Never Utopia
ChatBox
RSS
RSS


La guerre est déclarée, le mal s'étend sur l'Europe, Harry Potter est porté disparu, la résistance réussira-t-elle à rétablir le bien?

 

Face à la mer | Ki-Tae
 :: Ailleurs dans le monde :: L'Europe


Mon Personnage
Puissance Puissance: 1 XP (Sorcier/Elève)
, ,: Sang Pur
Inventaire:

Face à la mer | Ki-Tae Empty
Ven 30 Aoû - 11:11
Face à la mer | Ki-Tae 1567153500-chateau-ecosse

Daphné observe la mer depuis la fenêtre du petit salon. Une légère brume accompagne la marée haute en cette fin de matinée. Le soleil, qui donne de l'autre côté du manoir, ne traverse pas beaucoup les quelques ouvertures de la demeure Greengrass, et Daphné est plongée dans une semi pénombre. Elle s'ennuit, assurément. La potion qu'elle a sur le feu est en latence pour encore deux jours, et Astoria a été autorisée à rejoindre une de ses amies de Poudlard. Daphné est coincée ici, sans doute car son père est en colère après elle. Après tout, elle s'est débrouillée pour s'absenter le jour où il avait organisé sa rencontre avec son fiancé. Ce dernier semble très occupé, ce qui arrange bien Daphné, lui permettant de l'éviter le plus longtemps possible. Mais juste pour aujourd'hui, elle aurait apprécié ne pas avoir une aussi mauvaise relation avec son père. Sa mère est clouée au lit après un passage violent de sa maladie, et a refusé toute visite, donc la jeune femme se retrouve seule. Sans être assoiffée de présence humaine, elle apprécie les futiles discussions qui maintiennent son esprit occupé. Peut-être qu'elle pourrait essayer de rencontrer Pansy ? Même cela, elle n'est pas sûre que son père accepte.

Quelques chose, en plus du mouvement incessant des vagues sur la côte Écossaise, attire le regard de Daphné. Deux personnes viennent d'apparaître sur la plage en contrebas. Pendant un court moment, elle sent sa pression artérielle augmenter avec le stress : et s'il s'agissait de son fiancé ? Mais quand les deux approchent, elle est certaine que ce n'est pas le cas. Le premier est un mangemort, d'une quarantaine d'année, et dont Daphné connaît l'épouse pour avoir ouvert le bal des enfant qu'elle avait organisé. Quand au deuxième, l'expression de son visage, les chaînes autours de ses bras indiquent à Daphné qu'il ressemble plus à un prisonnier qu'à un sang pur auquel elle pourrait être fiancée.

Daphné sait parfaitement q'ils ne sont pas là par hasard, que son père est mêlé aux agissement des Mangemorts, et que bientôt peut-être elle le sera aussi, au moins par le biais de son mari. Juste penser à ce dernier mot lui donne une certaine nausée, et elle ferme les yeux un instant, toujours assise dans le fauteuil qui fait face à la mer. Puis, la curiosité la pique quand elle comprend que seul le Mangemort est entré dans le bureau de son père : ce n'était pas un prisonnier qu'il venait livrer, alors ? En sortant prudemment du petit salon, après avoir défroissé sa robe bleu ciel, Daphné trouve assez rapidement le prisonnier : il est coincé dans un coin du grand salon, près de la cheminée éteinte, et des sorts semblent le recouvrir. Daphné n'est pas assez expérimentée pour les reconnaître, mais assez intelligente pour en déduire qu'elle ne doit pas s'en approcher. Sa curiosité cependant est piquée, et elle rêve de savoir ce que son père fabrique avec l'autre Mangemort, pour peut-être prévoir son prochain coup bas.
Après quelques secondes à juste regarder le prisonnier en silence, Daphné se racle la gorge, un peu gênée. Que dire? La position n'est pas la meilleure, elle est tout sauf certaine que l'autre souhaite parler. Malgré tout, elle commence, parce que s'il ne lui répond pas, ça ne lui aura rien coûté d'essayer. "Bonjour." Dit-elle simplement. Elle attend de voir s'il réagit avant de faire quoi que ce soit d'autre. Qui sait, les sorts l'empêchent peut-être de l'entendre?
Voir le profil de l'utilisateur
Choe Ki-Tae
Ennemi Public
Ennemi Public
Choe Ki-Tae

Mon Personnage
Puissance Puissance: 2 XP (Gifted)
, ,: Né-Moldu
Inventaire:

Face à la mer | Ki-Tae Empty
Sam 31 Aoû - 15:59
Ki-Tae était épuisé. Plus il passait de temps en détention et plus ses transformations étaient violentes car les émotions qu'il refoulait au quotidien s'exprimaient lorsque le loup faisait surface. Enragée, la bête passait la nuit à se jeter de toutes ses forces contre les barreaux de sa cage pour essayer d'en sortir et la présence régulière de mangemorts qui prenaient plaisir à alimenter son excitation en pénétrant dans sa tente n'arrangeait rien.

Lorsqu'il avait repris connaissance ce matin là, son torse était si douloureux qu'il avait du mal à respirer. De nombreuses ecchymoses marbraient sa peau et sa lèvre était fendue. Il avait espéré qu'on le laisserait tranquille le temps qu'il récupère mais malheureusement pour lui, cela n'avait pas été le cas.

Vers 9h, un homme d'une quarantaine d'années lui avait intimé l'ordre de se lever pour le suivre. Nu comme un ver, n'ayant que ses mains pour cacher ce qui devait l'être, il avait dû traverser le camp pour rejoindre les sanitaires de fortune réservés aux détenus. Ce genre d'humiliation était devenu une habitude mais, à son grand soulagement, ses compagnons de galère se détournaient généralement lorsqu'il passait devant eux.

Une fois arrivé à destination, il avait eu le droit à une dizaine de minutes pour se décrasser et enfiler une tenue vaguement propre. L'eau froide n'avait pas soulagé ses douleurs mais, au moins, il n'était plus couvert de sang.

Transplaner avait été une épreuve pour lui qui n’était déjà pas dans son assiette, tellement qu’il avait vomi en “atterrissant”. Agacé, le mangemort avait tiré sur la chaîne qui enserrait ses bras et c’était à ce moment seulement que le jeune homme avait remarqué l’étrangeté de la pièce dans laquelle ils se trouvaient.

Partout, des alambiques fumaient en crapotant et, aux murs, des centaines de vieux grimoires prenaient la poussière. Ki-Tae ignorait qui était leur propriétaire mais à l’évidence, il pratiquait une forme de magie ancienne qui lui était inconnue.

Bientôt, on lui avait mis un morceau de tissu sous le nez afin qu’il s’imprègne de son odeur et demandé de trouver des correspondances autour de lui. La tâche s’était avérée ardue à cause des fragrances des potions qui s’échappaient de toutes parts et de la minutie que semblait avoir mis l’inconnu qu’il traquait à faire disparaître ses traces mais, au bout de deux bonnes heures, une poignée de cheveux collés sous une table, sans doute suite à un choc, lui avait permis de réussir sa mission.

Satisfait, son accompagnateur avait à nouveau transplané avec lui, cette fois vers un manoir implanté en bord de mer. Une fois à l’intérieur, l’asiatique avait été emprisonné par un mur magique dans un petit espace d’environ 2mètres carrés et sommé de se faire oublier pendant un entretien avec le maître de la somptueuse demeure auquel il n’était bien évidemment pas convié. Ridicule, puisque son ouïe fine lui permettrait d’entendre leur conversation, mais il n’avait pas protesté.

Assis contre le mur, heureux de profiter d’un peu de chaleur et d’un moment de répit, il aurait pu s’assoupir rapidement si une jeune femme blonde n’avait pas fait son apparition dans le salon. Il n’avait aucune envie de converser avec la progéniture d’un partisan de Voldemort mais, pour s’éviter des ennuis inutiles et puisqu’elle semblait pour le moment pacifique, il avait répondu à son interlocutrice.

-Bonjour…

Avec un peu de chance, consciente qu’il n’était pas fréquentable, elle passerait rapidement son chemin...

Voir le profil de l'utilisateur

Mon Personnage
Puissance Puissance: 1 XP (Sorcier/Elève)
, ,: Sang Pur
Inventaire:

Face à la mer | Ki-Tae Empty
Dim 8 Sep - 21:24
En face de Daphné, le jeune homme d'origine asiatique n'a pas l'air enthousiaste à l'idée de lui parler. Ça paraît assez logique aux yeux de la jeune fille: c'est probablement au moins en partie à cause de l'ami de son père si il se trouve dans cet état déplorable. Si sa mère avait été en plus grande forme, c'est à dire capable de sortir de sa chambre, elle serait doublement horrifiée par la vision du prisonnier. Son côté doux aurait probablement grimacé à la vue de ses blessures, et elle aurait compatit. Daphné le faisait peut-être un peu, dans une bien moindre mesure. Elle préférerait qu'il ait moins à souffrir, mais surtout qu'il ne le fasse pas devant elle, dans l'idéal. La deuxième préoccupation de sa mère aurait probablement été le risque qu'il tache un tapis de son sang, mais ça ne préoccupe pas Daphné : elle les trouve dans tout les cas hideux.
Si l'ennui et la curiosité ne tiraillaient pas autant Daphné, elle aurait passé son chemin, s'épargnant le rappel humain de ce que son père, et probablement aussi son fiancé faisaient subir aux gens. Et au fond d'elle, elle se sait à peine mieux, à juste regarder le prisonnier sans chercher à l'aider, à vouloir lui parler seulement parce qu'elle cherche des informations. Elle n'a pas d'intérêt à l'aider, donc elle ne le fera pas, et ça provoque sur son palais une drôle d'amertume. Astoria aurait fait quelque chose, mais elle est sortie.
Après une courte hésitation, Daphné sent son côté humain prendre le pas sur la froideur rationnelle qui la caractérise, et elle s'entend demander : " Est-ce que tu aurais besoin de quelque chose?"
Qui est le plus surpris entre elle ou le prisonnier, Daphné ne peux le savoir, elle ne connait que ses propres sentiments. Mais faire un mouvement de pure gentillesse ne lui ressemble pas, et elle se convainc assez vite que seule l’angoisse liée à toutes ses histoires de guerres et de fiançailles l'a poussé à dire cela, surtout en sachant que les barrières l'empêchent probablement de fuir ne serait-ce qu'un verre d'eau au prisonnier. Elle cherche rapidement quelque chose pour reprendre contenance, et son visage se raffermit légèrement en pensant à son père et l'autre Mangemort, à quelques mètres dans un bureau. Elle tourne à nouveau son regard glacé vers le pauvre asiatique, dont elle ne s'est pas rapprochée. Sa voix est plus posée, car elle est de nouveau vraiment en contrôle. Elle doit comprendre, prévoir, anticiper les idées tordues de son père. "Tu sais pourquoi tu es là, avec Yaxley?"
Elle ne précise pas qui est Yaxley: soit il le sait, soit il est capable de le deviner. Elle ne souhaite pas insulter son intelligence en faisant des remarques idiotes, déjà que sa position n'est pas a plus confortable pour converser avec quelqu'un.
Voir le profil de l'utilisateur
Choe Ki-Tae
Ennemi Public
Ennemi Public
Choe Ki-Tae

Mon Personnage
Puissance Puissance: 2 XP (Gifted)
, ,: Né-Moldu
Inventaire:

Face à la mer | Ki-Tae Empty
Mar 10 Sep - 22:12
La jeune femme qui faisait face à Ki-Tae devait être plus jeune que lui mais son port altier imposait le respect. Sans l'avoir jamais vue, il avait immédiatement deviné qu'il s'agissait de la fille du propriétaire des lieux. Pendant quelques instants, il l'avait observée pendant qu'elle le détaillait, sans esquisser un mouvement, cherchant à deviner le fond de sa pensée.

Sa première question l'avait surpris. Avait-il besoin de quelque chose ? Assurément puisqu'il manquait de tout et, pourtant, il n'avait pas exprimé la moindre demande.

- Rien que vous puissiez me donner, je le crains.

La vouvoyer lui permettait de lui montrer qu'il ne cherchait pas à la défier, mais aussi de conserver une certaine distance. Malgré son amabilité apparente, ils n'étaient pas dans le même camp et il n'était pas exclu qu'elle rejoigne la longue liste de ses bourreaux avant qu'il quitte sa luxueuse demeure. Son soudain changement de regard l'avait conforté dans l'idée qu'il ne pouvait se permettre de baisser sa garde en sa présence.

Le mangemort qu'il accompagnait ne lui avait pas expliqué qui il recherchait et pourquoi mais, en tendant l'oreille, il n'aurait aucun mal à entendre ce qu'il disait à son commanditaire. Devait-il seulement révéler un secret que ce dernier n'avait pas jugé bon de partager avec sa propre enfant ?

Après un court instant de réflexion, à la suite duquel il avait estimé qu'il risquait plus gros en se taisant qu'en coopérant, il avait repris la parole, sur un ton neutre.

- Une femme est gravement malade sous votre toit... on m'a chargé de pister un individu qui aurait un lien direct avec son état.

Pour être en mesure de donner plus d'informations à sa vis à vis, il allait devoir continuer à épier les deux hommes qui conversaient derrière la lourde porte de chêne qui se trouvait à une trentaine de mètres devant lui... A moins qu'elle décide qu'elle en savait déjà assez.

Voir le profil de l'utilisateur

Mon Personnage
Puissance Puissance: 1 XP (Sorcier/Elève)
, ,: Sang Pur
Inventaire:

Face à la mer | Ki-Tae Empty
Lun 30 Sep - 22:20
Daphné remarque à peine que le prisonnier la vouvoie, cela lui semble assez naturel. Elle en revanche ne lui montre pas ce respect : elle ne vouvoie que les sangs-purs plus âgés ou hiérarchiquement mieux placés. Présenter un tel respect envers un prisonnier serait inconcevable, et presque dangereux si son père sortait du bureau à cet instant précis. Astoria se risquerait peut-être à le faire, mais elles avaient parfois un vision très différente du monde. Alors, elle le questionne sur sa présence et celle de Yaxley au singulier. Et la réponse est assez surprenante aux yeux de la jeune femme. Elle sait que son père enquête u sujet de la maladie de sa mère, il a déjà fait appel à de nombreux médecin. Ce qui l'a surprise, c'est la deuxième partie. C'est que quelqu'un puisse être responsable de l'état de sa mère.
Daphné a toujours cru qu'il s'agissait d'une maladie, peut-être génétique car sa grand-mère est morte assez jeune, qui affaiblissait ainsi la femme qui l'avait mise au monde. Mais les quelques mots prononcés par le jeune homme en face d'elle avaient remis cette perspective en cause. Ou plutôt, ils avaient dévoilés dans l'esprit de Daphné une nouvelle possibilité.

-Le fait que quelqu'un puisse être responsable de son état, c'est simplement une hypothèse, ou c'est assez certain?

Daphné ne peut s'empêcher de le demander. Elle rêve d'avoir un peu plus d'informations. Elle ne comprend pas pourquoi son père ne lui a pas parlé de cette hypothèse : depuis des mois elle oriente ses recherches en potion sur l'idée de soulager ou guérir une maladie, alors que l'hypothèse d'un sotilège ou d'une malédiction modifie énormément de choses dan les types de remèdes. Peut-être est-il encore en colère après ses manigances pour retarder son mariage et sa rencontre avec le fiancé... Mais Daphné trouve que ça ne justifie pas de retarder une piste, même minuscule, pour aider sa mère.

-Tu as trouvé quelque chose, lors de ton pistage?

Une pointe de lassitude envahit Daphné. Elle a toujours été assez consciente des possibilités qui s'offraient à elle pour son avenir, mais chacune d'elle semble avoir prit la tournure la moins favorable, et la dégradation de l'état de sa mère s'ajoute à ce triste bilan. Si elle n'avait pas eu cette grande fierté, des larmes seraient peut-être montées aux yeux de Daphné. Ce monde est difficile pour tout le monde, mais elle n'a pas grand chose à faire des malheurs des autres. Mais l'état de sa mère se dégradant, et le fiancé... LA seule consolation de daphné, c'est qu'Astoria aille bien. Si une personne mérite le bohneur, c'est sa petite soeur. Pas Daphné, elle sait bien qu'elle n'est pas une bonne personne.
Voir le profil de l'utilisateur
Choe Ki-Tae
Ennemi Public
Ennemi Public
Choe Ki-Tae

Mon Personnage
Puissance Puissance: 2 XP (Gifted)
, ,: Né-Moldu
Inventaire:

Face à la mer | Ki-Tae Empty
Ven 4 Oct - 18:55
(HRP : Comme tu manques de temps, j'ai essayé de faire court^^)

La sang pur avait semblé étonnée par sa réponse. A priori, ses ancêtres n'avaient évoqué une potentielle malédiction familiale ni auprès d'elle, ni auprès de son géniteur, ce qui était aussi étrange que stupide. Sans rien en savoir, comment pouvaient-ils espérer s'en débarrasser ??

- Je ne crois pas que ce soit une simple hypothèse. "Yaxley" paraissait assez anxieux à l'idée de revenir bredouille et il y avait dans l'air quelque chose d'étrange que je retrouve dans cette bâtisse...

Le rythme des battements de cœur de la blonde avait accéléré depuis le début de leur conversation. En tendant l'oreille, il avait compris que le maître des lieux parlait de sa femme : la malade devait donc être sa mère, ce qui expliquerait pourquoi l'enquête semblait tant la préoccuper.

Savoir qu'un être aussi proche d'elle était en danger de mort devait la plonger dans une grande détresse mais cette idée n'avait pas ému l'asiatique. Si ça se trouve, sa lignée perpétrait des horreurs depuis plusieurs générations et cela n'était qu'un juste retour des choses...

- Il n'y avait que quelques cheveux bruns mais cela devrait être suffisant pour identifier un suspect.

A priori, les deux hommes travaillaient déjà dessus à l'intérieur du bureau. Si les moldus parvenaient à en extraire de l'ADN, cela devait être un jeu d'enfant pour des sorciers, surtout d'une espèce qui se prétendait supérieure aux autres !

Son interlocutrice serait sûrement curieuse d'entendre le nom qui allait sortir de cette analyse mais écouter aux portes dans son état fatiguait Ki-Tae et il n'avait pas envie de s'épuiser inutilement pour rendre service à l'ennemi.

Feignant de ne plus rien avoir à dire, il avait à nouveau appuyé sa tête contre le mur en espérant que la demoiselle serait disposée à regagner ses quartiers sans le solliciter davantage...

Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:
Le contexte, l’apparence, les idées sont la propriété du staff de EMB. Toute reproduction partielle ou totale est interdite.Design par Pantalaimony R.Mills ; Codage adapté des LS de Halloween et Alice de N-U.Spécial Remerciements à Panta mais également à toute l'équipe codage de PRD (Dune,Heaven & Odyssea)