Never Utopia
ChatBox
RSS
RSS


La guerre est déclarée, le mal s'étend sur l'Europe, Harry Potter est porté disparu, la résistance réussira-t-elle à rétablir le bien?

 

Marcus Johnes [terminé]
 :: Le Commencement :: Présentations :: Présentations validées

Marcus Johnes
Mangemort
Mangemort
Marcus Johnes

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang Pur
Inventaire:

Marcus Johnes [terminé] Empty
Dim 6 Oct - 12:43
Marcus Johnes [terminé] Tumblr_inline_o8x4pvPGHa1tamghh_500

Marcus Johnes


Je suis une partie de cette force qui, éternellement, veut le mal, et qui, éternellement, accomplit le bien.



Nom : Johnes.
Prénom(s) : Marcus.
Genre : Masculin.
Âge : 40 ans.
Classe Sociale : Aisée.
Lieu de résidence : Londres.
Maison à Poudlard : Serpentard, hélas.
Don : Aucun, mais s'est entraîné à résister au sortilège de l'Imperium.
Baguette : Bois de mélèze, ventricule de cœur de dragon, 26,5cm, plutôt rigide.
Patronus : Chouette effraie.
Epouvantard : Détraqueur.
Amortentia : Thé au jasmin, fusain, hot-dog.



Physique


Marcus Johnes est un homme de quarante ans, caucasien aux cheveux d'un brun sombre presque noir et aux yeux marron. Il mesure 1m91 et pèse environ 85kg. Comme de nombreux Mangemorts, la Marque des Ténèbres est gravée sur son avant-bras gauche. À la ville, Marcus s'habille toujours de façon élégante, avec des vestes et des pantalons de costume, et arbore un anneau monté d'une pierre noire à la main droite. Au travail, Marcus revêt l'uniforme habituel des médicomages de Sainte-Mangouste : une robe vert citron marquée d'une baguette et d'un os croisés. Originaire de Cardiff, Marcus parle toujours naturellement avec un fort accent gallois.

En tant que Váli, son identité de Mangemort, Marcus se présente intégralement paré de noir, le plus souvent engoncé dans des robes et de lourds manteaux. Il se coiffe généralement d'un chapeau à bords longs, et dissimule son visage derrière un masque d'un blanc argenté modelé d'après le crâne d'un corbeau agrémenté de lentilles opaques au niveau des orbites. Tout cela lui donne l'apparence grotesque d'un médecin de peste, jouant à la fois sur la symbolique d'un docteur et la représentation collective des Mangemorts.


Mental


Marcus Johnes est un sorcier qui se qualifie par sa très grande intelligence, dont l'importance n'est égalée que par son orgueil et son sentiment d'infériorité. Marcus considère que, plus encore que la pureté du sang, l'intelligence est ce qui donne aux uns le droit de gouverner les autres. C'est à la fois un crédo auquel il croit depuis tout jeune, et un prétexte derrière lequel il dissimule son complexe de ne jamais être à la hauteur. Il est par exemple mort de honte d'avoir été tiré à Serpentard plutôt qu'à Serdaigle. Par conséquent, il ne supporte pas que l'on insulte son intelligence, et s'il est capable de discerner les moqueries, il peut facilement exploser si on le prend régulièrement pour un imbécile.

Marcus est un individu raffiné et cultivé qui donne toujours l'impression de savoir de quoi il parle (ce qui, en vérité, n'est pas tout à fait faux). Il présente une façade affable, amicale et altruiste, ce qui lui permet d'identifier les forces et les faiblesses de ses interlocuteurs. Il favorise volontiers l'intellect à la force brute, ce qui se reflète notamment dans ses lacunes abyssales en tant que duelliste. De fait, Marcus est un orateur, un planificateur et un manipulateur qui joue sur le long terme, préférant utiliser ses adversaires plutôt que les détruire. La seule fois où il juge la violence nécessaire est quand elle permet de faire avancer ses plans.

Marcus éprouve un certain dédain à l'égard de ses confrères Mangemorts. Pour lui, la plupart ne sont qu'une bande de brutes dégénérées qui ont rejoint la croisade de Lord Voldemort uniquement pour satisfaire leurs pulsions sadiques ou leur soif de pouvoir. Il considère même le concept fondateur des Mangemorts comme dévoyé : il perçoit au fond que Voldemort ne se sert de ses fidèles que pour poursuivre ses objectifs personnels et n'a aucunement l'intention de faire du monde un endroit meilleur. Marcus accorde une énorme importance au dévouement à une cause qui dépasse le cadre des désirs humains, et s'il croyait au début aux intentions des Mangemorts, aujourd'hui il se montre bien plus réservé à leur égard. Il a pour le moment encore beaucoup trop peur pour agir, notamment car son fils serait le premier à en pâtir, mais il prend son mal en patience et observe.

Marcus éprouve également une profonde aversion contre les sortilèges impardonnables. Il estime que que l'on peut atteindre des résultats satisfaisants sans recourir à de tels extrêmes, et qu'ils pervertissent l'âme au point de transformer un humain en monstre incapable de faire la différence entre le bien et le mal. Par exemple, il se fixe comme limite de ne pas s'attaquer physiquement/magiquement aux personnes plus faibles ou désarmées. Les attaquer psychologiquement, en revanche…

La seule personne exempte de ce comportement manipulateur (volontaire) semble être son fils, Henry. Marcus aime Henry d'un amour inconditionnel, sincère et profond, et il s'interposerait sans hésiter entre lui et un sortilège pour le sauver. Il a pour ambition de lui léguer un monde en paix dans lequel il pourra vivre sans se cacher. Les deux sont très proches, et les meilleurs souvenirs de Marcus sont ceux des moments passés avec son fils. Ce sont d'ailleurs des éléments qui font partie intégrante de son amortentia. Réciproquement, Henry constitue aussi l'un de ses plus gros points faibles, si ce n'est le plus gros.

La boisson préférée de Marcus est le thé au jasmin, au point que l'on pourrait parler d'addiction. Le thé au jasmin est la représentation liquide de sa philosophie de vie, en plus de s'intégrer dans son esthétique générale de gentilhomme cultivé. Ce sera toujours sa boisson de choix pour faciliter une conversation, illustrer ses propos à travers des métaphores, ou pour atténuer divers signes d'anxiété.

Grâce à un entraînement intensif, aidé par son obstination à vouloir toujours avoir raison, Marcus a appris à résister aux effets du sortilège de l'Imperium. Il peut en être la victime mais il réussira à s'en affranchir relativement vite.

Le sortilège fétiche de Marcus est le sortilège de découpe, Diffindo, dont il se sert en tant que médicomage et en tant que Mangemort.


Histoire


Marcus Johnes naît le 17 novembre 1960, fils unique de Fantasmagorius et Fairyonica Johnes. Il mène ce que l'on pourrait appeler une enfance normale, autant que ce que normal signifie dans un milieu intellectuel aisé. Érudits issus de la maison Serdaigle, ses parents lui apprennent à toujours guider ceux qui en savent moins que lui et le baignent dans toute une atmosphère de culture et de connaissance très tôt, si bien que Marcus possède déjà une certaine avance sur tous les autres enfants de son âge au moment d'entamer son cursus à Poudlard. Tout naturellement, à peine le choixpeau magique touche-t-il ses cheveux que le jeune garçon est envoyé…

À Serpentard.

C'est… inattendu. Et sûrement une erreur. Marcus est beaucoup trop brillant pour appartenir à Serpentard. Ou alors… ou alors c'est le signe qu'il ne l'est pas suffisamment. Et cela est inconcevable. Inacceptable. Marcus décide de prouver que ce n'est pas à un vulgaire couvre-chef rapiécé de lui dicter son destin, et entreprend alors de devenir l'un des meilleurs élèves que Poudlard ait connus.

Et Marcus tient parole. Il obtient toutes ses BUSE en cinquième année et tous ses ASPIC en septième année. Il fréquente essentiellement des Serdaigles et, parce qu’il est bien obligé, quelques Serpentards. Cette poignée de Serpentards, il ne l’apprécie pas particulièrement, notamment ce Mulciber qui n’est qu’une brute écervelée, mais il doit bien admettre que certains d’entre eux tiennent des propos parfois intéressants. La plupart, bien entendu, ne font que radoter sur la supériorité du sang et de la prétendue hiérarchie des races, mais d’autres tiennent des propos plus cohérents, par exemple sur les émeutes de Sang-Purs lors des marches pour les droits des Cracmols et le comportement de la ministre Eugenia Jenkins. Naturellement, Marcus se pose des questions importantes : qui décide de ce qu’il est mieux de faire ? Pourquoi la Ministre est-elle en place alors qu’elle n’a a priori aucune autre compétence ? Pourquoi mater des révoltes de Sang-Pur lors d’une marche pacifique mais quand même maintenir les Cracmols dans un état de relative minorité ? Qu’en est-il alors des Elfes de maison ? Des Gobelins ? Des centaures ? Tous ces paradoxes font dire à Marcus qu’il faudrait une véritable révolution systémique pour changer le monde et le rendre meilleur.

Cette révolution arrive sous les traits d’un guide charismatique et mystérieux répondant au nom de Voldemort. Déjà à l’école des rumeurs se répandent au sujet de ce messie qui clame se battre pour les minorités, adulé par les plus extrémistes des sang-purs, et si les autorités le qualifient volontiers de terroriste, Marcus n’en est pas entièrement convaincu. Après tout, qui s’élèverait sciemment contre un gouvernement quasi-autocratique sans avoir réfléchi aux enjeux préalables ?

Sorti de Poudlard en 1979, Marcus poursuit ses études pour devenir médicomage, un métier qui n’est pas réellement hors de sa portée compte tenu de ses antécédents scolaires. Toutefois ce n’est pas l’évènement le plus important de cette période, non, cet honneur revient à l’instant où ses anciens camarades l’approchent et l’introduisent auprès de ce que Marcus surnomme « le club très sélect des capes noires ».

Mangemorts fonctionne aussi, il doit l’admettre. Marcus est séduit facilement par les idées de celui qui s’autoproclame Seigneur des Ténèbres et s’arroge le titre de Lord, mais est peu impressionné par son affection pour les effets théâtraux. Les costumes, les simagrées sectaires, les masques le laissent de marbre. Il ne comprend pas pourquoi les Mangemorts se dissimulent derrière autant d’artifices alors que leur cause est a priori juste : le monde a besoin d’être gouverné par quelqu’un qui sait mieux que les autres ce qu’il est bon de faire. Il raisonne que oui, le monde a besoin d’être gouverné par un groupe qui sait mieux que les autres… cela ne signifie pas que les Mangemorts sont ce groupe. Il lui apparaît très vite que les serviteurs de Voldemort ne sont rien de plus que les mêmes brutes qu’il connaissait à l’école. Des assassins, des dégénérés obsédés par leur propre gain plutôt que par le bien commun.

Mais peu à peu, les arguments du Seigneur Noir s’insinuent en lui. Pourquoi les Sang-purs veulent-ils le pouvoir absolu ? Mais parce qu’ils connaissent le véritable prix de la magie, bien sûr. Qui d’autre qu’un Sang-pur serait à même de diriger la communauté magique ? Qui d’autre pourrait supporter le lourd fardeau de prendre les décisions les plus difficiles ? Marcus l’admet après un moment, les Mangemorts ne sont qu’une étape pour accéder à la paix suprême. Un mal nécessaire pour le plus grand bien.

Et c’est ainsi que Marcus intègre les Mangemorts alors que le Royaume-Uni entre dans la dernière phase de la Guerre des Sorciers. Il ne reçoit pas immédiatement la Marque des Ténèbres et doit faire ses preuves pour la mériter. Étant un bien piètre combattant, Marcus reste le plus souvent en retrait à fomenter et à dresser des plans et des stratégies. Il se confectionne un costume bien à lui basé sur le modèle d’un médecin médiéval moldu, afin de dissimuler son identité. Il ne voudrait pas que son avenir professionnel soit compromis sur un malentendu. À quoi sert un docteur qui n’est pas digne de confiance ?

Marcus connaît de nombreuses réussites, mais également quelques revers, toujours punis par le Seigneur des Ténèbres dans la douleur. En particulier, Marcus se fait un ennemi juré, en la personne d’Edgar Bones qui, à plusieurs reprises, déjouent ses plans et l’humilie en duel.

Sys.

Té.

Ma.

Ti.

Que.

Ment.

ncapable de riposter au niveau physique des choses, Marcus s’entoure astucieusement, désignant comme lieutenant une jeune femme de son âge atteinte de lycanthropie, Valeria. Elle devient son muscle, sa principale interlocutrice, et sa préparatrice de thé au jasmin. Même s’ils se querellent à longueur de temps, force est de constater que leur duo fonctionne. C’est elle qui, à la demande de Marcus, le soumet à répétition au sortilège de l’Imperium pour qu’il apprenne à s’affranchir de ses effets, et elle se plie à sa requête avec joie.

C’est à partir de 1980 que les chose s’accélèrent. L’une des recrues de Voldemort, un ancien Serpentard d’un an plus âgé que Marcus, rapporte au Seigneur des Ténèbres un morceau de prophétie à propos de sa possible défaite. Dès lors, les plans de Voldemort s’orientent exclusivement sur la prophétie et comment l’empêcher de se produire. À ce stade de la guerre, il devient évident pour Marcus que les Mangemorts se dirigent tout droit vers une défaite désormais inéluctable. Avec un leader qui n’est plus concentré sur son objectif et des soldats qui s’éparpillent, il faudrait un miracle pour renverser la vapeur. Et ce miracle se nomme Peter Pettigrow. Traître à l’Ordre du Phénix, principal adversaire des Mangemorts, Pettigrow livre de précieuses informations, qui permettent à Marcus de mettre sur pied son stratagème le plus ambitieux : l’extermination. Et ainsi, les membres de l’Ordre du Phénix tombent les uns après les autres. Marlene McKinnon, les frères Prewett, Dorcas Meadowes, et Benjy Fenwick sont tous éliminés dans des embuscades brutales, mais Edgar Bones est celui qui souffre le plus : ensorcelé par Valeria, son fils massacre toute sa famille devant lui et c’est un Edgar catatonique qui se laisse assassiner, mettant par conséquent un terme à son opposition à Marcus.

C’est à la suite de ces terribles évènements que Marcus obtient enfin le symbole de la reconnaissance ultime, la Marque des Ténèbres, gravée sur son avant-bras gauche. À ce moment, Marcus pense que les Mangemorts ont rééquilibré le jeu et qu’ils ont une bonne chance de l’emporter.

Et puis Voldemort s’est fait tuer par un bébé.





Ah.

Voilà qui est… eh bien… inattendu, d’une part, c’est le moins que Marcus puisse dire. Il y a mourir avec panache, et il y a mourir de cette façon. Quand Severus Rogue avait annoncé la prophétie au Seigneur des Ténèbres, jamais Marcus n’aurait imaginé qu’elle serait à effet immédiat. Bien. Autant le reconnaître, la guerre est perdue. Le gouvernement traque les fidèles de Voldemort, et c’est au tour des Mangemorts de tomber comme des mouches, qu’ils soient capturés ou exécutés. Cet enchaînement de fâcheux évènements fait comprendre à Marcus qu’il est temps pour lui de se faire discret. Il met en scène la mort de son avatar Mangemort, et se sert de son autorité de médicomage nouvellement certifié pour se protéger des éventuelles accusations de ses anciens collègues en les diagnostiquant fous à lier.

Non mais sérieusement, un bébé ? En plus, il sait que ce n’est pas un mensonge car la marque sur son bras s’est évaporée. Au lieu d’un tracé à l’encre noire, il n’y a plus qu’une vague forme rougeâtre rappelant une irritation passagère, sorte de rash allergique. C’est là l’héritage du Seigneur des Ténèbres et de sa grande vision. Quelque part, cette réalisation plonge Marcus dans un profond désarroi. Le statu quo triomphe. Rien ne change. Le monde reste le même.

Désemparé, déboussolé, il a l’impression de se retrouver à son premier jour d’école : Serpentard ! s’écrie le choixpeau enfoncé sur sa tête. À nouveau, tout ce qu’il a fait de sa vie n’a aucune importance. Aucun impact. Marcus s’enfonce dans une spirale dépressive, se coupant de toute relation sociale en dehors de son travail, se perdant tour à tour dans l’alcool et les bras des femmes. Les seules personnes qui le maintiennent à flot sont sa collègue le docteur Helmisandra Lavarius, et Valeria, avec qui il entretient des relations cordiales, autant que ce cordial signifie pour des gens de leur calibre. Il tâche également de maintenir des relations polies mais distantes avec les Mangemorts « réformés », les rescapés de la purge organisée par Bartemis Croupton. Après tout, ces Mangemorts savent très bien qui il est, et la plupart d’entre eux possèdent des postes importants au Ministère, ce qui pourrait gravement lui nuire s’il ne joue pas le jeu.

Marcus passe ainsi les années qui suivent à… ne rien faire. Médicomage compétent le jour, naufragé social la nuit, l’absence de but le rend maussade, agressif et, d’après les termes impartiaux de Valeria, encore plus casse-cou… leuvre que quand elle l’avait rencontré. La seule chose “productive” qu’il fait est de se rendre régulièrement dans l’aile de psychiatrie de Sainte-Mangouste, où il rencontre de nombreux traumatisés de la guerre, qu’il s’amuse à manipuler et à façonner selon ses désirs. C’est un évènement tout à fait mineur qui tire finalement Marcus de sa léthargie dépressive. Harry Potter, le bébé qui a, d’après les termes impartiaux de Valeria, fait l’amour à la bouche du Seigneur des Ténèbres, vient d’entrer à Poudlard. À partir de cet instant, Marcus a parfois l’impression que son avant-bras gauche le démange.

L’année suivante, les bruits courent que l’héritier de Serpentard a ouvert la Chambre des Secrets et qu’un monstre court en toute liberté pour tuer des nés-moldus. L’école menace de fermer, mais la crise est finalement résolue. Marcus saisit que, parfois, son bras le démange réellement.

L’année d’après, Sirius Black s’échappe d’Azkaban, une première, et Lucius Malefoy ne peut s’empêcher de parler de son foutu fils qui s’est fait attaquer par un hippogriffe. Marcus est prêt à se rendre à Poudlard pour plaider l’innocence de l’animal s’il peut en échange réclamer l’exécution de Drago parce que BON SANG CE QUE LUCIUS PEUT ÊTRE EXASPÉRANT. Néanmoins, c’est le signe que les choses bougent à un rythme beaucoup plus élevé que précédemment. Les démangeaisons se sont plus régulières.

L’année qui vient voit le retour de la coupe des Trois Sorciers après plus de deux cents ans d’interdiction. Marcus commence à se dire que cette école devient, quand même, sacrément dangereuse, et que s’il avait un enfant, jamais il ne l’y enverrait. Le 24 juin, soudain, la marque sur le bras de Marcus se ravive.

Incroyable.

Purement incroyable.

Après toutes ces années… le Seigneur des Ténèbres a trouvé un moyen de déjouer la mort…

Et il n’a pas trouvé meilleur moment pour le faire savoir que quand Marcus est en pleine opération dangereuse sur un patient qui, lui, n’a a priori qu’une seule vie. Disparaître sans prévenir serait trop suspect, et puis, oh, hein… UN BÉBÉ, QUOI ! Vaincu par un BÉBÉ ! Alors le Seigneur des Ténèbres pourra bien attendre quelques heures.





Et manifestement aussi vaincu par un ado de 14 ans.





Ah.

Marcus commence à discerner une tendance se dessiner. Mais, fidèle à son serment, il rejoint les Mangemorts et, comme il s’y attend, il est puni pour son retard et, même, pour le fait de ne pas avoir compris que son maître était encore en vie tout ce temps. Marcus pensait surtout à ce moment-là que, si le sortilège renvoyé dans sa figure n’avait pas tué Voldemort sur le coup, l’humiliation d’avoir été défait par un bambin l’aurait achevé. Après cette petite « mise en bouche », Marcus reprend officiellement le voile des ténèbres, pour ainsi dire. Et Voldemort a en effet de très grands plans : tuer Dumbledore pour la rentrée scolaire. Comme à son habitude, Marcus recommence à intriguer, à comploter et à échafauder des plans. Et c’est précisément à cet instant qu’entrent en jeu les traumatisés et les fragilisés qu’il cultive depuis des années dans l’aile psychiatrique de Sainte-Mangouste.

Marcus œuvre pendant tout l’été. Il retrouve Valeria pour la recruter de nouveau, et au passage lui imposer un pacte de sang pour la tenir en laisse, et avec elle à ses côtés, il déploie son réseau d’espions et d’hommes de main. Et tout se passe comme prévu.

Albus Dumbledore meurt en septembre 1995. Quelque temps plus tard, Severus Rogue s’octroie le titre de directeur avec Dolores Ombrage, une fonctionnaire quelconque du ministère. Incroyable, mais vrai. Le plan a marché. Il ne reste plus qu’à prendre le contrôle du reste du ministère. Cela devrait être relativement facile, en comparaison, s’il n’y a pas de complication supplémentaire.

La complication supplémentaire intervient tout naturellement dans la vie de Marcus sous la forme d’un mini-lui répondant au nom de Henry. Henry serait l’enfant qu’il aurait eu avec une certaine Nicia lors d’une aventure quelques années plus tôt. En écoutant le garçon parler, Marcus se reconnaît en lui et quelque chose s’éveille dans son for intérieur. Toutes ces années, il avait attendu un signe. Un message, qu’il trouve un nouvel objectif dans la vie. Il avait cru qu’il s’agissait du retour de Voldemort, mais il réalise qu’il n’a rejoint les Mangemorts que par la force de l’habitude. Henry… Henry est son but. C’est pour lui donner un monde parfait. C’est ce qu’il veut lui léguer.

La rencontre de son fils galvanise Marcus. Elle lui donne un second souffle, et durant les années qui s’ensuivent, il s’acharne à lui donner effectivement le monde meilleur dont il rêve depuis si longtemps. En fin de l’année scolaire 1996, Harry Potter, vaincu par Voldemort, fuit aux États-Unis. En mai 1998, les Mangemorts prennent pour ainsi dire le contrôle officiel du ministère en plaçant Walden Macnair à sa tête. Pas le meilleur choix, selon Marcus. Loin, très loin, TRÈS LOIN d’être le meilleur choix en effet.

Lorsque Henry passe le cap des 15 ans, Marcus décide de l’introniser auprès des Mangemorts. Une décision qu’il ne prend pas aisément… il sait quels châtiments le Seigneur Noir réserve à ceux qui le déçoivent, cependant travailler à une grande cause avec son fils est l’un de ses plus grands bonheurs.

Donc bien entendu, un jour, Henry vient le voir et lui annonce qu’il souhaite quitter les Mangemorts car il est tombé amoureux d’une née-moldu.





… hein ?

La SEULE chose à ne pas faire, Henry l’a faite. Il l’a faite. Il. L’a. Faite. Et en toute splendeur, en plus ! Au terme d’une longue discussion, au cours de laquelle il ne parvient pas à découvrir l’identité de la jeune fille, Marcus parvient à convaincre à Henry de revenir sur sa décision, arguant que l’on ne quitte pas si simplement les Mangemorts et que s’il le fait, leurs vies à tous deux seront en grand danger. Comme si cela ne suffit pas, voilà désormais que souffle le vent de la résistance. Les États-Unis et la Russie lèvent explicitement la voix contre Voldemort et à présent, les rumeurs disent que Harry Potter est revenu au Royaume-Uni pour mettre un terme au règne du Seigneur des Ténèbres.

Marcus a comme un sentiment de déjà-vu.

Mais, cette fois-ci, il compte bien saisir l’opportunité qui se présente.





Marcus Johnes [terminé] 52URZXh

Halloween
Voir le profil de l'utilisateur


Marcus Johnes [terminé] Signature-marcus
Cora Miller
Mangemort
Mangemort
Cora Miller

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang Pur
Inventaire:

Marcus Johnes [terminé] Empty
Dim 6 Oct - 12:50
Bon courage pour ta fiche joli Môssieur Marcus Johnes [terminé] 3687565677 Marcus Johnes [terminé] 3462207519
Voir le profil de l'utilisateur




Che Bel Fior!E questo è il fiore del partigianoEt c'est la fleur du partisan Morto per la libertà!
Severus Rogue
Directeur de Poudlard
Directeur de Poudlard
Severus Rogue

Mon Personnage
Puissance Puissance: 4 XP (Auror,BI)
, ,: Sang-Mêlé
Inventaire:

Marcus Johnes [terminé] Empty
Dim 6 Oct - 12:53
Bienvenue à toi sur EMB Marcus Johnes [terminé] 1697178445

Joli ton avatar Marcus Johnes [terminé] 3965955341

Bonne chance pour ta fiche Marcus Johnes [terminé] 3608077175
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elymasmagusbellum.com
Elliot Jensen
Résistance
Résistance
Elliot Jensen

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang-Mêlé
Inventaire:

Marcus Johnes [terminé] Empty
En ligne
Dim 6 Oct - 12:57
Bienvenue parmi nous, Cora va être contente, c'est un beau mâle qui arrive Razz

Bon courage pour ta fiche
Voir le profil de l'utilisateur


Parfois on touche la vie des gens rien qu'en existant
Comment reprendre le cours de son ancienne vie, comment continuer, lorsque dans son cœur on commence à comprendre qu’on ne peut plus retourner en arrière.by lizzou.
Daedalus Speer
Résistance
Résistance
Daedalus Speer

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang-Mêlé
Inventaire:

Marcus Johnes [terminé] Empty
Dim 6 Oct - 14:33
Welcom Marcus Johnes [terminé] 3777263137

J'adooore ton avatar Marcus Johnes [terminé] 1697178445

Amuse toi bien parmis nous Marcus Johnes [terminé] 3322097706
Voir le profil de l'utilisateur
Drago Malefoy
Résistance
Résistance
Drago Malefoy

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang Pur
Inventaire:

Marcus Johnes [terminé] Empty
Dim 6 Oct - 15:24
Bienvenue
Voir le profil de l'utilisateur



(DRAGO)
Leave me alone ... I can not stand this anymore!


Choe Ki-Tae
Ennemi Public
Ennemi Public
Choe Ki-Tae

Mon Personnage
Puissance Puissance: 2 XP (Gifted)
, ,: Né-Moldu
Inventaire:

Marcus Johnes [terminé] Empty
En ligne
Dim 6 Oct - 15:38
Bienvenue !
Hâte de voir ce que sera ton perso !!
Voir le profil de l'utilisateur
Henry Johnes
Mangemort
Mangemort
Henry Johnes

Mon Personnage
Puissance Puissance: 1 XP (Sorcier/Elève)
, ,: Sang Pur
Inventaire:

Marcus Johnes [terminé] Empty
Dim 6 Oct - 17:26
Marcus Johnes [terminé] 3398918983
Voir le profil de l'utilisateur


Plus rien n'est aussi simple...

Pardonne mes erreurs et battons nous pour notre survie, ensemble. Car t'abandonner est pour moi une chose pas envisageable.
Harry Potter
Ennemi Public
Ennemi Public
Harry Potter

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang-Mêlé
Inventaire:

Marcus Johnes [terminé] Empty
Mar 8 Oct - 17:46
Bienvenue à toi Marcus Johnes [terminé] 54384256

super ton ava Marcus Johnes [terminé] 573069963
j'espère que tu te plairas parmi nous
Voir le profil de l'utilisateur


Marcus Johnes [terminé] 3111721q1gz1a1sv8
''We've all got both
Light and Dark
Inside of us
What matters is the part
We choose to act on,
That's who we really are ''
Marcus Johnes
Mangemort
Mangemort
Marcus Johnes

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang Pur
Inventaire:

Marcus Johnes [terminé] Empty
Mer 9 Oct - 17:25
Merci à tous !
Voir le profil de l'utilisateur


Marcus Johnes [terminé] Signature-marcus
Choixpeau
Choixpeau
Choixpeau
Choixpeau

Marcus Johnes [terminé] Empty
En ligne
Mer 9 Oct - 17:57
Marcus Johnes [terminé] Tumblr_mh5r1mKji71qglajzo1_r1_500

Félicitations !



Tu es validé !


Les portes du forum te sont désormais grandes ouvertes ! On t'invite à poster ta fiche de relation ainsi que ton hibou . Nous te conseillons également de recenser ton visage dans le bottin. N'hésites pas à faire ta demande parmi l'un des groupes et de prendre part à l'aventure en faisant une demande de rp! Si tu as la moindre question, n'hésite pas à contacter un membre du staff qui se fera une joie de pouvoir t'aider.
A très vite sur le forum et on espère que tu te plairas parmi nous!



Halloween
Voir le profil de l'utilisateur
Severus Rogue
Directeur de Poudlard
Directeur de Poudlard
Severus Rogue

Mon Personnage
Puissance Puissance: 4 XP (Auror,BI)
, ,: Sang-Mêlé
Inventaire:

Marcus Johnes [terminé] Empty
Mer 9 Oct - 17:58
Vraiment une superbe fiche, très belle plume Marcus Johnes [terminé] 3564905644

Bienvenue officiellement Marcus Johnes [terminé] 2335036123
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elymasmagusbellum.com
Cora Miller
Mangemort
Mangemort
Cora Miller

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang Pur
Inventaire:

Marcus Johnes [terminé] Empty
Mer 9 Oct - 18:01
Thé au jasmin Marcus Johnes [terminé] 3256190283
Voir le profil de l'utilisateur




Che Bel Fior!E questo è il fiore del partigianoEt c'est la fleur du partisan Morto per la libertà!
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:
Le contexte, l’apparence, les idées sont la propriété du staff de EMB. Toute reproduction partielle ou totale est interdite.Design par Pantalaimony R.Mills ; Codage adapté des LS de Halloween et Alice de N-U.Spécial Remerciements à Panta mais également à toute l'équipe codage de PRD (Dune,Heaven & Odyssea)