arabesques et de tapis aux motifs compliqués. Des tapisseries chevaleresques ornent les murs, des vases en fleurs sur leur piédestal sont présent un peu partout. Et au milieu de ce cirque luxueux : un puit. Un puit ? Un puit au milieu du hall de ce qui semble être, un vaste château.

Hermione souligne qu’ils doivent rester soudés et solitaire.

On n’est pas au complet, fait remarquer Daedalus. Où est ton cavalier ?
Tandis qu’elle s’excuse pour son comportement passé, Daedalus s’avance vers le puit, s’attendant à découvrir des cadavres putrifiés dans les eaux profondes de ce puit bizarrement situé.

T’en fais pas, on ne le racontera à personne, lui répond-il amusé. Il n’y a que de l’eau, ajoute-t-il penché sur le puit. Pas de cadavre, mais ça sent bizarre.
Il se penche un peu plus.

Ça sent fort. Ce n’est pas forcément désagréable.


Il n’aurait jamais osé envoyer la main pour goûter s’il n’avait pas reconnu cette odeur. Daedalus se penche dangereusement plus encore, ses pieds décollent du sol. Tandis qu’il réside en équilibre sur le muret, il s’écrit, après avoir porté un doigt à sa bouche.

De l’alcool ! De l’alcool pure. De quoi faire une bonne liqueur française ou pimenter la bièrrobeurre.


Sur le cercle que décrit le muret, une étiquette est clouée, sur laquelle est inscrit en gros : buvez-moi. Daedalus fronce le nez. Ce genre d’invitation, dans Alice aux Pays des Merveilles, ça s’est relativement mal passé.

Buvez-moi,
lit-il, à voix haute cette fois. La prochaine étape est la mort des suites d’un coma éthyliques. Des volontaires ?

Il n’a jamais rechigné à faire la fête ou refusé le moindre verre ami. Mais cet alcool-là n’est pas tendu par un ami, ni destiné à fêter la moindre occasion joyeuse.



Halloween
Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:
Le contexte, l’apparence, les idées sont la propriété du staff de EMB. Toute reproduction partielle ou totale est interdite.Design par Pantalaimony R.Mills ; Codage adapté des LS de Halloween et Alice de N-U.Spécial Remerciements à Panta mais également à toute l'équipe codage de PRD (Dune,Heaven & Odyssea)