Never Utopia
ChatBox
RSS
RSS


La guerre est déclarée, le mal s'étend sur l'Europe, Harry Potter est porté disparu, la résistance réussira-t-elle à rétablir le bien?

 

[Terminé]La révolte commence (Intrigue)
 :: L'Angleterre :: Chemin de Traverse

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Elliot Jensen
Résistance
Résistance
Elliot Jensen

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang-Mêlé
Inventaire:

[Terminé]La révolte commence (Intrigue)  Empty
Jeu 3 Oct - 16:25
La révolte commence
Elliot Jensen  & Les autres
Le lieu était parfait, l'heure aussi, c'était bientôt l'heure du repas, c'était à cet instant qu'il y avait le plus de monde sur le chemin de traverse, surtout que cet endroit était si vivant avant l'était beaucoup moins, on sentait que les gens avaient peurs, qu'ils évitaient de rester dans la rue. Charles avait raison, il était temps de redonner un peu d'espoir aux Anglais, et se serait beaucoup plus facile si ils voyaient que certaines personnes ne tremblaient pas devant Lord Voldemort. Je ne l'avouerais pas, mais je n'étais pas particulièrement rassurée, ce que j'allais faire c'était de la folie, mais il fallait bien que certaines personnes soient prêtes à ces folies. Je recoiffais mes cheveux longs, je lissais ma robe rose poudré, il était temps de changer les choses. Je jetais un coup d'oeil à Charles qui me donna son aval d'un signe de tête, bouge toi les fesses cocottes il est temps.

"Mesdames et messieurs, quel plaisir de revenir parmi vous en Angleterre, chez moi. J'aimerais vous dire merci, merci d'avoir tenté de maintenir notre beau pays à flot malgré ces rabat-joies de mangemorts qui détruisent tous se qu'il y a de beau ici."

Il ne fallut pas beaucoup plus pour attirer l'attention de beaucoup de monde, même si la plus part se demandaient sans doute qui était la folle qui osait parler ainsi des mangemorts.

"Je me doute bien que vous vous demandez quelle folle est capable de tenir un tel discours, et pourtant je suis sûre que presque chacun d'entre vous me connaisse, ne serait ce que de nom. Je suis Elliot Jensen, vous vous rappeler? Si la gamine que vous avez tous jugé si sévèrement en pensant que je m'étais enfuie avec mon petit ami Harry Potter, ça vous revient? Alors même si je pourrais me montrer rancunière d'avoir été si durement jugée, mais après tout ça ne mène à rien, et puis si je n'avais pas eu le choix gamine, je l'ai eu aujourd'hui, et si j'ai fais le choix de revenir ici ce n'est pas pour ça, mais plutôt pour vous venir en aide. Lors de cet été, celui où vous avez pensez que Harry Potter vous a abandonné il a dut affronter Voldemort."

Des murmures dans les rangs, personnes ne prononçaient plus ce nom, tout le monde avait trop peur, et généralement les gens n'étaient pas suicidaires.

"Vous savez, Voldemort, ce sorcier qui a tellement de cran qu'il choisit de s'attaquer à un gamin, et qui n'a même pas la courtoisie d'utiliser un sortilège rapide et efficace, non il a choisit un sortilège de lâche causant des blessures affreuses à un gamin. Alors oui, nous avons fait ce que tous les gamins auraient fait à notre place, nous avions suivit mes parents, nous nous sommes pliés à leur choix et c'est pour cette raison que vous sommes si sévèrement jugé?"

Dis comme ça, ça devenait presque ridicule, s'attaquer à des gamins pour des choses que même les adultes seraient prêt à faire aujourd'hui.

"Soyons honnête, on ne peut pas dire qu'il fait bon vivre dans notre beau pays ces derniers temps, mais il faut y remédier, je ne dis pas que nous devons condamné tous les mangemorts, soyons honnête, je suis persuadée que beaucoup ne le font pas par choix, ils sont comme tout le monde, comme vous et moi, ils ont peurs, ils font se que bon leur semble pour rester vivant. Et puis après tout peut être que l'on peut avoir le mauvais goût d'adhérer à leurs idées, mais l'important serait que tout le monde puisse être représenter dans notre système politique, il est temps que les nés moldus reprennent leurs droits, parce qu'autant que vous et moi ils ont le droit de vivre dans notre monde, et puis quel lâche sans le moindre honneur il faut être pour s'attaquer aux moldus? Ils sont incapables de se défendre, ils ne savent même pas d'où viennent tous les malheurs qui tombent sur leur tête. Dois je rappeler à nos chers fervents du sang purs sorciers que si ils n'avaient pas été là, la plus part des sorciers seraient dégénéré, à moitié débile ou cracmole à force d'avoir des mariages consanguin? Il est temps de rétablir la liberté, celle de vivre comme bon nous semble sans avoir à nous cacher, et si pour cela il faut affronter Voldemort, alors je ferais partis de ceux qui mèneront le combat, ensemble nous ramèneront la lumière sur notre beau pays, et dans toute l'Europe."

Je leva ma baguette vers le ciel, allumant une lumière, celle de l'espoir et petit à petit d'autres sorciers prirent le courage de faire de même.

Voir le profil de l'utilisateur


Parfois on touche la vie des gens rien qu'en existant
Comment reprendre le cours de son ancienne vie, comment continuer, lorsque dans son cœur on commence à comprendre qu’on ne peut plus retourner en arrière.by lizzou.
Drago Malefoy
Résistance
Résistance
Drago Malefoy

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang Pur
Inventaire:

[Terminé]La révolte commence (Intrigue)  Empty
Jeu 3 Oct - 23:18
Intrigue (Drago & les autres)
EXORDIUM.
Puisqu'ils n'avaient pas besoin de Drago à Poudlard en ce moment, il était parti en patrouille sur le Chemin de Traverse avec deux collègues Mangemorts, à contrecœur, évidemment. Il en avait marre de toujours surveiller ce que faisait les autres, ça ne l'amusait plus de devoir traquer les nés-moldus et sang-mêlé… Ce n'était pas ça la vie dont il rêvait… Alors qu'il marchait tranquillement avec ses collègues dans la rue, il entendit des éclats de voix, pas loin d'un magasin quelconque. Intrigué, le jeune homme voulait savoir ce qui se passait et afin de ne pas éveiller les soupçons de ses collègues, il leur avait fait croire que son père l'attendait aux Trois-Balais et forcément, ils l'avaient cru. Quelques minutes après, s'étant dirigé vers les voix, visiblement énervées contre Voldemort et la plupart des copains Mangemorts de Malefoy. Qu'est-ce qui se tramait avec toutes ces personnes ? Pour le savoir, il s'était faufilé discrètement dans la foule pour ne pas qu'on le reconnaisse. Cette femme avait entièrement raison, ils avaient le droit de se révolter. Drago n'avait pas pu s'empêcher de sourire. Il n'aurait pas dit mieux que cette jeune femme. C'est exactement ce que je le jeune homme pensait de ses collègues Mangemorts, des monstres. Contre toute attente, il ne revint pas vers ses collègues. Qu'ils croient ou non à son histoire avec son père, il s'en contre fiche. Toujours dans la foule, il n'osait pas s'approcher d'avantage pour dire que lui aussi, voulait se rebellé contre les violences non justifiées que subissaient les autres. Même si on découvrait sa présence parmi ces personnes, Drago se justifiera en disant que ce n'était pas parce qu'il était Mangemort qu'il était obligatoirement cruel, ce qui le répugnais par-dessus tout. Il ne voulait pas non plus qu'on le traite de meurtrier, ce qu'il n'était pas. Magnifique discours de la jeune femme ! Elle avait énormément de courage pour oser dire tout ça. S'il était réellement méchant, le blondinet ne serait pas ici, à écouter ce qui se disait…

Soudain, il vit des baguettes se lever vers le ciel et il se surprit à faire de même. Les gens allaient le remarquer, c'est sûr, mais il s'en fichait éperdument. S'il se trouvait là, c'est parce que le discours, prononcé par cette jeune femme l'avait beaucoup touché et une partie le concernait en plus de ça (il n'avait pas eu le choix que d'accepter d'être Mangemort). Il attendait la suite des événements, comme la plupart des personnes présentes.
Voir le profil de l'utilisateur



(DRAGO)
Leave me alone ... I can not stand this anymore!


Daedalus Speer
Résistance
Résistance
Daedalus Speer

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang-Mêlé
Inventaire:

[Terminé]La révolte commence (Intrigue)  Empty
Sam 5 Oct - 10:26






La révolte commence. Wake up.

L'ombre de lui-même.
Daedalus arpentait la rue pavée du Chemin de Travers le regard égaré. La capuche de son sweat rabattu sur la tête et ses mains enfouies dans ses poches, il ruminait de sombres pensées, bousculant ou bousculé dans sa balade sans horizon.

Sainte Mangouste avait fait des merveilles. Panser les plaies physiques ne suffirait pas à lui faire oublier la douleurs ressentis par ces blessures infligées. Plus que la souffrance si intense, si insupportable, tellement ignoble et horrible, le plus douloureux est de songer à quel point il avait été naïf. Il s’était jeté dans la gueule du loup comme un agneau innocent. Avec la déception, un sentiment de honte l’accablait. Une psychopathe tortionnaire l’avait torturé, mais le dégout de lui-même était plus fort que le souvenir de la douleur.

En proie à ses états d’âmes, il ne vit pas de suite le groupe de personne entourer une jeune femme qui leur parlait. Ce n’est qu’en passant à proximité que le son de sa voix parvint à ses oreilles, ramenant sa conscience au monde extérieur. Il n’avait pas pu saisir le début de son discours. Son attention d’à nouveau éveillée, il pouvait dorénavant entendre distinctement ses paroles.

C’était ça. C’était exactement ça. Reprendre nos droits sur la dictature infondée des purificateurs de sang. Une lueur d’espoir réveilla le peu de courage qui lui restait : il avait fui la tyrannie du Seigneur des Ténèbres pour protéger sa vie de sang-mêlé. Il y a quelques jours seulement, sa meilleure amie s’était sacrifiée pour qu’il vive. Il s’en était voulu au point d’être persuadé qu’il aurait dû mourir à sa place. Mais la vision de cette jeune femme entrain de discourir pour rallumer la flamme éteinte dans le monde des sorciers lui donna l’intime conviction que tout ça n’était pas arriver pour rien : il devait en arriver là, devant elle, appelant à se soulever contre le diktat du sang pur. Un peu comme si son destin devait se jouer maintenant. Après tout, c’est cela qu’il était venu reconquérir à Londres : ses droits.

Réveillé d’une nouvelle force alimentée d’espoir, Daedalus leva sa baguette scintillante au souvenir de sa meilleure amie et de ses parents morts. Il se battait pour lui, il se battra pour eux.
Codage par Libella sur Graphiorum

Voir le profil de l'utilisateur
Cora Miller
Mangemort
Mangemort
Cora Miller

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang Pur
Inventaire:

[Terminé]La révolte commence (Intrigue)  Empty
Sam 5 Oct - 12:07
Ne touche pas à mon Maitre.Alors que j'étais particulièrement de bonne humeur ce matin-ci, j'avais pris la décision d'aller chercher des vêtements de luxe au Chemin de Traverse. J'aimais le blingbling et j'avais besoin de ça pour que mon maître me regarde. J'observais avec tendresse, chaque morceaux de tissus que je servais et glissais entre mes doigts. Lorsque une voix désagréable retenti autour de moi. La colère m'envahit aux paroles de l'imprudente mais surtout au prénom prononcé. Ainsi donc, Harry Potter faisait son grand retour. Je déglutis. Ce n'était pas le moment, tout se passait si bien. Je savais, que c'était le moment de faire mes preuves, de montrer qui était la plus fidèle au Seigneur des Ténèbres, et c'était moi. J'achète des l'heure une très longue cape ainsi qu'une capuche cachant mon corps et mon visage, je pénètre parmi la foule qui s'agrandit autour de la courageuse lançant la mutinerie. J'appréhende malgré moi ce qui est en train de se passer, pourtant, il ne me faut pas réagir bêtement, avec un peu de chance Harry Potter pourrait venir et c'est là et seulement là que je pourrais réagir face à l’adversité. Il ne devait plus s'échapper.

J'écoute attentivement bien que les paroles font bouillir mon sang au second degrés. Ils ne comprennent rien. Voldemort est le maître du monde magique, et qu'on le dénigre de la sorte m'est insupportable. Je bouillonne, je tremble même. Mon sang ne fait qu'un tour, je suis à deux doigts de lui sauter à la gorge et de la tuer sur la place publique. Je veux voir la couleur de son sang bien moins rougeâtre que le nôtre. Je veux qu'elle souffre, qu'elle paye, que son sang ce mélange aux déchets des égouts. Je ressens ma nuque trembler et je vais bientôt exploser. Je serre les poings et je respire profondément. Le nom de Voldemort est encore une fois prononcé et ainsi souillé et pourtant je suis encore calme, du moins extérieurement. Mes pupilles se dilatent. Discrètement, j'appuie sur la marque des ténèbres de mon bras, offrant une prière à mon maître pour qu'il intervienne. Personne, je dis bien personne, n'avaient le droit de l'encrasser de la sorte, j'offrais la promesse, qu'avant le crépuscule, cette gamine serait morte dans la plus horrible des souffrances.

Je lance quelques impériums informulés à des sorciers autour de moi pour qu'ils hurlent et insultes cette Elliot Jensen au complot et ça à le don de m’apaiser. Entre plusieurs personnes, je suis presque invisible, je chuchote alors le sortilège de la marque des ténèbres.

-Morsmordre.

Si inaudible face à autant de hurlements de colère la marque des ténèbres apparaît dans le ciel, juste au dessus d'Elliot. Nonobstant, toujours dans la discrétion, je me faufile un chemin afin de me rapprocher un peu plus de celle qui à maintenant une tête de mort juste au dessus d'elle.


:copyright:️ 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur




Che Bel Fior!E questo è il fiore del partigianoEt c'est la fleur du partisan Morto per la libertà!
Elliot Jensen
Résistance
Résistance
Elliot Jensen

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang-Mêlé
Inventaire:

[Terminé]La révolte commence (Intrigue)  Empty
Dim 6 Oct - 13:46
La révolte commence
Elliot Jensen & Les autres
J'étais ravie, ravie de voir que beaucoup plus de monde que se que je pensais avait le courage de s'arrêter, et même de lever leur baguette pour faire renaitre la lumière. Finalement certaines personnes changèrent rapidement de comportement, il fallait être honnête, les mangemorts étaient dans les rangs, et au lieu de me faire peur, ça m'encourageait, ils jouaient mon jeu, ils prouvaient se que je voulais démontrer. Mais c'était encore mieux, lorsque je vis la marque des ténèbres apparaitre au dessus de ma tête, tout le monde se mit à trembler dans les rangs.

"Vous voyez, les mangemorts sont là, étrangement, les gens se mettent à changer de comportement en un instant, ce n'est pas pour rien si ces sortilèges sont les sortilèges impardonnables, personne ne devrait prendre le droit de forcer une personne à aller contre sa volonté. Ils se contredisent aux mêmes, ils se sentent supérieur aux autres sorciers, y compris sang pur, c'est bien ça le soucis, aucun de nous n'est supérieur, chaque sorcier à ses qualités et ses défauts nous devons le respecter."

Je levais la main désignant du doigt la marque des ténèbres.

"Je suis sensée trembler, avoir peur et me cacher à cause de ça? Non je n'ai pas peur d'une marque dans le ciel, je ne suis pas effrayée, parce que je ne peux pas vivre la peur au ventre, nous devons tous mourir un jour et si je dois mourir aujourd'hui pour vous avoir ouvert les yeux, et bien soit je mourrais mais il est hors de question que je baisse les yeux devant un soit disant maitre. Nous sommes libres de prendre nos propres décisions, personne ne peut décider pour nous, ni nos parents, ni nos amis encore moins nos ennemis. Mon père fait partit de ces personnes qui pense que son sang et son statut social lui offre une position de privilégier, mais on a vu des cracmols naitrent dans des familles de sangs purs, et de merveilleux sorciers dans des familles moldus. Des sorciers merveilleux qui se battent pour vous, que se soit dans l'ordre du phénix ou la résistance, qui ont besoin de votre aide pour rétablir la paix, parce que la guerre n'est pas vivre c'est survivre, que se soit pour les résistants comme pour les mangemorts, nous sommes en sursis."

Parce que oui, la guerre n'était bonne pour personne, il n'y avait qu'à voir la liberté qui régnait aux Etats Unis, et pourtant beaucoup de personnes avaient des idées opposées.

"Nous pouvons vivre en paix tous ensemble, arrêtons de prendre le risque que les moldus découvre notre existence et de créer une nouvelle guerre, juste pour le plaisir de vouloir torturer des gens qui vivent dans un autre monde que le notre. Arrêtons de vivre en autarcie alors que le monde a tellement à nous offrir. Le ministre doit être élu par le peuple, et non être la marionnette d'une seule personne. Le pouvoir est notre."

Je fis apparaitre mon patronus qui se mit à courir gaiement autour de la marque des ténèbres, je ne les craignais pas, je n'avais jamais vécu dans la peur contrairement à aujourd'hui, et je n'allais pas commencer aujourd'hui. Le petit renard gambadait joyeusement, rendant un peu ridicule cette marque des ténèbres.

Voir le profil de l'utilisateur


Parfois on touche la vie des gens rien qu'en existant
Comment reprendre le cours de son ancienne vie, comment continuer, lorsque dans son cœur on commence à comprendre qu’on ne peut plus retourner en arrière.by lizzou.
Drago Malefoy
Résistance
Résistance
Drago Malefoy

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang Pur
Inventaire:

[Terminé]La révolte commence (Intrigue)  Empty
Lun 7 Oct - 12:58
Intrigue (Drago & les autres)
EXORDIUM.
Alors que sa baguette était toujours levée vers le ciel avec celle des autres, Drago fut choqué d'apercevoir la Marque des Ténèbres flotter au-dessus de la tête de la jeune femme qui venait de parler. Qu'est-ce que… Qui avait bien pu oser faire une chose pareille ?! Il se retournait pour voir d'où ça pouvait provenir et s'il connaissait la personne en question, mais il ne reconnaissait personne. Il ne pouvait laisser passer ça, il fallait qu'il agisse en sauvant cette femme. Elle était en danger et bien qu'on ne connaisse pas cette facette de lui, il lui était inconcevable de rester immobile. Cependant, elle ne semblait pas effrayée… Bizarre… Un duel allait certainement avoir lieu et pour éviter ça, le jeune homme devait faire quelque chose. Il abaissait enfin sa baguette et se dirigea vers cette femme, mais il fut coupé dans son élan par un magnifique patronus. Si seulement il avait appris ce sort… Tant pis si on le reconnaissait parmi la foule, il n'avait plus rien à prouver à quiconque maintenant et certainement pas à son père ou son parrain d'ailleurs. Sauf à peut-être rejoindre le bon côté de la magie cette fois. Drago se mis à bousculer les personnes sur son chemin, mais s'en fichait pas mal, pour se retrouver à côté de la jeune femme. Il prit son courage a deux mains en prenant la parole :

STOP !! CA SUFFIT ! Arrêtons-nous de nous battre pour ceci ou cela, sous prétexte qu’on soit dans des camps ennemis. Cette jeune femme a entièrement raison. Un peu plus et vous y passiez, même en ayant fait apparaître un magnifique patronus. Si je suis ici aujourd’hui, c’est bien parce que je veux changer complètement de vie et ne plus être un Mangemort. Je n’ai jamais voulu tout ça, torturer les gens, je n’ai jamais été capable de tuer une personne et ne le serais jamais. Un meurtrier ? NON ! Vous pouvez m’écouter ou m’ignorer, je m’en fous. Mais sachez juste une chose : je veux qu’on me laisse faire mes propres choix. Je… Je voudrais tellement que les gens m’aiment pour ce que je suis réellement et non qu’ils aient peur de moi, parce que je suis un Mangemort.

Comment la foule allait-elle réagir face aux révélations du jeune homme ? Certains ne le croiront pas et d’autres resteront méfiants et alors ? Il n’avait décidément plus rien à perdre de toute façon… Ses parents ne lui avaient jamais laissé faire ses propres choix, surtout son père, il lui en voudra toute sa vie. Se faire la guerre, tout ça parce qu’ils étaient dans des camps différents. Ça commençait sérieusement à le lasser. Il était fatigué et malade de voir les sorciers se battre pour rien en plus. Enfin si, pour un fou...
Voir le profil de l'utilisateur



(DRAGO)
Leave me alone ... I can not stand this anymore!


Daedalus Speer
Résistance
Résistance
Daedalus Speer

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang-Mêlé
Inventaire:

[Terminé]La révolte commence (Intrigue)  Empty
Lun 7 Oct - 14:53






La révolte commence. Wake up.

Dans cet élan d’espoir, Daedalus se surprend à sourire. La plaie de sa lèvre n’étant pas totalement refermée, une douleur vivace le fait grimacer. De part et d’autre, sorciers et sorcières disséminés parmi la foule assènent l’oratrice d’injures. Daedalus les observe, l’air béat. Comment peut-on préférer les ténèbres à la liberté ? Quelque chose lui échappe dans ce mouvement de protestations. Les gens sont vraiment bizarres. Papa disait que parfois, s’échiner à comprendre les uns n’en valait pas la peine. Cependant, l’apparition soudaine de la marque des ténèbres dans le ciel, elle, il ne peut pas la louper, saisissant que les sbires du seigneur des ténèbres ne tarderaient pas à faire opposition. Pour montrer qu’elle ne faiblissait pas face à l’adversité, la jeune femme fait apparaitre un patronus, un renard bondissait dans le ciel sans se soucier du message d’horreur lancé par la marque des ténèbres.

Quelqu’un le bouscule pour s’élancer aux côtés de la jeune femme. Pendant un instant, Daedalus cru qu’il l’attaquait, mais l’homme au visage découvert fait volte-face pour s’adresser à eux. Courageusement, il confie appartenir à l’ordre des mangemorts, et justifie sa présence soudaine aux côtés de la résistante. D’abord, il cru le garçon sur parole, triste de ce qu’il avait pu subir, forcé à torturer et rependre le mal malgré lui… Puis il se souvient où son empathie pour une inconnue l’avait conduit : à la torture. Cette fois-ci, il ne voulait pas être trompé. Si un piège était tendu, il refusait de s’y jeter. Il avait commis l’erreur une fois, il ne recommencerait pas. Au fond, Daedalus souhaitait plus que tout au monde que les agissements des purificateurs de sang cessent. Mais les évènements récents le forçaient à rester sur ses gardes.

« Prouve-le ! S’écrie-t-il à l’adresse du garçon blond. Je me souviens de toi… »

Cela avait été long pour lui revenir, mais il se souvenait désormais de ce garçon. Ils s’étaient déjà croisés à Poudlard, n’ayant pas une grande différence d’âge. A entendre l’animosité des bavardages, il n’était pas le seul à l’avoir reconnu.

« Tu es un Malefoy, nous connaissons tous la réputation de ta famille, leur appartenance à la maison des serpentards et l’allégeance de ton père aux seigneurs de ténèbres. Je suppose qu’il fait à nouveau partie de ses rangs ? »

Proférer de tels accusations ne lui ressemble pas. Mais Daedalus avait besoin de savoir, il voulait savoir s’il pouvait lui faire confiance.
« Prouve-nous, Malefoy, que tu ne veux plus être un mangemort ».
Codage par Libella sur Graphiorum

Voir le profil de l'utilisateur
Marcus Johnes
Mangemort
Mangemort
Marcus Johnes

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang Pur
Inventaire:

[Terminé]La révolte commence (Intrigue)  Empty
Jeu 10 Oct - 0:47

Marcus
Johnes

Intrigue

La révolte commence
Marcus prenait le thé paisiblement à la terrasse d’un salon en cette agréable journée de juin. C’était l’un de ses plus grands plaisirs. Il aimait sentir la chaleur du liquide émaner depuis les parois de la tasse et réchauffer le creux de ses mains. C’était pour lui l’une des définitions de la sérénité. Cela lui permettait de se pencher avec plus de tranquillité sur le problème que lui posait actuellement Henry.

Amoureux d’une née-moldu.

Rien que cela.

N’avait-il rien trouvé de plus incongru pour parachever sa crise d’adolescence ? Non, Messire avait voulu tâter de la non-magique. Messire avait voulu faire mieux que tout le monde, Messire avait voulu palper de l’indigne. Messire faisait dans le scabreux.

Seulement voilà, le scabreux, c’était déjà déconseillé dans n’importe quel cercle social, alors chez les Mangemorts, ce n’était pas que déconseillé, c’était interdit. Question ouverture d’esprit, les Mangemorts se situaient plutôt du côté obscurantiste de la balance. Marcus était sûr que si d’une façon ou d’une autre Voldemort se mettait à croire que la Terre était plate, ils feraient en sorte de l’aplanir juste pour avoir raison. Rien n’était plus dangereux qu’un Mangemort têtu.

Dans ce sens, Henry était outrageusement dangereux.

Marcus souffla sur la tasse et en but quelques gorgées. Que pouvait-il faire ? Que pouvait-il envisager ? Que pouvait-il… d’où venait ce mouvement de la foule ?

Une jeune femme était en train d’haranguer le bon peuple d’Angleterre. Intrigué, Marcus jeta une poignée de pièces sur la table pour payer sa consommation et, les mains enfoncées dans les poches, il se rapprocha du demi-cercle qui se formait.

— Je me doute bien que vous vous demandez quelle folle est capable de tenir un tel discours, et pourtant je suis sûr que chacun d’entre vous me connais, ne serait-ce que de nom.

Possible, pas possible, tout dépendait du nom.

— Je suis Elliot Jensen, vous vous rappelez ?



Zut. Voilà qui était fâcheux. Fort contrariant.

Les mains de Marcus se serrèrent. Et elle parlait, parlait, parlait. Marcus respectait cela, il était lui-même un monologueur invétéré.

— Vous savez, Voldemort, ce sorcier qui a tellement de cran qu’il choisit de s’attaquer à un gamin, et qui n’a même pas la courtoisie d’utiliser un sortilège rapide et efficace, non il a choisi un sortilège de lâche causant des blessures affreuses à un gamin.

C’est-à-dire que Voldemort possédait un pedigree peu rayonnant concernant les sorts rapides lancés sur des enfants de moins de cinq ans. Il était normal qu’il se remette en selle peu à peu. Pas de quoi le juger là-dessus. Pas trop sévèrement, en tout cas…

Mais il était dangereux de laisser cette jeune femme au prénom peu commun s’exprimer de la sorte sans intervenir. Il fallait intervenir judicieusement, ne pas inciter la foule à s’énerver ni à se rebeller.

Marcus s’écarta de la plèbe pour transplaner dans son appartement. Là, il se changea en deux temps trois mouvements de baguette. Sa lourde tenue noire s’enveloppa autour de lui tel un flot d’encre brumeuse. Il plaça ensuite son masque en forme de crâne de corbeau sur le visage et se coiffa de son chapeau à bord large.

Place à Váli.


Váli

Intrigue

Váli observa son environnement à travers ses lentilles teintées en rouge, fit quelques mouvements des bras et des jambes. Parfait. Il rangea sa baguette et transplana à nouveau au chemin de Traverse, mais sur un toit non loin de la farouche partisane.

En douceur. En délicate…

Une Marque des Ténèbres dans le ciel.

Parce que BIEN ENTENDU. Il partait, quoi, deux minutes, et c’était déjà un bazar sans nom.

— Je suis censée trembler, avoir peur et me cacher à cause de ça ? Non je n’ai pas peur d’une marque dans le ciel, je ne suis pas effrayé, parce que je ne peux pas vivre la peur au ventre, nous devons tous mourir un jour et si je dois mourir aujourd’hui pour vous avoir ouvert les yeux, eh bien soit je mourrai mais il est hors de question que je baisse les yeux devant un soi-disant maître.

Váli se frappa son front masqué.

En concluant sa longue tirade, la résistante invoqua un patronus, un renard semblait-il, qui vint se pavaner autour de la marque dans les airs.

Bien joué. Ridiculiser le symbole de Voldemort pour exciter encore plus les autres Mangemorts présents, les forcer à frapper les premiers, se placer en victime et montrer du doigt. Malin. Váli croisa les mains dans le dos. Un adversaire digne, en effet.

Alors se déroula un évènement qu’il n’avait pas pu prévoir. Une tête blonde sortit du rang. Elle se plaça à côté de la jeune femme.

— STOP !! ÇA SUFFIT !

… les Malefoy… Pas un pour rattraper l’autre. Peut-être que Váli avait le temps d’aller chercher un hippogriffe pour achever le travail entamé en 1993.

— Arrêtons-nous de nous battre pour ceci ou cela, sous prétexte qu’on soit dans des camps ennemis.

Oui, Drago… en général,  on se battait pour ceci ou cela car les gens se trouvaient dans des camps opposés… C’était la définition d’un conflit.

— Cette jeune femme a entièrement raison.

Faux.

— Un peu plus et vous y passiez, même en ayant fait apparaître un magnifique patronus.

C’était un renard, Drago. Rien de bien transcendant. Est-ce que quelqu’un voudrait bien remettre ce gamin dans son landau avant qu’il ne fasse…

— Si je suis ici aujourd’hui, c’est bien parce que je veux changer complètement de vie et ne plus être un Mangemort.

… une bêtise… Quoique, si la foule le dépeçait sur place puis s’en allait, la situation serait désamorcée.

— Je n’ai jamais voulu tout ça, torturer les gens, je n’ai jamais été capable de tuer une personne et ne le serai jamais. Un meurtrier ? NON !

Un imbécile ? Totalement.

— Vous pouvez m’écouter ou m’ignorer, je m’en fous.

QUE QUELQU’UN FICHE UN BIBERON DANS LA BOUCHE DE CE GAMIN, BON SANG !

— Mais sachez juste une chose : je veux qu’on me laisse faire mes propres choix. Je… Je voudrais tellement que les gens m’aiment pour ce que je suis réellement et non qu’ils aient peur de moi, parce que je suis un Mangemort.

Bon. Le mal était fait. Il s’agissait désormais de sauvegarder le peu de la situation qu’il restait.

Une voix s’éleva.

— Prouve-le ! Je me souviens de toi…

Un gamin aux cheveux châtains. Inconnu au bataillon, a priori.

— Tu es un Malefoy, nous connaissons tous la réputation de ta famille, leur appartenance à la maison des Serpentards et l’allégeance de ton père au Seigneur des Ténèbres. Je suppose qu’il fait à nouveau partie de ses rangs ?

Il était temps d’en finir avec la rébellion.

Váli transplana juste devant la résistante et Drago, apparaissant dans un nuage sombre et un craquement quasiment silencieux. Les mains dans le dos, il se pencha en avant, inspecta la résistante, qu’il dominait de presque quarante centimètres, puis dévisagea Drago au travers de ses lentilles rougeoyantes.

— Discours intéressant, Miss Jensen, mon amie, fit-il à l’attention d’Elliott Jensen, sa voix lourdement déformée par le masque.

Il dégaina sa baguette et l’agita dans les airs pour disperser la Marque des Ténèbres.

— Je vous prie d’excuser mes collègues pour leur comportement… fort discourtois. Nous n’avons pas besoin d’attirer l’attention des indésirables, me trompé-je ?

Il rangea sa baguette et se tourna de moitié vers Drago.

— Mon garçon, tu es bien entendu libre de tes choix. Mais, s’il te plaît… laisse parler les adultes entre eux. Ta naïveté et ton idéalisme me font mal. Physiquement, je veux dire.

Váli se retourna vivement vers la foule, le mouvement faisant tournoyer les pans de ses lourdes robes et de son manteau.

— Mes amis ! lança-t-il en écartant les bras. J’arrive dans le chemin de traverse, et que vois-je ? Une foule armée de fourches de torches ? Une armée ? Une troupe de saltimbanques ? Non. Je vois un agroupement de badauds, des passants, qui regardent cette femme courageuse comme si elle était la dernière sensation en vogue du cirque des horreurs. En tant que fidèle du Seigneur Noir, je ne peux approuver ses propos, mais en tant que sorcier, en tant qu’homme… en tant que père, je suis outré que vous tous, vous la considériez avec si peu de respect. Elle lève sa baguette ? Vous levez les vôtres. Vous suivez bêtement, sans réfléchir. Cette jeune femme investie vous donne l’opportunité, non, vous implore de penser par vous-mêmes, de vous libérer du carcan imposé par les autres ! Et vous, que faites-vous ? Vous suivez bêtement le flot de ses paroles. Vous écoutez la forme et non le fond.

Il baissa les bras, saisit sa baguette, et l’agita pour faire apparaître une table, deux chaises et un service à thé. Il s’assit en croisant les jambes, d’un autre geste de la baguette il versa le contenu de la théière dans une tasse, et fit voler la tasse jusqu’à Miss Jensen.

— Je vous en prie, Miss Jensen. Inutile de nous comporter comme des sauvages. Je suis ici pour discuter, tout simplement. Vous avez ma parole de père qu’à aucun moment je ne lèverai moi-même ma baguette pour vous blesser, ni vous ni quiconque ici. Je souhaite uniquement échanger avec vous. Si coup il y a, il ne viendra aucunement de moi.

Váli orienta le bec de son masque en direction de Drago.

— Drago, mon garçon, j’ai été ému par tes propos. Ceux qui doutent du bien-fondé de tes paroles ne sont que des sots, qui devraient se regarder dans un miroir avant de te juger. Tu as beau être un Mangemort, tu n’en es pas moins un homme. Et comme tous les hommes, tu as des sentiments, tes joies et tes peines. Un instant tu souffres, le suivant tu ris. Telle est la nature humaine.

Váli tourna la tête vers Miss Jensen.

— Vous en convenez, n’est-ce pas, Miss Jensen ? Aucun de nous n’est supérieur. Chaque sorcier a ses qualités et ses défauts, nous devons le respecter. Je suis curieux. Drago n’est peut-être pas le plus cruel des Mangemorts, mais c’est un Mangemort. J’ai entendu une voix dans l’assistance, dirons-nous, qui le somme de se justifier. Drago devrait-il se justifier d’être ce qu’il est ? Si Drago rejoint votre mouvement, et croyez-moi, si c’est là son désir, c’est tout le bien que je le souhaite, mais s’il rejoint effectivement votre mouvement, comment sera-t-il accueilli ? Par la méfiance, par le mépris, ou par l’inconditionnel amour que chacun doit à son prochain ? Nous pouvons vivre en paix tous ensemble, j’en conviens. Nous avons vu de merveilleux sorciers naître chez les moldus, nous avons vu des cracmols naître dans des familles de sang-pur. Vous noterez d’ailleurs que les cracmols n’ont pas le droit d’être merveilleux, d’après vos propos, mais passons. Alors si nous avons vu tout cela, toute cette diversité, qu’en sera-t-il d’un Mangemort chez les résistants ?

Váli croisa les doigts, posa les coudes sur la table et se pencha en avant.

— Ami ? Ennemi ? En quarantaine comme un pestiféré ? Peut-être en plusieurs étapes, sinon. Vous l’inviterez à manger chez vous mais vous lui ferez sauter le plateau de fromage, histoire de bien lui faire comprendre que ce qu’il a fait par le passé, c’est pas bien. En vérité, je suis curieux de savoir. Je suis prêt à laisser Drago vous rejoindre juste pour pouvoir être le témoin de cette expérience extraordinaire.
Voir le profil de l'utilisateur


[Terminé]La révolte commence (Intrigue)  Signature-marcus
Harry Potter
Ennemi Public
Ennemi Public
Harry Potter

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang-Mêlé
Inventaire:

[Terminé]La révolte commence (Intrigue)  Empty
Jeu 10 Oct - 16:18
La révolte commence (Intrigue)

Harry Potter & les autres  




Le moment de la révolte. Celui ou Elliot doit ce mettre à l'avant de la scène est arrivé vraiment plus vite que je ne l'aurait souhaité. Ce moment, qui va la mettre tellement en danger, je le sais...Mais clairement, essayer de l'en empêcher ou de la dissuader n'a servit à rien, sauf de se prendre un peu la tête tout les deux. Elle avait raison sur une chose, m'exposer comme porte parole de la révolte n'était pas prudent, je suis d’accord, mais l'envoyer elle. La faire risquer sa vie me déplaît tellement, mais je n'ai pas le choix vraiment et c'est elle qui l'exige, vouloir argumenter avec Elliot Jensen, c'est comme avoir une discussion avec un tigre affamé, c'est jamais bien bon.

Comme convenu j’assisterai à ce discourt de révolte sans m'exposer. Motiver les gens et annoncer mon retour sur les terres Européennes voilà ce qui serait au planning. Elle est persuadé que ça donnera du courage et de l’espoir aux gens, moi j'en doute un peu j'avoue. J'ai réalisé en revenant ici, que je ne suis pas très bien vue pas la population. Bon, je m'en doutais un peu. Je me dis que c'est pas plus mal puisque avec le soutient du peuple ou non, moi je vais faire ce qui doit être fait c'est tout.

Je me fait un chemin entre les gens sur le chemin de travers, jusqu'à une vitrine. Que je fais mine de regarder intéresser, alors que pas du tout. Je regarde mon reflet, mes yeux son brun et ma cicatrice n'est plus apparente. Je n'ai pas mes lunettes non plus et mes cheveux son châtain pâle. Je garde, par contre, le même visage. Nous avons jugés plus prudent de changer mon apparence de cette façon. La polyjuice potion, même à longue diffusion, reste plus risqué. J'ai rabattu mon capuchon sur ma tête alors que je fixe le reflet d'Ellie sur la vitrine, de dos a elle. J'ai les mains dans les poches, ma baguette serrée dans ma main lorsque la voix de la brune se fait entendre.

-...soit ..vigilante.....Que je murmure qu'à moi-même, sentant le danger à des kilomètres à la ronde. Elle à vécu toute sa vie dans la peur, sauf que moi depuis mes 11 ans j'affronte ce danger et la dessus j'ai plus d,expérience qu'elle. Je regarde un peu la foule qui se fait autour d'elle. Les regards qui s'élèvent sur sa silhouette, les murmures et les baguettes qui s'élève en guise de signe positif à ses paroles. Je soupire fébrilement. Certain on le style clair et net de mangemort et ça n'aide pas à me rassurer. Ok on a préparer notre retour pendant 3 ans. Ont c'est entraînés, ont na vieilli, ont n'a pris en maturités, mais 20 ans...Nous somme encore des gamins et contre des sorciers de 30 ans..40...50 ans d'expérience, on n'a pas nécessairement le nivaux. Faut être plus brillant, plus prudent et Elliot est pire que moi la dessus... téméraire comme pas possible cette fille !!!

Je prend le risque de me retourner quand certaines exclamations négative ce font entendre. Je lève les yeux pour voir Elliot faire un patronus, pour le coup je souris en voyant son renard s'élancer pour aller courir autour de la marques des ténèbres qui vient tout juste d’apparaître. Je serre ma baguette et la mâchoire alors que des insultes fusent dans la foule. Je fronce les sourcils, ça commence déjà à partir en merde...Je regarde partout avant d'entendre la voix de Draco. Je reste complètement déconcerté de le voir là. À s'exposer comme ça lui aussi...C'est quoi ils sont tous devenu suicidaire!

-Ah..mais non....c'est pas vrai...Que je siffle entre mes dents. Bien entendu certains sorciers ne tardent pas à le reconnaitres et il n'est pas bien accueillit. Normal il est mangemort. Y'a que moi qui sait et connais son vrai fond. La plupart des gens le savent qu'il est mangemort bon sens! Pourquoi il prend ce risque!? Je regarde partout aux aguets et nerveux. Bordel Drago tu pouvait pas faire profile bas et rester un peu tranquille comme moi! J'ai pas envie de le voir ce prendre un mur alors qu'on vient tout juste de devenir amis. C'est certain que tout ça va tellement mal finir!

Je quitte mon poste et je marche pour me rapprocher d'eux sans faire d'apparition direct. Juste me rapprocher sachant que ça va mal finir c'est certain. Je me stop en voyant un homme transplaner devant eux. Je regarde la scène nerveusement. Le souffle fébrile, serrant ma baguette. Je ne les quittes pas des yeux, je fronce les sourcils en écoutant le discourt de l'homme qui toise ma petite amie de façon supérieur. Il parle avec aisance et il sait très bien manipuler par les mot. Je grimace un peu il a le talent pour parler et tout twister pour sculpter et changer le discourt de ma copine...Merde.

Je fronce les sourcils au discourt de l'homme, les gens murmurent semblant d'accord avec ce que l'homme raconte. Ça ne sera pas aussi facile qu'on a pu le croire. Je regarde autour pour voir si aucuns autres mangemorts ne bouge et si  les sentinelles de la résistance son encore à leur place. S'il son ok ou pas. Moi j'ai un mauvais pressentiment et je ne suis pas serein du tout. J'écoute le reste des paroles de l'homme d'une oreille distraite en regardant subtilement autour.





© Wen C.C
Voir le profil de l'utilisateur


[Terminé]La révolte commence (Intrigue)  3111721q1gz1a1sv8
''We've all got both
Light and Dark
Inside of us
What matters is the part
We choose to act on,
That's who we really are ''
Elliot Jensen
Résistance
Résistance
Elliot Jensen

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang-Mêlé
Inventaire:

[Terminé]La révolte commence (Intrigue)  Empty
Jeu 10 Oct - 21:48
La révolte commence
Elliot Jensen & Les autres
Je ne sursautais pas lorsqu'une silhouette vêtue de noire transplana juste à côté de moi. Je m'attendais à autre chose, une attaque plus direct, mais non je me retrouvais face à un homme qui semblait assez sûr de lui. Enfin assez c'était un euphémisme, ce mec puait la confiance en lui, sa façon de s'adresser à moi, de me toiser, mais ça ne m'impressionnait pas, des mecs qui se sentaient supérieurs à moi j'en croisais tous les jours, la politique c'est plutôt un univers masculin. J'observais la marque des ténèbres disparaitre alors que mon renard faisait la même chose. Il semblait pacifique, mais qui était assez stupide pour croire qu'un mec qui se cachait derrière un masque pouvait l'être?

"Mon amie? J'ai n'ai pas d'amis qui trouvent nécessaire de se cacher derrière un masque pour tenir un quelconque discours..."

Ma remarque n'intéressait même pas l'homme qui continuait son monologue, il était visiblement comme moi, il aimait entendre le propre son de sa voix. Je n'avais pas honte de l'avouer, j'avais de l'ambition, et de la détermination, j'aimais me mettre en avant, et ce type aurait très bien pu être mon mentor si nous n'étions pas dans des camps totalement opposé, à moins qu'il soit suffisamment important pour réussir à faire bouger les mangemorts et rétablir un semblant d'équité. Il ne fallait pas être stupide, une guerre ouverte n'était pas souhaitable pour aucun des camps, il fallait faire en sorte de rétablir petit à petit la liberté, tout en laissant l'ordre chasser Voldemort, ce n'était pas mon rôle, je n'étais pas un soldat, même si Harry était persuadé que je prenais trop de risque, j'en prenais beaucoup moins que lui en sortant tout simplement. Je n'appréciais pas la façon qu'il avait de parler de Drago, mais je ne voulais pas attaquer de front un ennemi qu'il ne fallait pas sous estimer. Clairement se serait une erreur, ce type était intelligent, maniait bien les mots et voudrait probablement faire passer la résistance pour des rustres violent, incapable de communiquer, c'était un peu l'erreur que faisait l'ordre.

Jouer le jeux, très bien, je m'installais à sa table, attrapais la tasse, mais je n'étais pas assez stupide pour boire le contenu de cette tasse mais après tout il suffisait de faire semblant, quoi que non, je reposais la tasse et me concentrais sur les mots de l'orateur qui ne se gênait pas pour modifier mes paroles. Je souriais, j'avais l'air confiance, sûre de moi, et surtout je n'étais pas effrayée par cette silhouette noire.

"N'est il pas trop facile de me faire dire des choses que je n'ai jamais ne serait ce que pensé? Pensez que les cracmols ou moldus sont inférieurs c'est plutôt le type de pensée que partage la plus part des partisans de Voldemort. Les moldus sont de grands inventeurs, et on peut leur reconnaitre le talent de créer des objets qui leur permette de vivre d'une manière presque aussi confortable que la notre. Ne devrions nous pas leur reconnaitre cette intelligence? Celle de compenser l'absence de magie par de l'ingéniosité? On ne parle pas de sous être vivant dans la boue et mangeant des cailloux, pourtant ils sont traités comme tel dans vos camps de la honte. Je ne vous dis pas de partager votre vie avec eux si ce n'est pas ce que vous souhaitez, je demande juste d'au moins les ignorer, et non pas de promouvoir des lois autorisant leur assassinat voir même l'encourageant. C'est immoral et indigne d'un pays civilisé comme l'Angleterre, Vous ne traiteriez même pas des animaux de cette façon. Chaque être à le droit au respect, chaque vie se doit d'être respectée, et aucune distinction de sang ne doit être faite entre les sorciers."

La provocation de ce mangemort n'était pas stupide, manque de pot pour lui il ne connaissait pas mon passif avec Malefoy, aussi je pris la même position que lui, affichant un beau sourire, un peu provocateur.

"Vous voulez me faire croire que Drago comme tous les autres mangemorts ont eu le choix? Que leur vie ou celle de leurs proches n'ont pas été menacées? Ne me prenez pas pour une idiote, même si c'était implicite, cette menace était bien présente, tout comme on place ennemi public chaque personne s'opposant au régime de terreur instauré par le régime de Macnair, qui ne soyons pas idiot, est une marionnette de Voldemort. Par contre si vous pouviez dire à vos amis de prendre mon bon profil lorsqu'ils m'afficheront sur les murs de la ville ça serait sympa."

Je lui fis un clin d'oeil affreusement osé, comment pouvais je rire ainsi de me retrouver cible de tous les mangemorts? Simplement parce que ma vie n'avait pas réellement d'avenir, mon mec se suiciderait pour tuer ce Voldemort, alors autant briller tant que je le pouvais, y compris par mon effrontement.

"Quoi qu'il en soit, détrompez vous, Drago est le bienvenue dans les forces de la résistance, peu importe se que vous pensez, j'ouvrirais sans la moindre crainte mon logement à ce sorcier. Contrairement à ce que vous affirmez, il n'a jamais eut le choix, il a fait se que l'on a décidé pour lui, il a fait se que ses parents attendaient de lui, il a succombé à la pression qu'ils ont fait peser sur ses épaules depuis qu'il était enfant, un conditionnement qui est imposé à beaucoup d'enfants de mangemorts. Avoir à subir les choix de ses parents."

Je m"installais confortablement sur la chaise.

"Alors je vais vous faire un grand plaisir et vous faire assister à cette expérience extraordinaire et prouver que votre vision étriquer du monde n'est pas celle que nous partageons. Nous croyons en l'égalité et la rédemption, Voldemort ne nous fera pas perdre notre humanité, nous serons là pour aider ceux qui ont besoin de notre aide. Ensemble nous sommes plus fort que la haine."

Voir le profil de l'utilisateur


Parfois on touche la vie des gens rien qu'en existant
Comment reprendre le cours de son ancienne vie, comment continuer, lorsque dans son cœur on commence à comprendre qu’on ne peut plus retourner en arrière.by lizzou.
Marcus Johnes
Mangemort
Mangemort
Marcus Johnes

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang Pur
Inventaire:

[Terminé]La révolte commence (Intrigue)  Empty
Ven 11 Oct - 2:21

Váli

Elliot Jensen

Cette jeune femme était véritablement très intéressante. Elle aussi savait se servir des mots. Dans une moindre mesure que Váli, bien entendu, car elle ne possédait pas l’expérience dont il disposait, mais pour un début, c’était tout à fait acceptable.

Váli la laissa parler et le provoquer. D’une part, il respectait son besoin vital du mélodramatique, c’était là tout l’art de la mise en scène pour persuader les audiences, et cette joute verbale n’était que cela : un spectacle. D’autre part il analysait son discours, point par point, et préparait sa contre-attaque avec soin. Ce n’était pas bien difficile, de toute évidence Miss Jensen était une passionnée.

Les passionnés commettaient des erreurs massives en parlant beaucoup trop.

Et Miss Jensen ne commettait pas des erreurs massives, non, elles étaient… colossales. Bon, il fallait rester prudent, elle pouvait très bien faire des erreurs volontaires pour piéger Váli, mais il était à peu près sûr qu’elle se laissait emporter par le flot de ses paroles. Il ne comptait pas piéger Miss Jensen, ce n’était nullement son intérêt. La placarder et s’en prendre à elle reviendrait à la faire passer pour un martyr, donnant ainsi une raison au peuple de se soulever.

Non.

L’intérêt de Váli était ailleurs.

Il était dans la défection de Drago, ce qui, d’après les propos, était en très bonne voie. Váli avait tout intérêt à ce que Drago rejoigne les résistants. Il serait son cheval de Troie. Car quand bien même Miss Jensen clamait croire Drago sur parole, Váli savait que l’inverse n’était pas nécessairement réciproque. En rejoignant la Résistance, Drago serait esseulé, isolé, n’en déplaise à Miss Jensen, et il pourrait ainsi ne se confier qu’à une seule personne, une personne qu’il connaissait depuis tout jeune : Harry Potter.

Váli attendrait le temps nécessaire, mais grâce à leur politique d’inclusion, les Résistants seraient les architectes de leur propre destruction. Avec de la patience, il écraserait la rébellion d’un coup unique et rapide. Complètement, totalement et irrévocablement. Il avait tout le temps du monde devant lui pour cela. Et quand ce jour viendrait, il serait heureux de revoir Miss Jensen, de voir sa bravade s’effondrer en même temps que l’œuvre de son existence et que la braise d’espoir séditieux qu’elle aurait vainement tenté de raviver.

Drago était la clé de tout.

Une fois que Miss Jensen eût terminé sa tirade, Váli se contenta de s’enfoncer dans sa chaise. En silence.

Puis il se pencha un peu sur la gauche, un peu sur la droite tourna la tête pour scruter la foule assemblée en hémicycle quasi-politique autour de ces deux orateurs. Ensuite, il posa cette question cryptique :

— Où sont-ils ?

Les mains toujours jointes, il croisa les jambes dans l’autre sens avec nonchalance.

— Où sont-ils ? répéta-t-il. Je veux parler de ceux que vous défendez, bien sûr. Les cracmols. Les moldus. Les opprimés du régime.

Il se pencha en avant et fit glisser ses doigts gantés le long de la table.

— Je sais. Ils ne sont pas là parce que vous raisonnez qu’ils risquent leur vie en se pavanant sous le nez des abominables Mangemorts ou, tout simplement, de sorciers lambdas mais pleins de préjugés. Alors, je vais vous poser la question : qui êtes-vous pour décider à la place des moldus ? Écoutez-vous ! Écoutez-vous ! Vous utilisez le terme moldu ! Avez-vous déjà parlé à des moldus ? Leur avez-vous dit que nous les surnommions moldus ? Comment ont-ils réagi ? Ne vous êtes-vous jamais interrogée sur ce terme ? Moldu. D’où provient-il ? Parce que ce sont des individus incapables d’utiliser de la magie, nous les réduisons à un terme qui a un son rigolo, qui amuse les enfants et les simples d’esprit. Inversons la situation. Comment les ”moldus” nous appeleraient, à votre avis ? Je penche pour les tordus. Vous avez raison, mon amie. C’est immoral et indigne.

Váli se leva soudain et jeta la table sur le côté. Le service a thé se fracasse sur la pierre et le liquide se répandit le long des irrégularités du sol. En une enjambée, Váli était déjà sur Miss Jensen, les mains posées sur le dossier.

— Vous dites que nous ne traiterions pas des animaux de cette façon, mais c’est exactement ce que vous faites. C’est exactement ce que font tous les sorciers et toutes les sorcières. Traiter ceux qui ne sont pas comme eux comme des animaux. Entendez-vous, écoutez-vous ! Vous parlez des non-magiques comme d’une espèce animale en voie d’extinction ! Savez-vous quelle est la véritable tragédie ? Votre apathie. Le sort des ”moldus“ ne vous intéresse présentement que parce que la terrible menace des Mangemorts s’est élevée. Et vous réalisez soudain. Maintenant que la catastrophe est arrivée, vous réalisez “mince, mais nous sommes tous humains”. Moi aussi, je suis allé à l’école. Moi aussi j’ai été le témoin de ce racisme ambiant envers les enfants nés de parents non-magiques. Qu’a fait la société ? Qu’ont fait les institutions, celles que vous cherchez désespérément à rétablir ? Rien. Absolument rien.

Il relâcha la chaise et s’écarta. Pris par l’émotion. Calculée. Váli cherchait à se montrer vulnérable.

— Avant, tout le monde était content de vivre chacun de son côté. Chacun était heureux d’ignorer son voisin. Et puis un jour la catastrophe est arrivée. Le Seigneur des Ténèbres est arrivé. Et tout à coup, vous vous dites “mince, mais nous sommes tous humains”. Il s’avère, Miss Jensen, que nous étions déjà tous humains bien avant le Seigneur des Ténèbres, bien avant Grindelwald, bien avant tout le reste. N’avons-nous pas tous des yeux ? Un non-magique n’a-t-il pas, comme un sorcier, des mains, des organes, des dimensions, des sens, des affections, des passions ? Et ce n’est qu’une fois que le monde tel que vous le connaissez, que le statu quo qui ne vous gênez pas auparavant, qui ne gênait AUCUN D’ENTRE VOUS asséna-t-il en embrassant l’assemblée du regard, ce n’est qu’une fois que ce monde s’est éteint que vous réalisez que, oui, nous sommes tous frères et sœurs.

Il se retourna lentement vers Miss Jensen et pencha la tête sur le côté.

— Au passage, je n’ai pas dit que les cracmols ou moldus sont inférieurs. Aucunement. N’est-il pas trop facile de me faire dire des choses que je n’ai jamais ne serait-ce que pensées ? J’ai seulement l’absence de l’adjectif “merveilleux” devant le mot “cracmol”, mais cela encore une fois ne fait que renforcer mon propos. Car il n’y a pas que les “cracmols”, comme vous les désignez comme tout le reste du monde alors qu’ils sont aussi nos frères et nos sœurs.

Váli fit un pas en avant et dégaina sa baguette, bien qu’il gardât le bras le long de son corps.

— Il y a aussi les Gobelins.

Un pas en avant.

— Les centaures.

Un pas en avant.

— Les elfes de maison.

Un autre pas en avant encore.

— Tous ces peuples écrasés depuis des siècles par la suprématie sorcière. Les avez-vous oubliés ? Je n’en ai pas entendu une seule mention durant votre discours. Pourtant la botte des sorciers a depuis toujours maintenu ces peuples dans un état de quasi-servitude. Les centaures sont confinés dans leurs forêts, les Gobelins sont réduits à des rôles secondaires du fonctionnement de notre société, quant aux Elfes de maison… Eh bien… hé hé… nous savons tous que même la qualification d’esclaves serait une amélioration pour eux, tant nous les avons détruits psychologiquement, mentalement, et socialement. Pourquoi ? Pourquoi ne sont-ils pas inclus parmi vos amis ? Ils sont pourtant autant à plaindre, sinon davantage encore que les non-magiques. Leur sort vous importe-t-il, au moins ?

Il s’arrêta alors qu’il n’était plus qu’à un mètre de Miss Jensen, et poussa un long soupir las.

— Au fond, Miss Jensen… vous êtes comme tous les autres. Vous voulez protéger le monde, mais vous ne voulez pas qu’il change. Vous voulez revenir en arrière. “C’était mieux avant”. Oui. Rappelez-moi… qui a permis le retour du Seigneur des Ténèbres ? Pas les Mangemorts, non. Pas les Sang-purs. Vous. Vous et tous les autres. Votre apathie. Votre apathie générale. Comme tous les membres de cette société, vous avez foncé droit dans le mur, et vous ne l’avez vu qu’une fois que vous aviez le nez devant. Vous et vous seule êtes à blâmer. Vous et le gouvernement. Rappelez-moi le nom du précédent Ministre ? Était-ce bien Cornelius Fudge ? Si mes souvenirs sont corrects… Fudge n’a-t-il pas employé et n’avait-il pas pour amis des Mangemorts reconnus ? Constatez vous-même, Miss Jensen. La situation d’aujourd’hui n’est pas due à une quelconque intervention maléfique, à un grand méchant, à une force diabolique unique. Elle est le résultat de l’apathie du peuple, et de l’inefficacité des institutions. On nous apprend tôt que sorciers égal bien et moldus égal mauvais. On nous apprend que secret égal bon et que dialogue égal mauvais. On nous apprend que sorciers égal supérieur et que tout le reste égal inférieur. Vous, comme moi, comme tous ceux ici présents, nous sommes les produits d’une société défaillante qui n’a vu son propre naufrage qu’une fois sous l’eau. Vous voyez dans les Mangemorts le mal incarné simplement pour vous détourner de votre propre culpabilité. Le Seigneur des Ténèbres ne vous fera pas perdre votre humanité, parce que vous l’avez déjà perdue par vous-même. Et vous, vous voudriez enrôler ces gens dans cette croisade insensée ?

Váli agita soudain sa baguette… pour détacher deux pierres du sol. La théière se reconstitua morceau après morceau et vint se placer entre les bouts de roche.

— Soyez réaliste, mon amie. On ne combat pas le feu par le feu. On ne combat pas la haine par la haine. Votre résistance est une force qu’on ne peut arrêter. Le Seigneur des Ténèbres également. Mais… mais les innocents, eux, sont un objet inamovible. Alors que se passe-t-il quand ces trois se rencontrent ?

Obéissant à un geste sec de la baguette, les deux pierres fusèrent l’une sur l’autre et explosèrent la théière en une myriade de poussière et d’éclats de porcelaine. Un autre geste de la baguette, et les pierres se projetèrent à nouveau l’une sur l’autre. Encore. Et encore. Et encore. Chaque impact les réduisait un peu plus, jusqu’à ce qu’il n’en reste que des amas de gravats informes.

— Voilà ce qu’il se passe. Tout. Le. Monde. Perd. Nous nous dirigeons tout droit vers une deuxième guerre, et il nous faut l’éviter à tout prix. Parce que nous ne gagnerons pas. Vous ne gagnerez pas. Et les innocents seront les premiers à tout perdre. Ce n’est pas une partie d’échecs. Il n’y aura pas un vainqueur bien défini. Les noirs perdront. Les blancs perdront. Le plateau sera détruit. Il n’y aura. Plus. Rien.

Váli laissa tomber les gravats et rangea sa baguette.

— La guerre sera la fin de tout. Le sang de tous les peuples sera sur nos mains. Le sang de parents, de pères, de mères, de frères et de sœurs qui n’ont rien demandé nous souillera à jamais. Je refuse de prendre cette responsabilité. La prendrez-vous ?

Váli se retourna vers la foule.

— La prendrez-vous ?

Il pointa un homme du doigt.

— Et vous ? La prendrez-vous ?

Puis une femme.

— Et vous ?

Il écarta les bras.

— Vous tous ! Prendrez-vous la responsabilité d’une guerre où la destruction mutuelle est assurée ?
Voir le profil de l'utilisateur


[Terminé]La révolte commence (Intrigue)  Signature-marcus
Drago Malefoy
Résistance
Résistance
Drago Malefoy

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang Pur
Inventaire:

[Terminé]La révolte commence (Intrigue)  Empty
Ven 11 Oct - 12:44
Intrigue (Drago & les autres)
EXORDIUM.
Il fallait qu’il prouve aux autres, ce qu’il venait de dire ? Il voulait le faire mais pas eu le temps, car quelqu’un venait d’apparaître face à lui et Elliot. Oui, il s’était souvenu de son prénom, dès qu’il était monté pour être à ses côtés. Oh non… Lorsqu’il tournais sa tête pour voir l’homme qui se trouvait devant eux, il fut incapable sur le coup, de prononcer un mot. Marcus. Pas cet homme, pitié… Mangemort également,  il ne l’aimait pas du tout ce type. BORDEL ! Pourquoi fallait-il que ça se passe toujours mal quand Drago se trouvait quelque part ? Il n’appréciais pas du tout le ton qu’employait l’homme en parlant. De quel droit se permettait-il de répondre violemment à Jensen ?! Et malheureusement pour lui, Malefoy n’était pas dupe et grâce aux entraînements de la légilimancie avec sa tante, il savait ce qu’il attendait du jeune homme. Mais il n’allait pas le laisser faire et puis quoi encore ?! Il se défendra jusqu’à la mort, s’il le faut !

Que… VOUS ?! Qu’est-ce que vous faites ici ?! Partez, allez-vous en ! Je… Je sais que vous mentez. Vous croyiez quoi ? Que j’allais me laisser avoir par vos propos ? Vous vous trompez lourdement. Laissez-là tranquille ou vous aurez affaire à moi.

Disait-il en ne pointant pas sa baguette sur cet homme. Il ne voulait pas se battre, mais si ça partait en vrille, il n’aura pas d’autre solution… C’était fini le temps du petit Mangemort bien obéissant et tout ce qui allait avec. Drago ne laissait plus personne lui dire ce qu’il devait ou non faire. Et ce n’était certainement pas Marcus qui allait le convaincre ainsi. Comme s’il allait le laisser faire ses propres choix… Désolé pour toi mec, mais il ne te croit pas du tout. Ce que faisait Marcus était de la manipulation, rien d’autre. Le blondinet laissait parler Elliot et Marcus, car visiblement, ils avaient beaucoup de choses à se dire et le jeune homme n’osait plus répondre. Comment faire comprendre aux autres Mangemorts que ce choix de les rejoindre, n’était pas le sien, mais celui de son père ?! C’était impossible. Puis, lorsqu’il vit Marcus s’approcher dangereusement d’Elliot, Drago ne put s’empêcher de se placer devant elle en jetant un regard noir à son collègue Mangemort.

NE LA... TOUCHEZ... PAS !

Arrivait-il à dire en essayant de contenir sa rage face à cet homme. Cette révolte partait en cacahuètes… Si ça partait en bataille, il serait du côté des résistants, n’en déplaise à Marcus et aux autres Mangemorts !!
Voir le profil de l'utilisateur



(DRAGO)
Leave me alone ... I can not stand this anymore!


Elliot Jensen
Résistance
Résistance
Elliot Jensen

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang-Mêlé
Inventaire:

[Terminé]La révolte commence (Intrigue)  Empty
Ven 11 Oct - 13:48
La révolte commence
Elliot Jensen & Les autres
L'adversaire était de taille, non pas que je croyais que tout les mangemorts étaient des abrutis finis, je n'aurais pas pris le risque de supposer une telle chose, sous estimer son ennemi était un moyen sûr de se conduire à sa perte. Non mais c'était bien la première fois que j'en croisais un de cette envergure. Mais à force de vouloir tout savoir, on pouvait faire des erreurs, et il en faisait, tout comme moi, après tout si un être était tout puissant, le débat ne serait pas drôle. Je le laissais tenter de m'impressionner sans jamais rien laisser paraitre, la colère, la peur, l'agacement, tout ceci était trop facilement interprétable, j'avais passé des heures avec Ben a travailler tout ça, j'avais passé des mois à subir des attaques, souvent même personnelles pour réussir à garder mon calme, surtout que ce n'était pas un point dans lequel j'excellais naturellement. Mais se qu'il oubliait peut être c'était mon jeune âge, cette guerre ne s'était jamais réellement terminée pour ma génération.

"Vous êtes donc en train d'accuser ma génération et toutes celles qui ont suivis pour les erreurs de la votre? Jamais la guerre ne s'est arrêté pour nous, nous sommes né dans cette guerre alors qu'Il était au pouvoir, nous avons été à l'école menacé par ses actions pour tuer un enfant, nous avons du affronter plus que la plus part des générations précédentes pour vos erreurs, et croyez bien que nous avons l'intention de rétablir de nos mieux les injustices, mais le monde ne s'est pas fait en un jour, n'est ce pas? Nous voulons mettre un terme à la mutilation et aux meurtres des personnes différentes, nous voulons instaurer la paix. Quand m'avez vous vous entendus dire que je voulais retourner les tristes lois des mangemorts contre eux? Je ne suis pas là pour purifier nos rues, je n'aurais pas la prétention de pouvoir le faire. Non je veux rétablir la justice, l'équité, et se pour tout les êtres vivants. Alors oui j'utilise le terme moldu, mais si j'avais utilisé celui de non mage, comme on le fait dans le pays qui m'a accueillit après cette attaque de lâche de vos confrères sur des enfants de 15 ans, vous auriez sauté sur l'occasion pour dire que j'utilise les termes des autres pays, que je ne suis pas une vraie anglaise, que je n'ai pas ma place ici. Mais l'Angleterre est un mélange de culture, d'être magique dont nous devons être fier."

Où sont les créatures que je défends? Mais c'est une blague?

"Figurez  vous qu'ils sont partout, nous travaillons avec eux chaque jour, ils oeuvrent à leurs propres libertés, mais uniquement pour ceux qui connaissent déjà notre existence, je n'aurais pas la prétention d'enfreindre la loi, celle qui a été écrite par le peuple libre pour nous protéger. Mais sachez qu'ils font partis des forces de la résistance, des moldus, des lycans, et je suis prête à acceuillir chaque personne voulant un monde juste et équitable. Si vous ne voulez pas la guerre, alors cessez ce régime de terreur, cessez ces camps de la honte où vous torturer vos prisonniers qui n'ont fait d'autres crimes que celui de vivre. Interdisez l'usage des sortilèges impardonnable, retablissez l'équité entre les citoyens de notre beau pays.

Alors oui nous voulons changer le monde, mais nous n'y arriverons ni seul, ni du jour au lendemain, il nous faudra du temps, beaucoup de travail pour réussir à offrir un monde digne de ce nom à nos enfants, nos petits enfants et toutes les autres générations à venir. Nous ne pouvons pas rester les yeux fermés comme l'on fait des générations avant nous. "

Je me rapprochais de cet homme qui essayait de retourner la foule de son côté.

"Nous sommes déjà en guerre, chaque jour des gens meurs, des enfants, des femmes, des hommes, des filles, des fils, peu importe leurs origines, peu importe leur espèce, cette guerre fait déjà des ravages. Vous voulez nous faire croire que ça pourrait être pire? Vivre en cage est le pire, je ne suis pas prête à l'accepter. Par contre si vous voulez nous aidez à construire un monde meilleur sachez que se serait avec plaisir que je travaillerais à vos côtés."


Je me trouvais face à cet homme lui tendant la main pour sceller un accord, à la manière moldu, bien sûr. Cependant Drago semblait ressentir une menace, je devrais peut être me méfier également, contrairement à moi il savait à qui il avait à faire, il savait qui était cet homme dans cet accoutrement ridicule, et même si je savais comme lui qu'il mentait je ne savais pas à quoi m'attendre. Je posais ma main sur l'épaule de Drago, espérant que tout se passerait bien.
Voir le profil de l'utilisateur


Parfois on touche la vie des gens rien qu'en existant
Comment reprendre le cours de son ancienne vie, comment continuer, lorsque dans son cœur on commence à comprendre qu’on ne peut plus retourner en arrière.by lizzou.

Mon Personnage
Puissance Puissance: 4 XP (Auror,BI)
, ,: Sang-Mêlé
Inventaire:

[Terminé]La révolte commence (Intrigue)  Empty
Ven 11 Oct - 21:14
Mienne à jamais.  Théodore et les autres« Ne me déçois pas, Théo ».

Ne me déçois pas Théo, phrase ingrate et particulièrement humiliante, comme ci je pouvais me servir de ça comme bouclier humain. Ma colère bouillonnait alors que je revois mon paternel me tapoter le dos à moi, le prince, celui qui fait honneur à sa famille depuis de nombreuses années...

Puis un flash back. Le regard vide de ma mère, perdue dans un monde de vices à cause de cette femme. Je perds contrôle et mon amertume s'épanouit comme une fleur. Je me souvenais des l'heure de chaque mouvements, chaque détails, chaque leçon de magie apprit dans la belle école de Beauxbâtons. Si j'étais bilingue par chance je n'avais plus le droit à rien d'autres qu'à étudier ma vengeance. Un an. Cela faisait un an que j'étais à la recherche d'Elliot Jensen.
Personne ne me connaissait. J'étais discret, ne serait-ce que mon alliée. Cora Miller. Une jeune femme dont mon père m'avait assuré la confiance certaine. Peut-être comprendrez-vous, l'intérêt de la marque des ténèbres dans le ciel, tromper l'ennemi, investir, agir. Je commence à réfléchir, je sais qu'elle est de retour. Je transplane. Vêtu d'une cape me recouvrant de la tête au pied, j'avance solennellement, j'écoute sans voir le visage de ma Némésis. J'approche encore, elle est de dos. Parfait. Je suis à deux pas de la foule. Soudainement intercepté par une jeune femme brune qui me glisse quelque chose dans la main, je prends le sac pour y voir un parchemin ainsi qu'un masque de mangemort, je devine qu'il s'agit de celui de Miss Miller. Un léger rictus envahit mon visage je ne suis pas porteur de marque, alors ce présent qu'elle me fait signifie que mon père avait raison, cette femme était de confiance. Visiblement pressée de se débarrasser de l'enfant prodigue, assez suicidaire pour se poster ainsi. Le masque d'argent, épouse mon visage, une étrange sensation m'envahit alors et je crois à un sentiment de supériorité, presque effrayant me transperçant les veines.

-NE. ME. DÉÇOIS. PAS.

FLASH BACK :Je revois ma mère fondre en larme à nouveau cette fois elle se cache dans la cuisine, la porte entre-ouverte, mon monde merveilleux semble s'écrouler. Je n'ai jamais réussi à expliquer cette colère contre Elliot même. Ni même cette obsession. Elle est ma Némésis. Mon épouventard et mon amortentia, ma folie. A cause de cette femme, j'ai littéralement perdu l'esprit. Mon appartement si luxueux était-il était rempli d'Elliot. D'affiches d'elle, de photo, d'écrits composant les murs. Les traces de sang de mes doigts formant une marque sur chaque visage. Je suis un obsessionnel. Je n'avouerai jamais à quel point, cette folie me rend fébrile et extraordinairement mauvais. Je ne pouvais rêver, espérer mieux que l'attaque ultime en plein jour devant tout les autres. Je lève la tête pour finalement la contempler enfin. Elle est aussi hideuse que belle à en couper le souffle. Je suis en tout les cas, fortement jaloux de la proximité entre le mage noir et la délicieuse. Lorsque j'allais faire tomber le sac, je sens encore un objet à l'intérieur, j'avoue être septique, ce n'était pas dans le contrat, curieux je plonge ma main à l'intérieur pour y découvrir ce qui allait être la cause de mon sourire sincère. Je cherche ainsi mon protectrice du regard, nonobstant je la vois se diriger vers le fou blond... Je me souvenais alors des paroles de mon père :

« Cette femme est une amoureuse des ténèbres, ne critique jamais, oh grand jamais le Seigneur des Ténèbres, ne prononce jamais son nom en sa présence, je l'ai payé pour qu'elle t'aide mais si tu évoque le tout puissant, tu ne seras plus ».

Je comprenais des l'heure que Cora Miller n'était nulle autre que l'amoureuse transit du Seigneur des Ténèbres, et que Drago allait visiblement prendre pour son grade puisqu'elle savait que j'allais m'occuper de la courageuse. En tenu de mangemort, je décide de mettre maintenant fin à ce spectacle sans queue ni tête. Finalement hésitant à traverser la foule, je transplane directement entre Marcus et Elliot. C'est la première fois que je suis si prêt d'elle et je ressens en moi une excitation clairement malsaine me transpercer le corps et la chaire surtout. Elle est plus belle que je ne l'imaginais. Mon masque argenté la fixe et je prends sa main dans la mienne, je plaque la jeune femme contre moi , les deux gestes sont tellement rapide que je transplane avec elle sans donner de suite. Je dois avouer que je n'ai jamais réaliser un tel affront, un tel geste, et ce kidnapping contre ma Némésis, mon amour ma haine.


*** Et nous somme dans mon appartement....****
:copyright:️ DABEILLE
Voir le profil de l'utilisateur


Si tu traverses l'enfer, continue.Je ne voulais pas leur faire mal. Juste les tuer.
Harry Potter
Ennemi Public
Ennemi Public
Harry Potter

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang-Mêlé
Inventaire:

[Terminé]La révolte commence (Intrigue)  Empty
Ven 11 Oct - 21:55
La révolte commence (Intrigue)

Harry Potter & les autres  




Ce Mangemort sait trop bien parler, même moi, je me laisse prendre au jeu et  je commence a avoir des doutes sur cette guerre. Bien que je reprend vite le fil de mes pensées. C'est facile d'essayer de dire que cette guerre n'est pas nécessaire quand on à le bon rôle. Celui de ne pas être en danger constant...Enfermé dans un camp de concentration ou traqué comme  ''ennemi public''..Et pourquoi d’ailleurs...parce que j'ai survécu à un mégalomane qui voulait devenir le roi du monde.

Je fronce les sourcils, baguette à la main, restant à mon post en voyant que Elliot gère. Elle ne se laisse pas impressionnée. C'est bien elle ça. Je souris un peu alors qu'elle affronte cet homme. Je souris, avant de reprendre ma vigilance et reprendre ma surveillance. C'est bien en fait de ne pas être reconnu à travers toute cette foule ça me permet de participer sans problèmes.

Drago réagit vivement à cet homme. Mon attention revient sur eux. Ils doivent ce connaitre quand même et je suppose facilement que Drago ne réagirait pas de la sorte s'il l'homme avait été qu'un simple bon parleur. Il est mieux placé que moi pour la défendre vue la distance que j'ai avec elle.

L'homme ne semble pas très perturbé par Drago. Il semble presque ...neutre au fait que le blonde change de camp ici, c'est quand même curieux, n'importe quel mangemort serait révolter de cet affront contre eux, mais ce personnage..non, aucunement. Je suis loin de me douter qu'il a derrière la tête de ce servir du blond pour me piégé moi.

Je vérifie les alentours très aux aguets. Ne quittant les mangemorts connus présent qui pourrait être dangereux. Écoutant les discussions et argument qui fusent un peu. Les mangemorts  les plus suspects ne bougent pas et ça c'est bizarre. J'aime pas ça c'est pas normal.

Et comme si mon instinct avait bien fonctionné sur ce coup là. J'entend un craquement sinistre. Celui d'un sorcier qui transplane. Mon regarde s’agrandit en voyant un des leurs apparaître devant Elliot. Tout de suite, je quitte mon poste en sachant trop bien que ça allait mal tourné. Leur proximité est trop dangereuse pour qu'il ne se passe rien. On c'est fait piéger comme des débutant!

Je fonce direct sans réfléchir au danger que je prend. Trop guidé par l'envie de la protéger. J'arrive à leur proximité, mais tout va tellement vite. L'homme au masque d'argent à prit la main d'Elliot pour ensuite disparaître alors que ma main attrape le vide au même moment

-Elliot!Que j'ai le temps lâcher mon expression se transformant à mine affolée. Elle n'était plus là...Plus rien, même pas une traces. Comme si le temps venait de ralentir le temps de réaliser l'horreur de se qui venait de se produire. Déconcerté, je regarde Drago qui est maintenant près de moi, puis le mangemort qui venait de faire la meilleur diversion du monde avec sont discourt politique manipulateur à la noix!!!

Ils vont me reconnaître maintenant aussi prêt ils n'auront plus de doute sur mon identité et je suis dans une sale posture. Mais, je prend un court temps à me remettre de la tournure des choses. Court moment qui dure que quelques secondes, mais qui me paraissent une éternité. Court mais  pas assez pour que ceux qui me connaissent bien, murmure mon nom dans la foule.




© Wen C.C
Voir le profil de l'utilisateur


[Terminé]La révolte commence (Intrigue)  3111721q1gz1a1sv8
''We've all got both
Light and Dark
Inside of us
What matters is the part
We choose to act on,
That's who we really are ''
Hermione Granger
Ordre du Phénix
Ordre du Phénix
Hermione Granger

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Né-Moldu
Inventaire:

[Terminé]La révolte commence (Intrigue)  Empty
Ven 11 Oct - 22:05
La révolte commence
Hermione Granger & Les autres
Hermione n'appréciait pas réellement le spectacle, elle n'appréciait pas que la situation soit ainsi tourné au spectacle, ce n'était pas du tout étonnant de la part de la Serpentard, cette fille avait toujours adoré se donner en spectacle, alors que la Gryffondor était plutôt discrête. Elle avait prit trop de place, trop rapidement, que se soit dans la vie d'Harry ou dans la résistance. Les gens avaient tendance à l'apprécier, mais c'était presque physique entre les deux jeunes femmes, même si elles jouaient toutes les deux le rôles de gentilles filles bien élevée pour tenter d'avoir le plus de personne possible de leur côté. Quoi qu'il en soit elle devait l'avouer, Elliot savait manier les mots, mettre les gens de son côté, ça avait toujours été comme ça, y compris à Poudlard, elle se faisait toujours passer pour une victime, ou une petite princesse qui était là pour aider les autres. C'était extrèmement agaçant de lui trouver qualité, mais il fallait le reconnaitre. Elle l'observait se démerder avec le mangemort, elle avait même réussit à persuader Drago de s'afficher comme ami de la résistance. Elle savait depuis un bon moment que Drago ne voulait pas rester mangemort, mais ce n'était pas si évident que ça d'accord en particulier lorsqu'il fallait laisser sa famille derrière soit. Hermione pouvait voir certaines choses positives, elle savait que tout ça ferait du bien à Drago, de pouvoir enfin s'affirmer dans ses propres choix.

Mais tout finit par dégénérer en quelques instants, alors qu'Elliot avait coincé l'homme en face d'elle pour tenter de le faire travailler avec elle, même si tout le monde savait que s'était du vent, une silhouette noire venait d'apparaitre, et en une seconde elle disparaissait avec Elliot. Un moment de silence, tout le monde était visiblement choqué par se qu'il venait de se passer. La rumeur se mit à monter dans les rangs, que venait il de se passer? Il était temps de prendre le chose en main. Hermione venait de rejeter sa capuche en arrière et s'approchait du mangemort, un geste accusateur :

"Ils ne lui feraient pas de mal? Vous l'avez vu de vos propres yeux, les mangemorts ne tiennent pas leurs paroles."

Nul besoin de se présenter lorsque l'on est Hermione Granger, presque tout le monde connaissait son visage. Mais si elle aurait voulu profiter de l'instant pour mettre le bordel, pour prouver au monde que la résistance, que l'ordre étaient supérieur aux mangemorts, dignes de confiance, mais son regard cherchait Harry, elle savait qu'il allait péter un câble avec se qu'il venait de se passer, d'ailleurs un pincement de jalousie se fit sentir.

"Drago, il faut que tu le protège."

Hermione désignait Harry de la tête alors qu'elle tentait de se rapprocher à son tour, il était temps de foutre le camps d'ici. La chef de l'ordre du Phénix lançait de le ciel des étincelles vertes, signal de détresse de cette mission, les membres de la résistance ou de l'ordre se trouvant à proximité pointeraient bien vite, et pour le moment ils auraient le dessus au moins le temps d'évacuer. La brunette avait réussit à se glisser à côté des deux jeunes hommes.

"Il faut qu'on y aille, tout de suite, si on se fait prendre on ne pourra pas l'aider."

Voir le profil de l'utilisateur



   
BE WITH ME ★  On peut trouver le bonheur même dans les moments les plus sombres... Il suffit de se souvenir d'allumer la lumière   (c) P!A
Daedalus Speer
Résistance
Résistance
Daedalus Speer

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang-Mêlé
Inventaire:

[Terminé]La révolte commence (Intrigue)  Empty
Ven 11 Oct - 23:15






La révolte commence. Wake up.

Pas le temps de dire ouf.
Un homme apparu. Une table accommodée d’un service à thé apparu. Un autre homme apparu. Puis il disparait en kidnappant la jeune femme. Enfin un autre homme apparait.

C’était du délire. Le discours initial de la jeune femme l’avait saisi jusqu’au tréfond de ses entrailles. Il avait senti ressurgir la flamme de l’espoir éteinte et triste.
A vrai dire, Daedalus ne suivait plus leur conversation depuis que la longueur du monologue lui permettait d’aller commander une bièrrobeure aux Chaudrons Baveur et d’en revenir. Cependant, la flamme de rallumée commençait à s’éteindre. Vraisemblablement, l’homme cherchait à retourner la situation contre elle. Même Daedalus était capable de s'en rendre compte. A en juger par les expressions débutatives parmis la foule, il y avait beaucoup plus de gens plus bête que lui qu'il ne l'aurait cru. A quoi bon tergiverser cent ans sur les morales et les responsabilités des uns et des autres : le seigneur des ténèbres sème la mort partout où la vie réside, fallait-il débattre sur la moldophobbie ou encore la cracmophobbie ou encore l’hybri… l’hybridophobie ? Le flot de ses pensées commence à lui donner mal à la tête.  

A ses yeux, tout ce remue-ménage ne présage rien de bon. Daedalus était déçu, déçu par la tournure des évènements. Un instant les gens levaient leur baguette, l’autre instant ils buvaient les paroles d’un mec caché derrière un masque chelou.

Daedalus enfouie les mains dans les poches de son sweat. Il esquisse quelques pas en arrière prêt à s’éclipser en-dehors de la foule. Néanmoins, il ressentait une pointe d’inquiétude et d’empathie à l’égard de cette courageuse jeune femme qui avait su s’élever à ses risques et périls et qui venait de se faire kidnapper par un nouveau fou furieux chelou.

Quand une nouvelle tête entre en scène. Ce visage-là, tout le monde le reconnaît, et Daedalus est stupéfait de voir en personne miss je-sais-tout devenue une grande activiste. Son regard balaie la foule du regard. Les gens sont mitigés. Certains ont trop peurs pour se manifester. Résigné à ne plus fuir, il reste en retrait, observant la scène, prêt à intervenir bêtement s’il le fallait, en mémoire de sa famille tuée, en mémoire de sa meilleure amie assassinée par la bande aux masques chelou. Et parce qu'il ne savait pas où aller. D’ailleurs si le Seigneur des Ténèbres tire les ficelles du monde du sorcier, à quoi ça sert que ses sbires restent masqués ?
Codage par Libella sur Graphiorum

Voir le profil de l'utilisateur
Cora Miller
Mangemort
Mangemort
Cora Miller

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang Pur
Inventaire:

[Terminé]La révolte commence (Intrigue)  Empty
Sam 12 Oct - 9:57
Ne touche pas à mon Maitre.Disciplinée et concentrée j'obéissais aux paroles de mon Maître qui résonnaient en moi comme s'il était en train de dicter mes conduites. J'agissais en faveur des Lacroix pour le bien du petit prometteur chez les Mages noirs.

-Comment oses-tu.

Ma forte voix s'élevait de la foule sans avoir besoin d'un Sonorus, lorsque j'avais repris ma route après des offrandes à celui que je considère comme le sauveur de cette lutte, le tueur de l'enfant dérangeante.

-COMMENT.OSES-TU.

Ma voix froide et cruelle résonnait en tout bien tout honneur dans l'assemblée, ne m'occupant plus de la Sang de bourbe, ni de Marcus qui effectuait un travail exemplaire. S'il pouvait gérer les rebelles, Drago était à moi et ma colère allait éclater.

-Que ce soit Bellatrix...

Salazar savait ce qu'il en coûtait que j'intervienne en sa faveur.

-Que ce soit Severus, ton père ou encore même ta pauvre mère... Tu trahis les tiens, sans même imaginer les conséquences de tes actes Drago, mais le pire c'est que tu le fais en place publique, Tu n'imagines peut-être que c'est à toi que la situation va être désagréable ? Pauvre enfant. Tu veux rejoindre ces imbéciles ? Vas-y. La porte est grande-ouverte, Casse toi, mais surtout, SURTOUT n'espère pas revoir tes parents dans l'immédiat. Ingrat, immonde créature abjecte et fébrile créature, tu me dégoûtes !

La lourdeur de l'air épousait chacune de mes paroles soigneusement choisie par ma colère. J'enlevais ma capuche pour montrer mon véritable visage, j'avais été malléable, manipulée à souhait par le Lord Noir, je n'avais pas peur de mourir ici même si c'était pour soulever sa dignité. Guerrière et sauvage dans l'âme, mon visage se porte sur Speer et un rictus m'envahit, pendant que je le menace d'un simple regard, je sais qu'il se rappelle encore de ce qu'il a subit il y a peu...

-Qu'attends-tu Drago ? Peut-être de te battre contre les tiens ? Mais allons mon pauvre enfant ne soit pas ridicule, sauve-le ton sauveur t'as ordonné l'impure! A défaut d'obéir à celui qui t'aurais protégé, va donc sauver l'inconnu, je t'en offre l'occasion !

Et mon bras s'accélère en direction du grand Harry Potter toujours déguisé pour le moment. DIFFINDO J'entendais encore les voix de l'amour de ma vie dans mon esprit, prêt à réagir comme un bon petit soldat je n'allais pas laisser cette rébellion impunie.

-QUE CEUX QUI SOUHAITENT SE REBELLER AVANCE D'UN PAS !

Baguette en main, j'observais que Severus n'était pas là pour m'épauler à mon grand regret, lui et moi allons avoir une sérieuse conversation à cause de ce manque d'absence, quant à mon fanatisme envers le Seigneur il n'était pas prêt de s'arrêter aujourd'hui, le Seigneur avait réussit à me retourner le cerveau d'une manière si puissante qu'il était presque impossible que je retrouve un semblant d'humanité....
:copyright:️ 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur




Che Bel Fior!E questo è il fiore del partigianoEt c'est la fleur du partisan Morto per la libertà!
Marcus Johnes
Mangemort
Mangemort
Marcus Johnes

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang Pur
Inventaire:

[Terminé]La révolte commence (Intrigue)  Empty
Sam 12 Oct - 14:35

Váli

Harry
Potter

— Nous sommes déjà en guerre, chaque jour des gens meurent, des enfants, des femmes, des hommes, des filles, des fils, peu importe leurs origines, peu importe leur espèce, cette guerre fait déjà des ravages.

Váli se détourna de la foule pour se concentrer sur Miss Jensen, et la laissa poursuivre.

— Vous voulez nous faire croire que ça pourrait être pire ?

Eh bien… une personne qui souffre, au moins, est encore en vie. Donc dans un sens, oui. Cela pouvait toujours être pire. L'annihilation totale était rarement envisageable.

— Vivre en cage est le pire, je ne suis pas prête à l’accepter.

Encore une fois, l'annihilation totale. Pire que tout. À part du thé sucré. Quel genre de brute sucrait son thé ?

— Par contre si vous voulez nous aider à construire un monde meilleur sachez que ce serait avec plaisir que je travaillerais à vos côtés.

Fait inattendu, Miss Jensen tendit la main. Váli la considéra un instant. C’était… c’était inattendu et pour la première fois dans le débat, il était pris de court. Bien joué, Miss Jensen. Celle-là, il ne l’avait pas vue venir. Pas de sitôt, tout du moins.

— NE LA… TOUCHEZ… PAS !

Drago écumait. C’était moins inattendu mais très facile à arranger. Les Malefoy étaient connus pour défendre férocement leurs proches, et actuellement Miss Jensen devait être ce qui se rapprochait le plus d’une famille tant le jeune garçon avait tout perdu.

Váli laissa échapper un petit rire.

— Très bien, Miss Jensen. Je suis heureux de ne pas être la seule voix de raison dans ce monde devenu fou.

Váli tendit la main à son tour.

Crac. Bonjour Monsieur.

Crac. Au revoir Monsieur.

La main gantée de Váli se referma dans le vide.





Wait what ?

Quoi ?

Hein ?

I beg your bloody pardon ?

Scuzi Signori ?

NANI ?!

Váli était tellement abasourdi qu’il en était devenu bilingue l’espace d’une seconde d’incrédulité.

— Elliot !

Que… que… quoi… hein ?! Non mais HEiN ?! Il était ici, lui ?!

— Ils ne lui feraient pas de mal ? Vous l’avez vu de vos propres yeux, les Mangemorts ne tiennent pas leur parole !

Et elle aussi elle était ici ?!

Non mais… non mais stop, une seconde !  TEMPS MORT ! Il était temps de mettre les choses à plat, de…

Hermione Granger tendit sa baguette vers les cieux et aussitôt des étincelles vertes en jaillirent.

— NON ! rugit Váli d'une telle force que sa véritable voix outrepassa brièvement le filtre du masque.

Puis, couvrant la cohue, retentit la voix puissante de Cora (vraisemblablement, qui d’autre qu’elle pouvait beugler de la sorte sans se déchirer le larynx ?) :

— QUE CEUX QUI SOUHAITENT SE REBELLER AVANCENT D’UN PAS !

Non non non non non non non non non s’ils agissaient maintenant ils feraient de ces résistants des martyrs, cela inspirerait le peuple à se rebeller, et ce n’était pas trois Mangemorts et quatre inquisiteurs qui pourraient leur faire opposition. Et certainement pas Voldemort dont, on le savait très bien, le talon d’Achille était les enfants de moins de trois ans.

Váli saisit sa baguette, dont la pointe commença à produire une flamme violacée. Il se fendit sur le côté et son bras armé décrivit un arc-de-cercle au niveau de l’abdomen de la chef de l’Ordre du Phénix pour la lacérer.

Pas la tuer, non, il voulait simplement la blesser. La mettre hors d’état de nuire mais lui permettre de fuir. Suite à cela, il se servit de son élan et de son poids pour bondir sur Harry Potter et l’empoigner de sa main libre.

— Sache que cela n’a rien de personnel, fils.

Il le rapprocha de son visage masqué, le dévisageant au travers de sa lentille teintée de rouge.

— Même grimé tu es facilement reconnaissable. Mais je prendrai ton astuce pour couvrir ma marque comme tu as réussi à dissimuler ta cicatrice. Tu n’as pas idée combien cela m’handicape en société.

Il repoussa Harry Potter et, confiant que Cora allait occuper Drago au moins suffisamment longtemps, agita sa baguette dans un grand geste mélodramatique pour conjurer une volée de flèches et la projeter sur celui qu’il avait marqué comme son adversaire.

— Ce que je fais, je le fais pour sauver le peuple ! Ou tout le monde perd, ou quelques personnes perdent tout ! Il faut éviter un massacre général !

D’un autre geste il conjura une volée de lames acérées et la projeta également. En vérité, Váli essayait surtout de gagner du temps pour éviter qu’un Mangemort plus compétent que lui ne réussisse réellement à s’en prendre au Héros prodigue. Il savait que c’était probablement son dernier sortilège et que dans un instant il finirait désarmé, probablement humilié (mais pas autant qu’avec Edgar Bones) et vaincu.

Diffindo !

Sa baguette à la pointe enflammée décrivit un arc-de-cercle oblique vers le haut.
Voir le profil de l'utilisateur


[Terminé]La révolte commence (Intrigue)  Signature-marcus
Drago Malefoy
Résistance
Résistance
Drago Malefoy

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang Pur
Inventaire:

[Terminé]La révolte commence (Intrigue)  Empty
Sam 12 Oct - 15:34
Intrigue (Drago & les autres)
EXORDIUM.
Non, non, non… Ça partait vraiment en cacahuètes… Il ne comprenait plus rien à ce qui était en train de se passer. Un de ses collègues venait d’apparaître devant Elliot et lui, et voilà qu’un autre homme faisait de même. Puis emporta la jeune femme en transplanant. NOM DE… Drago n’avait même pas été capable de la défendre face à celui-là ! En même temps, comment se défendre et protéger ceux qu’il apprécie en combattant d’autres Mangemorts, bien plus puissant que lui ? Puis, alors qu’il ne s’y attendait pas du tout, il vit Harry se ramener également. Pas bon… Pas bon du tout même…

Qu’est-ce que c’est que ce bordel ?! JENSEN !!! Tout, mais pas ça…

Cette voix… Ce n’était pas possible… Granger, ici ?! Mais ils s’étaient tous donné le mot ou quoi, aujourd’hui ?! Ils voulaient mourir ou bien ? C’est alors qu’elle lui demanda de protéger Potter contre Marcus. Avec plaisir !

Reste derrière-moi Potter. PROTEGO !

Il ne savait pas si ça allait marcher, mais il fallait à tout prix que Potter soit en sécurité et également Granger, bien qu’ils sachent parfaitement se défendre. Plus facile à dire qu’à faire… Drago regardait Granger, étonné qu’elle soit présente, en publique. Elle parlait pour lui, aussi ?


C’est à moi que tu parles, Granger ?

Il était perdu et choqué. CORA… Elle ne manquait pas de culot pour oser lui parler de la sorte. Oui, il avait trahi les siens et alors ? Qu’est-ce que ça pouvait bien lui faire, après tout ? Elle ne comprenait décidément rien de ce que le jeune homme pouvait ressentir en étant Mangemort, ça non. Drago ne pouvait pas la laisser dire ça, il fallait réagir et vite !

TAISEZ-VOUS ! Qu’est-ce que ça peut bien vous faire que je trahisse les miens ? Vous ne comprenez décidément rien. Je sais très bien les risques que j’encours en faisant ça, mais j’ai choisi mon camp, désormais. Et rien ne pourra me faire changer d’avis. Je suis peut-être abjecte et tout ce que vous voulez, mais au moins, je ne suis pas un MEURTRIER MOI !!
Voir le profil de l'utilisateur



(DRAGO)
Leave me alone ... I can not stand this anymore!


Harry Potter
Ennemi Public
Ennemi Public
Harry Potter

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang-Mêlé
Inventaire:

[Terminé]La révolte commence (Intrigue)  Empty
Sam 12 Oct - 18:54
La révolte commence (Intrigue)

Harry Potter & les autres  




Tout ce passe tellement trop vite. On n'a vraiment pas assurer sur ce coup. C'est un échec total! Pourtant on c'était vraiment bien préparés, y'avait aucune chance que tout ça partent en coquillettes de la sorte. C'est l'arriver de ce '' je ne sais trop qui'' qui a tout foutu en l'air.

J'ai pris le risque de m'exposer, mais je pouvais pas rester là a regarder ma copine ce faire enlever sans rien faire. Je regarde le mangemort qui porte ce masque de docteur de la peste noir, je suis assez près de lui pour qu'il me reconnaisse. De loin ça va mais de proche...Bien que peut-être il ne me connait pas assez bien, mais j,en doute fort. Hermione arrive alors et met fin a l'opération, en effet c'est un flop total, malgré notre préparation et la logistique très bien construite...Elliot a toujours un peu contre les façon de faire de l'Ordre, sauf qu'Hermione a raison sur un point...regarde la démocratie se que ça donnée....Pas grand chose de bon...Elle va en payer le prix et mon coeur ce serre.

Puis, mon regard change de place lorsque je la voit elle...Ho non pas cette cinglé ici... Je stresse un peu...Houla ,la dernière fois que j'ai vu cette mangemort j'en ai eu pour ma dose. Je crois que je préfère voir cette folle de Bellatrix qu'elle! j'ai aucune envie d'être confronter a elle encore une fois!

Je suis trop préoccuper par la femme qui se rapproche que je ne voit pas l'homme me choper par le collet. Je sursaute et le regarde stressé . Je dévisage le masque de mes yeux brun. Je déglutis.

— Sache que cela n’a rien de personnel, fils.

Je fronce les sourcils avant qu'il confirme qu'il m'a bien reconnu.

-...La différence c'est que pour vous cette marques est volontaire...Que je répond alors entres mes dents serrés. Non mais comme si les mangemort a l'exception de Drago regrettait leur marques...

Il me pousse et je lève ma baguette prête. Drago vient pour se mettre devant moi a la demande d'Hermione. Bien qu'il n'apprécie pas qu'elle s'adresse èa lui...non mais sérieux comme si c'était le moment pour ce genre d'histoire !!?? Bref, il obéi j'apprécie le geste, mais je ne le laisserai pas se battre contre tout ça...sans mon aide. Je reste un peu en arrière mais prêt a me battre s'il le faut.

-...Protego! Que je lance en meme temps que le blond, mais on arrive a se protéger des attaque du mangemort au masque de médecin mais pas celui de la folle au cheveux sombre.

Je me prend un Diffindo en pleine gueule et pour le coup mon visage reprend sa forme original. Mes yeux reprennent leur couleur émeraude, mes cheveux redeviennent aussi en bataille et de couleur foncé. Sans oublier ma cicatrice, là...si des gens avaient des doutes, c'est claire que je suis de retour et que c'est bien moi.

Je n'hésite pas et lance un sortilège au mangemort devant nous pour nous donner un peu d'espace pour fuirent. Faut partir d'ici au plus vite. Les passants on déjà commencer a fuir par peur. Je lance quelques sortilèges non formulé a l'aveugle et je prend le bras du blond.

-Drago faut partir ! Magne-toi! Que le lui dis avant de prendre la main d'Hermione faut se pousser d'ici au plus vite.




© Wen C.C
Voir le profil de l'utilisateur


[Terminé]La révolte commence (Intrigue)  3111721q1gz1a1sv8
''We've all got both
Light and Dark
Inside of us
What matters is the part
We choose to act on,
That's who we really are ''
Daedalus Speer
Résistance
Résistance
Daedalus Speer

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang-Mêlé
Inventaire:

[Terminé]La révolte commence (Intrigue)  Empty
Sam 12 Oct - 20:15






La révolte commence. Wake up.

Effroi.
L’arrivée des mangemorts provoque un remue-ménage comme un mélange de cri d’affolement et d’onomatopées désespérées. Daedalus tente de ne pas se faire piétiner au passage. La peur bat contre ses tempes, mais il n’a résolument pas envie de quitter les lieux. Son regard balaie la foule. Effroi.
Une voix tonne. Cette tonalité réveille un sentiment d’angoisse, comme une réaction instinctive.

Elle parle, elle continue de parler, elle accuse, elle relève son capuchon.
Effroi.

Leurs regards se croisent. Effroi. Sa peur le prie de fuir, le courage n’existe pas. Résolument, son cerveau ne coopère pas. Quelle folie le paralyse ? Un instant, Daedalus cru s’effondrer en larme, une boule d’émotion remonta depuis sa gorge jusque dans ses canaux lacrymaux. Mais la petite flamme était là, quelque part, alors il LA pointa du doigt, tandis qu’ELLE détournait son regard :

Elle m’a torturé, s’écria-t-il.

Dans la cohue, il soulève son pull pour exposer les multiples contusions que Ste Mangouste n’avait pas réussi à faire complètement disparaître sur ses ventres et torse.

Ça répond, monsieur le buveur de thé masqué, à votre discours destiné à nous endormir. Les mangemorts ne répondent qu’à la volonté du Lord purificateur de sang.

Mais l’homme masqué ne se préoccupait guère de lui (d’ailleurs, personne ne l’écoutait), se saisissant du garçon qui venait d’apparaître, dont l’identité se révéla finalement être celle d’Harry Potter. Malefoy (hein ?) fait obstacle pour protéger Potter (est-ce que je viens bien d’assister à ça ?) …

QUE CEUX QUI SOUHAITENT SE REBELLER AVANCE D'UN PAS !

Effroi. Le cauchemar de la voix caverneuse. Etait-ce se rebeller ou défendre ses idéaux ?
En cet instant, peu lui importait. Même si la présence de son tortionnaire lui clouait l’estomac d’effroi, Daedalus, dépassé par les évènements, décide d’agir en mettant en œuvre ce qu’il savait faire de mieux : mettre la pagaille. Comme le disait sa meilleure amie : parce que tout n’était que Bronx (et Beyrouth) lorsqu’il pointe sa baguette. Le professeur Flitwich lui disait qu’il n’était bon que pour faire fonctionner les sorts vers une cible non demandée. A Poudlard, Daedalus été un piètre élève. Mais peut-être en ferait-il sa force aujourd’hui ?
A défaut de se sentir à la hauteur pour défier les mangemorts en présence, Potter s’écriant qu’il fallait déguerpir, il tente de créer une diversion.
Daedalus fait le tour de la terrasse d’un salon de thé, et commence par jeter des sorts…

« Bombarda ! Bombarda ! »

… sur le matériel présent : les tables, les chaises, les panneaux sont projetés partout dans tous les sens, entiers ou en monceaux de débris : sur la foule en émoi également, provoquant fumée et poussière. Quand il eut terminé, il passe à la terrasse du glacier d’à côté.

Cet effroi méritait bien une joyeuse pagaille.

« Bombarda ! »


Codage par Libella sur Graphiorum

Voir le profil de l'utilisateur
Hermione Granger
Ordre du Phénix
Ordre du Phénix
Hermione Granger

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Né-Moldu
Inventaire:

[Terminé]La révolte commence (Intrigue)  Empty
Dim 13 Oct - 10:11
La révolte commence
Hermione Granger & Les autres
Faire confiance à Elliot Jensen, pour le coup l'idée d'Harry était belle... Vous voyez où ils en étaient à cause de ça? C'était un bordel sans nom, Harry se retrouvait visage découvert, tout le monde lançait des sorts de tous les côtés, Hermione entendait même une voix hurler qu'elle avait été torturée. Drago qui semblait être totalement étonnée qu'elle l'accepte aussi facilement dans les rangs, bon il faudrait en reparler mais après tout Drago n'avait pas fait partit des monstres qui l'avaient torturés à Poudlard, Harry semblait avoir confiance en lui, et la folle qui venait de se faire enlever aussi... Et puis il ne fallait pas donner raison au mangemort qui semblait insinuer que toute personne changeant de camps serait isolé et ne récolterait que de la méfiance. Il commençait à être difficile de se faire entendre par dessus le bruit ambiant.

"Drago tu fais partis de l'équipe, non?"

Ca voulait dire alors bouge ton cul, et vite, parce qu'il était à présent dans la même merde qu'eux, voir plus il était maintenant considéré comme traire par le camps ennemis. Il fallait agir vite, et profiter du bordel qui s'était installer. Elle courrait vers Harry lorsqu'elle vit le sorcier qui parlait de la gentillesse du gouvernement de Voldemort lancer un sort en sa direction, elle eut tout juste le temps de lancer un sortilège de protection, et fut propulsée plusieurs mètres en arrière par la puissance du sort. Elle jura en se relevant, elle venait tout juste de se remettre d'une attaque de mangemort et elle avait donner beaucoup de travail à la jeune Astoria qui l'avait soignée, ce n'était pas le moment de recommencer. Elle grimaça en se relevant, elle pourrait compter des nouveaux bleus sur son corps ce soir, mais il n'était pas le moment de se lamenter, Harry était en danger, et elle n'avait pas attendu aussi longtemps pour qu'il soit tuer durant leur première mission.

"Obscuro"

Marcus venait de se retrouver avec un bandeau devant les yeux de masque, le privant de sa vue, et offrant à Harry un moment de répits pour prendre la fuite ou attaquer. Elle se précipitait vers Harry, poussant les gens et elle sentit sa main se refermer sur la sienne, mais il ne fallait pas oublier Drago qui était prit à partit par cette folle qui beuglait. Mais tout devenait difficile avec toutes les tables et chaises qui volaient de tous les côtés, un véritable bordel.

"Avis"

Une nuée de petits oiseaux apparue, des petits moineaux qui virevoltaient autour de la jeune femme.

"Oppugno"

La cible était désignée, et c'était Marcus, à cet instant il semblait le plus dangereux, celui qui avait vu Harry, qui l'avait prit pour cible, et les petits oiseaux obéirent aux ordres de la sorcière, attaquant le mangemort sans pitié. Ils n'allaient certes pas le blesser à mort, mais suffisamment pour le distraire. Elle n'allait pas mettre le travail de la résistante par terre, après tout faire reluir le côté gentil de l'histoire n'était pas stupide, et ils ne pourraient pas le faire si ils se mettaient à utiliser des sortilèges interdit.

"On ne peut pas laisser Drago ici, Harry !"

Voir le profil de l'utilisateur



   
BE WITH ME ★  On peut trouver le bonheur même dans les moments les plus sombres... Il suffit de se souvenir d'allumer la lumière   (c) P!A
Cora Miller
Mangemort
Mangemort
Cora Miller

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang Pur
Inventaire:

[Terminé]La révolte commence (Intrigue)  Empty
Dim 13 Oct - 10:44
Ne touche pas à mon Maitre.

Cette scène épique commençait seulement à m'intéresser et c'est ici que tout allait se compliquer. La réponse de Drago me fit l'effet d'une gifle, il allait être le prochain ennemi public j'allais tout de suite en informer le maître, avec un peu de chance, Bellatrix n'aurait plus la valeur que le Maître lui accorde et c'était tant mieux pour moi. Je voyais le tout, j'écoutais le tout, et je savais que je ne pouvais toucher Drago, sans même avoir l'ordre de mon supérieur, j'allais me transformer en corbeau et m'envoler lorsque je vois Marcus se faire attaquer par des petits oiseaux en papiers.

D'un sortilège contrôlé j'envoie un "incendio" brûlant chaque oiseaux de papiers. Il était clairement hors de question de s'en prendre à un des miens au seul grand sorcier qui avait eu l'audace de se bouger et de défendre le maître, ça aussi en temps que future femme du Lord ( Si si j'y croyais toujours ! ) j'allais le lui affirmer en pleine réunion, Marcus était le seul qui méritait d'être acclamé par les nôtres, c'est nous qui nous battions, nous deux, pendant que les autres ne levaient pas le petit doigt, j'allais transplaner près de lui, lorsque j'entends la voix de Speer et les gestes qu'il envoie vers Marcus, il n'avait décidément rien compris cet abrutit, subir le mental et la souffrance ne lui avait pas apprit à fermer sa bouche !

-Allons mon ami tu te trompe de personne. C'est moche d'accuser sans preuve. Mais ça peut se négocier. Tu veux de la vrai torture?

Et pourtant je ne le laisserai pas sans prendre à Marcus, Un filet du diable s'en sortait de ma baguette pour encercler le corps de Speer pour ensuite le léviter dans les airs juste au dessus de la foule, cette fois, je lance donc mon Sonorus.

-Amis des rebelles, fuyez pendant qu'il est temps ou cet ingrat va payer pour vous tous !

Je prenais place sur l'estrade en maintenant toujours mon client dans les airs pour me diriger vers Marcus et l'aider à se relever, j'échange un petit regard avec lui et j'ordonne la fin du spectacle.

-Drago, tu peux t'en aller, nous ne te retenons pas.

Speer était toujours ici, à tourner dans les airs, lorsque je le frappe d'un Endoloris. La plaisanterie avait assez duré.

-Voyez ce qu'il en coûte de remettre en question le Seigneur des Ténèbres, vous n'êtes plus dans un pays libre depuis bien longtemps alors contentez-vous de fuir pour survivre.

Je laissais une chance minime à la révolution de battre en retraite, lorsque, d'un geste violent le corps de Speer s'éclate au sol comme une merde de mouette, agissant ainsi la foule s'écartait et courait pour fuir, dans des endroits sécurisé, je lançais un regard à Hermione, affichant mon sourire de démon, pointant ma baguette sur elle, prête à lui faire vivre le même sortilège que Speer à l'instant même. Non, il ne fallait pas toucher mon maître, jamais.


:copyright:️ 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur




Che Bel Fior!E questo è il fiore del partigianoEt c'est la fleur du partisan Morto per la libertà!
Marcus Johnes
Mangemort
Mangemort
Marcus Johnes

Mon Personnage
Puissance Puissance: 3 XP (Mangemorts/OP/Rés)
, ,: Sang Pur
Inventaire:

[Terminé]La révolte commence (Intrigue)  Empty
Dim 13 Oct - 14:31

Váli

Harry
Potter

Les deux premières attaques de Marcus sont parées par les efforts conjoints de Drago et de Harry Potter mais le diffindo toucha et, pour le coup, il toucha si bien que derrière son masque impassible de Váli, Marcus en resta bouche bée.

Il regarda sa baguette, incrédule, circonspect. Avait-il vraiment fait cela ? Lui ? Tout seul ? Comme un adulte parfaitement équilibré et un sorcier digne de ce nom ?

Ce temps d’égarement permit à Harry Potter de lui envoyer un contresort en plein dans le torse, ce qui le repoussa en arrière et le sonna. Váli posa un genou à terre.

— Obscuro !

Pour parachever le travail, Hermitruc lui lança un sortilège d’aveuglement qui lui enserra le masque et, par conséquent, la vue.

— Drago, faut partir ! Magne-toi !

Oui, qu’ils partent. Qu’ils récupèrent leur Hermitruc. Váli se redressa, découpa le bandeau d’un diffindo, effilant au  et les regarda prendre la fuite. Soudain des explosions retentirent et des tables et des chaises s’envolèrent. Un gamin était en train de lancer des sortilèges d’explosion à tout-va. Bien, cela ! Excellent ! Un individu dangereux séduit par les propos des extrémistes qui s’adonnait à des actes terroristes ! Que demander de plus ?

— Avis ! Oppugno !

Váli eut à peine le temps de pivoter qu’un vol d’oiseaux fusait sur lui. Il croisa les bras devant son visage masqué pour se protéger et remit un genou à terre, mais un jet de flamme réduisit les volatiles en cendres. Il se tourna de moitié et remarqua que c’était Cora qui l’avait sauvé, et il lui adressa un hochement de tête reconnaissant. Cora, cependant, était plus occupée à maîtriser le fou au bombarda.

— Amis des rebelles, fuyez pendant qu’il est temps ou cet ingrat va payer pour vous tous !

Cora rejoignit Váli sur l’estrade et l’aida à se relever. Fort aimable.

— Drago, tu peux t’en aller, nous ne te retenons pas.

Cora asséna un Endoloris au garçonnet qu’elle faisait tourner dans les airs. Váli ne voyait pas vraiment l'utilité de menacer de le torturer si c'était pour le faire de toute façon, mais soit, Cora avait parfois sa propre logique.

— Voyez ce qu’il en coûte de remettre en question le Seigneur des Ténèbres, vous n’êtes plus dans un pays libre depuis bien longtemps alors contentez-vous de fuir pour survivre.

Le garçonnet s’écrasa avec brutalité sur le sol. C’était… de mauvais goût, et un peu extrême… Mais Váli savait que Cora ne connaissait pas ce que l’on appelait communément la « mesure ». Pour elle il n’y avait que 0 ou 4000. Souvent 4000 ou 4000 d’ailleurs. Cora tourna son attention vers Hermichose et dressa sa baguette.

Váli réagit au quart de tour et lui posa la main sur l’avant-bras pour la dissuader de lancer son maléfice.

— Non, Cora, murmura-t-il. C’est inutile. Cela ne servira pas. Les gens comme elles n’ont pas peur de souffrir. Ils se relèveront toujours sans avoir appris la leçon. Laisse-la fuir la queue entre les jambes. Nous les écraserons tous d’un seul coup le moment venu. La seule chose que ces personnes craignent est de voir les autres payer le prix de leur hardiesse.

Váli fit un pas en avant, les bras croisés dans le dos, et examina attentivement les résistants. Ce n’était pas eux qu’il fallait viser. La rue n’était pas étroite mais bordée de part et d’autre de bâtiments d’au moins un étage, voire deux.

— Cora, explose les bâtiments ici et là, je te prie, dit-il en montrant d’un doigt ganté deux édifices qui se trouvaient sur la droite et la gauche au niveau des résistants. Peut-être que cela, ils le comprendront.

Váli contempla le garçonnet au bombarda et haussa les épaules.

— Quel dommage que ce garçon soit si maladroit…

Váli avait prévenu Miss Jensen. Il les avait prévenus tous. La guerre, c'était la fin de tout.
Voir le profil de l'utilisateur


[Terminé]La révolte commence (Intrigue)  Signature-marcus
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:
Le contexte, l’apparence, les idées sont la propriété du staff de EMB. Toute reproduction partielle ou totale est interdite.Design par Pantalaimony R.Mills ; Codage adapté des LS de Halloween et Alice de N-U.Spécial Remerciements à Panta mais également à toute l'équipe codage de PRD (Dune,Heaven & Odyssea)